by Ben Sensi on 26/07/2013 | Légal & Politique

Les cannabinoïdes médicaux bientôt légaux en Irlande

Après la France, c’est au tour de l’Irlande d’accélérer les démarches pour légaliser l’usage thérapeutique de cannabinoïdes et règlementer leur distribution « aussi vite que possible », d’après le Ministère de la Santé. Bien que la procédure légale concerne l’utilisation de cannabis thérapeutique, il est très peu probable que la plante soit utilisée dans sa forme naturelle, ou que les patients soient autorisés à cultiver eux-mêmes leur médicament.


ireland flag and cannabis leaveAprès la France, c’est au tour de l’Irlande d’accélérer les démarches pour légaliser l’usage thérapeutique de cannabinoïdes et règlementer leur distribution « aussi vite que possible », d’après le Ministère de la Santé.

Bien que la procédure légale concerne l’utilisation de cannabis thérapeutique, il est très peu probable que la plante soit utilisée dans sa forme naturelle, ou que les patients soient autorisés à cultiver eux-mêmes leur médicament.

Une substance approuvée

L’année dernière l’autorité irlandaise de pharmacovigilance (Irish Medicines Board) a approuvée l’utilisation de Sativex, un spray orale breveté à base de cannabinoïdes naturels utilisé pour détendre les spasmes musculaires liés à la Sclérose en Plaques (SEP). Le spray, produit dans un lieu tenu secret au Royaume-Uni par GW Pharmaceuticals a été approuvé au Canada dès 2005. Récemment la France a issu un décret afin de permettre la demande d’Autorisation de Mise sur le Marché pour le produit. Le Ministère de la Santé irlandais a annoncé que les changements législatifs nécessaires étaient bien avancés et qu’il ne faudrait plus que quelques mois pour que le spray soit en vente légale dans les pharmacies. L’implication du Ministère de la Justice est cependant perçue comme une complication potentielle dans ce développement.

Un produit coûteux

sativex cannabis drugTel que pour n’importe quel médicament, les coûts associés à la production d’un médicament dépendent de l’investissement dans la recherche et le développement de sa substance active. Après plus de 10 années de recherche, GW Pharma est leader dans son domaine et détient de nombreux brevets sur l’utilisation thérapeutiques du cannabis. Le meilleur exemple étant le brevet protégeant l’usage des cannabinoïdes dans le traitement du cancer malgré la polémique qui entoure encore le sujet au sein de la communauté scientifique (US20130059018 A1). Sativex fut le premier produit commercialisé par le laboratoire et est désormais approuvé dans 20 pays et vendu dans 8 d’entre eux. En Allemagne, le prix de 3 flacons de 10 ml coûte 586€ soit 90 jours de traitement, bien qu’il soit plus cher dans d’autres pays (125£ par flacon au Royaume-Uni par exemple).

Une efficacité questionnée

sativex sprayPeu de patient souffrant de SEP seraient prêt à affirmer qu’une pulvérisation de Sativex soit aussi efficace qu’une ou deux bouffées sur un joint pur. Le problème principale est le temps nécessaire aux cannabinoïdes pour atteindre le niveau optimal dans le sang, qui peut prendre jusqu’ à 1h30min. GW Pharma garanti que le Sativex est plus rapide que son concurrent qu’est le Marinol® (du THC synthétique en capsules) mais trop lent pour encourager l’abus des utilisateurs récréatifs. De plus le délai est considéré inacceptable du fait de sa lenteur d’action par les médecins et les patients concernés. Également se pose le problème de dosage puisque GW Pharma recommande un maximum de 12 pulvérisations par jour pendant que des patients ne sentent un soulagement qu’après 30 ou 40 pulvérisations par jour, augmentant de ce fait les coûts de traitement de manière dramatique. Pour reprendre les termes du Collectif de Soins des Patients de Berkeley (BCC- Californie) de 2010 : « Sativex n’éliminera jamais le besoin de cannabis thérapeutique dans sa forme inhalée, car elle est une méthode de délivrance bien plus efficace »

Un problème moral

Comme bien trop souvent avec le cannabis, les stigmates associés à son usage, plus de 50 ans après sa prohibition mondiale, rendent toute amélioration juridique compliquée. Bien que Sativex soit une addition non-négligeable aux moyens possibles d’administrer du cannabis, réduire l’accès uniquement à des cannabinoïdes breveté et approuvés en pharmacologie aura un effet négatif sur les patients les moins fortunés. Le cannabis a montré des effets bénéfiques pour des dizaines de maladies. Refuser à des patients l’accès à cette ressource thérapeutique naturelle et peu coûteuse simplement pour prévenir l’abus chez les personnes en pleine santé de cette substance non-létale est un paradoxe qui se doit d’être considéré urgemment.

Commentaires

Poster un commentaire

Stefanie

À compter de Juillet 2013, le prix des 3 flacons de Sativex est pass à 312,12€ en Allemagne.

26/07/2013

Laissez un commentaire

Merci d'entrer un nom
Oups, on dirait que vous avez oublié quelque chose.
Read More
Read More
Read More