by Olivier on 18/01/2019 | News Sensi Seeds

Report du reclassement du cannabis

OMS Déception à Vienne : contrairement à ce que plusieurs militants croyaient, le reclassement du cannabis n’est pas pour bientôt. L’Organisation mondiale de la Santé a annoncé qu’elle ne soumettra pas sa recommandation à la Commission des stupéfiants dans les délais prévus. Selon certains, la vraie raison de ce report pourrait être de nature politique.

La Commission des stupéfiants de l’Organisation des Nations Unies (CND) s’est réunie à Vienne du 5 au 7 décembre 2018. Cette journée devait être spéciale, car plusieurs indices suggéraient l’annonce éventuelle du reclassement du cannabis, marquant ainsi le début de la fin de la prohibition mondiale. Les militants et patients traités au cannabis qui s’étaient déplacés pour cette occasion attendaient impatiemment la recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Elle a toutefois été tenue secrète.

L’OMS est restée muette sur le reclassement du cannabis

Un porte-parole de l’OMS a annoncé à un public stupéfait que, faute de temps, sa recommandation ne pourrait être soumise à la CND. Cette décision est difficile à comprendre, car l’OMS a disposé de près de trois ans pour compléter le processus d’examen du cannabis.

Les interventions de l’OMS alimentent la conjecture sur de possibles motifs politiques. « Le sujet du cannabis est énormément politisé en ce moment. J’ai été témoin de comportements très agressifs envers le Canada quand il a voté en faveur de la légalisation du cannabis. Je pense que c’est un enjeu politique, et cela peut signifier que le Comité OMS d’experts de la pharmacodépendance [note de la rédaction : qui agit comme conseiller de l’OMS] n’a pas reçu l’approbation de l’OMS pour soumettre sa recommandation », indique Ann Fordham, directrice de l’International Drug Policy Consortium (IDPC).

Nous en saurons davantage en mars

Le cannabis est inscrit sur la liste de substances illicites de la Convention unique sur les stupéfiants, laquelle représente l’assise des lois sur les stupéfiants à travers le monde. A titre de « substance inscrite à l’annexe I », le cannabis est considéré comme exempt de tout bienfait médical et sujet à un risque d’abus important. Mais la situation pourrait bientôt changer.

La CND se réunira en mars 2019 pour mettre à jour la Convention. Le reclassement du cannabis sera alors à l’ordre du jour. Il pourrait être reclassé comme « substance inscrite à l’annexe II » ou même totalement rayé de la liste. Nous pouvons présumer que la CND respectera la recommandation de l’OMS dans sa décision. Chose certaine : ce n’est pas terminé. Bien entendu, nous vous tiendrons au courant des faits nouveaux dès qu’ils surviennent.

Suivez le Cannabis News Network et demeurez au fait de toutes les nouvelles relatives au cannabis. Si vous souhaitez en lire davantage, suivez le Cannabis News Network sur FacebookTwitter et Vimeo.

Commentaires

Poster un commentaire

Pierre Limouzin-lamothe

Quand on a été l'un des supports principaux de la prohibition par de fausses déclarations sur la dangerosité de cette panacée, dans les années passées, on ne peut pas reclasser le cannabis comme ça, car la supercherie deviendrait alors évidente.
Le seul reclassement possible, c'est l'exclusion totale et définitive de la plante de la liste maudite !

19/01/2019

yann clement

Fatiguer, j en ai marre que l on m interdit de fumer une plante.En France, rien , ni personne bouge, c est le néant.Tout le monde fait l'autruche.Le monde est FOU...

23/01/2019

Laissez un commentaire

Merci d'entrer un nom
Oups, on dirait que vous avez oublié quelque chose.
Read More
Read More
l