Comment (et pourquoi) faire du thé de compost biologique pour les plantes de cannabis

Le thé de compost est un compost traditionnel qui est macéré dans l’eau pour produire un extrait appliqué au sol ou sur les feuilles. Des générations de cultivateurs ont depuis longtemps utilisé ce type d’engrais peu coûteux et efficace pour apporter des nutriments aux plantes, mais ce n’est qu’au cours de la dernière décennie que la communauté cannabique a réalisé son potentiel nutritif.

Il existe maintenant une multitude de produits commerciaux qui vous permettent de préparer votre thé de compost en quelques secondes. Cependant, concocter votre propre thé de compost est une manière agréable et gratifiante d’en apprendre plus sur les éléments nutritifs biologiques, et à long terme, votre préparation maison s’avère une solution beaucoup plus abordable que les produits pré-mélangés dispendieux.

Pourquoi devrais-je préparer du thé de compost pour mes plants de cannabis ?

En règle générale, tout cultivateur sait très bien qu’amender le sol à l’aide de compost est une excellente pratique. Les cultivateurs de cannabis biologique qui préparent leur terreau y ajoutent du compost ou des additifs nutritifs (humus ou turricules de vers) pour l’amender, et les mélanges commerciaux en contiennent également.

Le thé de compost est une façon peu dispendieuse et efficace d’améliorer la santé du sol
Le thé de compost est une façon peu dispendieuse et efficace d’améliorer la santé du sol

Amender le sol à l’aide de compost est une pratique à la base même de plusieurs bienfaits : elle apporte une provision de micro/macronutriments, elle améliore la texture du sol ce qui permet une meilleure circulation d’eau et d’air, et finalement (et de manière plus importante), elle contribue au développement du « réseau alimentaire du sol » – les champignons, bactéries et autres microorganismes bénéfiques qui vivent naturellement dans le sol et qui, en formant des relations symbiotiques avec vos plantes, améliorent grandement leur santé et leur rendement.

Le thé de compost ne devrait jamais remplacer totalement les fertilisants traditionnels, mais lorsqu’utilisé en arrosage, il représente une excellente façon de compléter et d’enrichir le « réseau alimentaire du sol ». Il renferme également une foule de micronutriments qui peuvent être absorbés par les stomates lorsque vaporisé sur les feuilles.

Alors de quoi ai-je besoin ?

 

Vous aurez besoin de :

  • Utiliser un bulleur ou une pompe pour aérer le mélange
    Utiliser un bulleur ou une pompe pour aérer le mélange

    10 litres de compost organique de bonne qualité et bien aéré, acheté en magasin ou fait maison (plus abordable). Si vous utilisez votre propre compost, assurez-vous qu’il soit complètement mature.

  • Seau de 20 litres
  • Pompe d’aquarium équipée de 2 ou 3 pierres poreuses ou bulleurs
  • 250 ml de mélasse biologique non sulfurée
  • 10 litres d’eau
  • Perche ou baguette pour mélanger
  • Coton à fromage, étamine ou textile similaire pour filtrer le mélange

Méthode :

  • Placer les 10 l de compost dans le seau de 20 l, et verser les 10 l d’eau.
  • Ajouter les 250 ml de mélasse (un peu plus si l’eau est froide puisque les microorganismes auront besoin de plus d’énergie pour se reproduire).
  • Bien agiter le mélange jusqu’au fond de manière à ce que tous les solides soient en suspension.
  • Fixer la pompe d’aquarium à l’intérieur du seau, et la faire fonctionner pour aérer la solution.
  • Laisser le tout macérer de 2 à 3 jours, en mélangeant au moins 3 fois par jour.
Lorsque votre thé prend une teinte brun foncé et dégage une odeur agréable, il est prêt
Lorsque votre thé prend une teinte brun foncé et dégage une odeur agréable, il est prêt

Après 2 à 3 jours, vérifiez l’odeur de votre macération de thé de compost. S’il s’en dégage une odeur désagréable ou fermentée, ajoutez un peu de mélasse, mélangez et attendez une autre journée avant de revérifier. Vous ne devriez jamais avoir besoin de laisser votre thé macérer plus de 3 ou 4 jours.

Lorsque le thé dégage une odeur plaisante, légèrement moisie, c’est temps de le filtrer à l’aide du coton à fromage ou de l’étamine, et de l’utiliser. Vous devriez toujours l’utiliser à l’intérieur de quelques heures suivant la décantation ; si ce n’est pas le cas, ajoutez un peu de mélasse et réactivez la pompe pour oxygéner et nourrir les bactéries. Vous pouvez de cette manière conserver votre thé de compost quelques jours de plus – mais ne le gardez jamais plus longtemps que ça !

 

  • Disclaimer:
    Les lois et règlements régissant la culture du cannabis différent d’un pays à l’autre. Ainsi, Sensi Seeds vous recommande fortement de vérifier les lois et règlements de votre région. Ne contrevenez pas à la loi. 

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

auteur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
Retour haut de page