by Silent Jay on 17/07/2015 | Consommation

La technique Rosin

Rosin De nombreux producteurs et cultivateurs individuels ayant adopté la technique du rosin devenue si populaire, rien d'étonnant que cette méthode de production ait fait l'objet de tant de discussions ces derniers temps sur les médias sociaux.

Origines

De nombreux producteurs et cultivateurs individuels ayant adopté la technique du rosin devenue si populaire, rien d’étonnant que cette méthode de production ait fait l’objet de tant de discussions ces derniers temps sur les médias sociaux.

Rosin
[roz-in]
nom, également appelé colophane

Chimie : résine jaunâtre ambrée, translucide, dure, cassante et fragmentée, produit résiduel de la distillation de l’huile de térébenthine, obtenue à partir de l’oléorésine brute des pins ; essentiellement employé pour la fabrication de vernis, laques, siccatifs pour peinture et encres d’imprimerie, ainsi que pour enduire les archets des instruments à cordes tels que le violon.

La définition ci-dessus couvre tous les types de rosin : le rosin attribué à un type de haschisch est relativement nouveau, ou en tous les cas en termes de publications sur le Net. La technique a été popularisée par les producteurs et les consommateurs qui mettent régulièrement en ligne des vidéos afin d’échanger astuces et autres bons conseils avec les autres amateurs de cannabis.

L’avantage de la fabrication du haschich rosin

Le fait que la technique du rosin constitue l’une des méthodes les moins coûteuses pour fabriquer du haschich à partir de têtes de cannabis explique en grande partie la notoriété récemment acquise par le haschich de ce type. Comme vous l’avez découvert dans la vidéo ci-dessus, non seulement il est facile de se procurer les instruments nécessaires, que l’on peut en outre réutiliser à maintes reprises, mais en plus le procédé est pratiquement indolore. L’équipement nécessaire à la production du haschich rosin se compose généralement des instruments suivants :

  • un lisseur à cheveux
  • une planchette en silicone
  • du papier-parchemin
  • des têtes de cannabis

Même si le lisseur à cheveux peut être un instrument onéreux, comme il n’a pas besoin d’entretien, mis à part un nettoyage succinct, et qu’il peut être réutilisé tant qu’il fonctionne correctement, votre investissement sera vitre récupéré.

Un autre facteur qui a ravi les producteurs de hasch du monde entier est que la méthode du rosin présente relativement peu de dangers. Si on prend garde de ne pas entrer en contact avec le lisseur à cheveux durant le processus, la technique constitue l’un des moyens les moins dangereux pour produire des extraits de cannabis de haute qualité, surtout si on les compare aux extraits obtenus à base de solvants.
Par ailleurs, il est également possible de fabriquer du rosin à partir de hasch fait maison. Le procédé est identique, ce qui le rend très accessible aux novices et facile à maîtriser pour tous les types de consommateurs.

Jetez un coup d’œil sur les explications détaillées pas-à-pas sur Cannaweed en cliquant sur la vidéo ci-dessus.

Commentaires

Laissez un commentaire ici.

Laissez un commentaire

Merci d'entrer un nom
Oups, on dirait que vous avez oublié quelque chose.
Read More
l