by Scarlet Palmer on 27/04/2018 | Culture

Les parties de la plante de cannabis

plante de cannabis Pouvez-vous nommer toutes les parties de la plante de cannabis ? Pouvez-vous expliquer leur fonction ? Voulez-vous pouvoir le faire ? Cet article est une introduction à l’anatomie de la plante de cannabis, et que vous soyez jardinier expert ou novice, nous espérons que vous le trouverez divertissant et intéressant !


Racines

Apparence :

Les racines de la plante de cannabis sont longues, blanches, et produisent une masse enchevêtrée directement à partir de la base de la plante. La racine la plus épaisse est qualifiée de pivotante. Cette racine principale est la première à émerger lorsque la graine germe. Cette minuscule pousse deviendra le système souterrain de maintien des fonctions vitales de la plante entière.

La racine pivotante et les autres racines principales se terminent par le méristème apical racinaire, lequel est protégé par la coiffe radiculaire. Cette masse de cellules protège le très sensible méristème et c’est aussi grâce à la coiffe que la plante perçoit la gravité – voilà une des raisons pourquoi il faut manipuler les terminaisons racinaires avec le plus grand soin !

Les racines qui poussent plus ou moins à angle droit avec la racine pivotante sont appelées les racines latérales. Le système racinaire entier est couvert d’une couche de poils absorbants si petits qu’ils ressemblent à une mince fourrure de soie. Bien qu’individuellement ils soient minuscules, ensemble ils forment une surface de contact beaucoup plus importante qu’on le pense, ce qui augmente considérablement la capacité d’absorption d’eau et de nutriments.

Rôle dans le cycle de vie de la plante de cannabis :

Les racines absorbent du substrat les minéraux, les nutriments et l’eau essentiels à la photosynthèse et elles emmagasinent l’énergie sous forme d’amidons et de sucres produits grâce à la photosynthèse. L’eau est absorbée par le tiers inférieur du système racinaire, mais si les extrémités des racines stagnent plus de quelques heures dans un substrat saturé d’eau, elles s’asphyxieront.

L’oxygène est absorbé par des racines spécialisées situées dans le tiers supérieur du système racinaire. La plante l’utilise pour reconvertir en énergie l’amidon emmagasiné. Cette fonction est particulièrement cruciale en période de floraison lorsque la photosynthèse est limitée par un cycle d’éclairage réduit (12/12). La plante doit utiliser ses réserves d’énergie pour produire de grosses fleurs saines.

Naturellement, le système racinaire remplit un autre rôle vital, celui d’ancrer solidement la plante dans le substrat. Dans des sols meubles, certaines variétés comme la Durban peuvent développer une racine pivotante mesurant jusqu’à deux mètres, et d’autres, telle la Hindu Kush, peuvent produire un faisceau résistant aux tempêtes les plus violentes.

Utilisations :

Les racines des plantes de cannabis servent plusieurs fonctions méconnues des jardiniers ! En médecine traditionnelle, elles sont réputées avoir des vertus thérapeutiques en dépit des très faibles concentrations de cannabinoïdes qu’elles contiennent : elles sont utilisées en tisanes, en cataplasmes et même en jus. Voici l’article qui explore en profondeur les diverses utilisations des racines de cannabis. Dernier point, un membre de notre communauté nous conseille de déraciner les plantes à la nouvelle lune, moment auquel les racines sont gorgées de bonnes choses, selon la tradition des peuples berbères du Maroc qui utilisent fréquemment les racines de cannabis.

Tige et branches

Apparence :

Les tiges de plantes de cannabis en santé varient de vert lime éclatant à bourgogne foncé. Dans les stades de développement précoces, elles sont parfois écailleuses, ce qui est normal puisque le taux de croissance est tel que la surface extérieure n’a pas le temps de se développer aussi vite. En regardant de près, on voit qu’elles sont couvertes d’une fine couche de minuscules poils blancs. Lorsque la plante parvient à maturité, des stries verticales courant de la base au sommet deviennent plus prononcées.

La tige est divisée en sections appelées entre-nœuds par des nœuds. Les nœuds sont les endroits à partir desquels se forment les feuilles, et plus tard, les branches.

Rôle dans le cycle de vie de la plante de cannabis :

Des tiges et des branches saines sont évidemment essentielles à la production de buds en santé ! Elles transportent vers les feuilles et les fleurs les blocs de construction essentiels à la vie végétale, elles forment le squelette sur lequel apparaîtront les buds. La tige d’une plante de cannabis est une autoroute à double sens : l’eau, les nutriments et les minéraux provenant du sol l’empruntent pour atteindre les parties aériennes, et les amidons et les sucres fraîchement produits qui ne seront pas immédiatement convertis en matière végétale l’empruntent pour atteindre les racines.

De la même manière que les muscles des humains se forment et prennent du volume lorsque les fibres musculaires se déchirent et se reforment, les branches et les tiges de cannabis prennent de l’épaisseur et de la force grâce à la production de cellulose qui est déclenchée lorsque les plantes sont agitées par le vent. C’est pourquoi en culture intérieure, il est essentiel d’assurer une bonne circulation d’air : les ventilateurs à tirage mécanique ne sont souvent pas suffisants, il faut en utiliser davantage pour créer une brise artificielle. Si les plantes bougent visiblement, la production de cellulose est assurée.

Parfois, certaines variétés à récoltes extra larges telle la Big Bud produisent des buds si lourds que leurs branchent brisent, même avec une ventilation légère. Il est important de soutenir leurs branches à l’aide de tiges de plastique ou de fils.

Cependant, briser (partiellement) les branches est une technique horticole appelée le « supercropping » qui consiste à plier vers le bas les branches supérieures à 90 degrés pour créer un stress contrôlé et modéré. A cet endroit, la plante produira de nouvelles branches et des colas.

Utilisations :

En culture de chanvre industrielle, les tiges sont une des récoltes principales dont la valeur réside dans les fibres libériennes – les plus longues et résistantes de tout le règne végétal. De telles plantes peuvent facilement atteindre quatre mètres de hauteur grâce à leur tige exceptionnelle.

Les tiges des plantes du côté psychoactif de la famille peuvent être infusées pour faire de la tisane efficace contre les maux de tête et les nausées. Bien qu’à notre connaissance, aucun test à grande échelle n’a encore déterminé leur teneur en cannabinoïdes, certains tests ont permis de déceler la présence de THCA, de très faibles concentrations de CBN et de CBD, et des taux étonnamment variés de THC – sur trois échantillons d’un gramme testés, deux en contenaient à peine, mais le troisième en contenait plus de 80 mg.

Feuilles

Apparence :

Une infographie montrant les différentes variétés de cannabis dans un simple style bidimensionnel. L'image du dessus montre une feuille sativa. La feuille sativa est plus effilée, d'un vert plus clair et a plus de pétales. En-dessous apparaît une feuille indica. La feuille indica est plus épaisse, avec moins de pétales et d'un vert plus intense. Tout en bas, c'est une feuille ruderalis. La feuille ruderalis est d'un vert neutre, plus petite, avec moins de pétales fortement espacées l'un de l'autre.

Les feuilles sont sans contredit le symbole même de la plante de cannabis. Elles sont reconnues presque universellement et figurent sur tout, des t-shirts aux couvre-théières. Lorsqu’elles commencent à apparaître, elles ne possèdent qu’une foliole, mais au fur et à mesure qu’elles sont produites par la plante de cannabis, elles présentent de plus en plus de folioles, jusqu’à un maximum de neuf, bien que parfois, elles peuvent être au nombre de quinze. Les feuilles matures s’appellent feuilles de nutrition puisque leur rôle est de nourrir la plante en absorbant le plus de lumière possible.

Les petites feuilles parsemées à même les buds plus tard dans la floraison s’appellent les feuilles de sucre. Ce nom provient du fait qu’elles sont souvent recouvertes de trichomes ce qui leur donne une apparence brillante, comme si elle était couverte de sucre.

Ce sont les feuilles et les fleurs qui affichent le plus de variations dans leur apparence puisqu’elles dépendent de la variété et de leur place dans la famille du cannabis. Avec un peu de pratique, on peut faire la différence entre une indica, une sativa et une ruderalis en se basant sur l’aspect des feuilles. Ce diagramme montre ces différences, et cette section de notre Foire aux questions fournit plus de détails.

Rôle dans le cycle de vie de la plante de cannabis :

L’aspect des feuilles de cannabis peut aussi nous renseigner sur la santé générale de la plante et être révélateur de carences ou de surplus en termes de nutriments, de minéraux, d’eau, de chaleur et de lumière.

La fonction principale des feuilles demeure d’assurer la photosynthèse : ces petites usines vertes convertissent l’eau, transportée à partir des racines, et la lumière absorbée par les chloroplastes, en énergie chimique. Cette énergie se combine au dioxyde de carbone qui entre dans les feuilles par les stomates (minuscules orifices sur leur face inférieure) pour produire des sucres, l’énergie qui alimente le développement végétal.

Cet article, un des plus consultés, couvre les feuilles de cannabis en détail.

Utilisations :

Auparavant, les feuilles étaient considérées comme inutiles à moins d’être attachées à la plante et d’assurer sa croissance. Maintenant, nous savons qu’elles apportent des bienfaits en jus ou incorporées à des aliments. Les feuilles de sucre peuvent être fumées ou utilisées dans des aliments psychoactifs.

Les feuilles en éventail contiennent trop peu de trichomes pour être fumées ; elles ne vous donneront qu’un mal de tête ! Nous avons cependant quelques suggestions d’utilisations. Le lien ci-haut affiché en mentionne plusieurs, alors que cette vidéo explore les vertus du jus de feuilles.

Buds

Apparence :

Infographie détaillée montrant une photographie d'un plant de cannabis femelle devenu adulte. Les têtes sont mises en exergue, comme les feuilles, un nœud et un entre-nœud ainsi que les racines. Quasiment tous les éléments sont encore un peu plus schématisés. Les images en gros plan donnent plus de détails et d'informations. Un gros plan du plant mâle apparaît également en haut à droite.

Assurément les parties de la plante de cannabis les plus admirées, les fleurs, ou les buds, affichent autant de variations que les roses, les tulipes ou toute autre variété de fleurs croisées pour posséder des caractéristiques précises. C’est aussi la partie anatomique qui révèle le sexe de la plante. En dépit de tous ces mythes urbains qui affirment le contraire, la seule façon de déterminer si une plante est mâle ou femelle est d’attendre qu’elle commence à fleurir et d’examiner ses entre-nœuds.

C’est l’endroit où les fleurs naissent : la vaste majorité des cultivateurs espèrent voir apparaître les poils blancs et la forme en V reconnaissable des fleurs femelles. Si aucun poil n’est visible, les fleurs qui se développeront seront mâles et produiront éventuellement des boules (un trait qui s’associe bien au caractère mâle).

Alors que les buds prennent du volume et deviennent de plus en plus denses autour des tiges, ils finissent pas prendre la forme classique de chandelle, des colas. En les regardant de près, particulièrement avec une loupe, on peut voir les trichomes. Ces petites glandes en forme de champignons renferment les cannabinoïdes et donnent aux buds leur aspect scintillant.

Ces fleurs précieuses peuvent être de presque toutes les couleurs du spectre chromatique, de blanc laiteux à presque noir, les teintes les plus communes étant le vert, orange, rouge et mauve.

Rôle dans le cycle de vie de la plante de cannabis :

Les fleurs sont les organes reproducteurs des plantes. Le cannabis est une espèce dioïque, c’est-à-dire qu’il y a des plantes femelles et des plantes mâles, quoiqu’on retrouve des hermaphrodites sous certaines conditions. Une fois parvenues à maturité, les boules des fleurs mâles s’ouvrent et relâchent leur pollen qui fertilise les fleurs femelles grâce au vent (ou aux pinceaux propres que manipulent les breeders). Une fois que le pollen se pose sur les stigmates – les deux poils qui s’échappent des pistils – il descend jusqu’aux ovules. Les ovules fécondés deviennent les graines.

Utilisations :

Si vous avez des questions sur ce que vous pouvez faire avec des fleurs de cannabis, vous êtes au bon endroit ! Vous avez l’embarras du choix, consultez les différentes catégories de notre blogue et voyez le sujet que vous préférez : médicinal, culturel, consommation, culture, vidéos, légal et politique, opinion, variétés et nouvelles de Sensi Seeds.

Graines

Apparences :

Les graines de cannabis varient en tailles, pouvant être aussi petites que la tête d’une grosse allumette et aussi grandes qu’une tête d’épingle. Elles sont de toutes les teintes de brun, de marron clair à presque noir, et sont souvent striées ou tachetées. Elles sont ovales, rondes, légèrement aplaties à une extrémité et pointues à l’autre. Leur enveloppe extérieure est subtilement lustrée, et bien des gens les trouvent aussi belles que les fleurs, à leur façon !

Rôle dans le cycle de vie de la plante de cannabis :

Tout commence avec une graine, comme on dit ! Les graines contiennent le précieux matériel génétique et l’énergie emmagasinée grâce à laquelle la plante commencera son développement. La germination est le début de la vie ; voir la graine s’ouvrir pour laisser émerger la première petite racine blanche est toujours un moment excitant.

Utilisations :

Outre leur fonction première – nous donner des plantes de cannabis – les graines de cannabis sont un aliment riche en vertu de leur haute teneur en gras. Pressées, elles donnent de l’huile de graines de chanvre, et leur écorce peut être utilisée pour nourrir les animaux. Les graines peuvent aussi être moulues pour obtenir de la poudre de protéine de chanvre. Naturellement, les graines utilisées dans l’alimentation proviennent de plantes de chanvre industriel et non de leurs cousines psychoactives un peu plus dispendieuses !

Nous espérons que vous avez aimé cet article et qu’il vous a transmis de précieux renseignements ! Partagez vos commentaires dans la section ci-dessous.

Commentaires

Poster un commentaire

jahras samy

tres bon sujet, bien traité. bravo au(x) redacteur(s).

01/05/2018

Laissez un commentaire

Merci d'entrer un nom
Oups, on dirait que vous avez oublié quelque chose.
Read More
Read More
Read More
Read More
Read More
Read More