Comment conserver des plantes mères saines

Cultiver et conserver des plantes mères robustes et vigoureuses demande de la patience, du dévouement et de la constance. Avec une bonne génétique et de l’équipement de base, vous pouvez cultiver des plantes mères saines qui vous donneront plusieurs générations de délicieux cannabis.

Les amateurs de cannabis qui veulent conserver d’une génération à l’autre une génétique voulue doivent avoir une bonne sélection de plantes mères. Si ces dernières sont bien entretenues, vous pourrez en prélever des clones pendant des années. Cette façon de faire offre à ceux qui s’intéressent à la génétique de nombreux avantages qui valent la peine d’être explorés.

Avantages de cultiver des plantes mères

  • Si votre protocole s’échelonne bien dans le temps, vous pouvez planter et récolter tout au long de l’année, particulièrement si vous le faites en intérieur. En gros, la période de récolte coïncide avec celle du prélèvement de nouveaux clones des plantes mères.
  • Les clones prélevés ont tous la même taille, la même hauteur et les mêmes profils de nutriments.  
  • La multiplication à l’aide de plantes mères n’implique pas le risque de pollinisation par les plantes mâles. 
  • Aucune graine n’est nécessaire lorsqu’on prend des boutures sur une plante femelle.
  • La qualité de la variété, sa force, son goût et son odeur sont garantis, ce qui n’est pas nécessairement le cas avec des graines. Les plantes obtenues à partir de graines peuvent afficher des différences dans le phénotype, même si elles sont de même génotype. Le clonage à partir de plantes mères n’implique pas cette incertitude.

Sélectionner les plantes mères

Vous devriez toujours faire votre sélection en fonction de la santé, de la robustesse et de la vigueur de vos plantes mères. Vous pouvez aussi considérer d’autres traits particuliers : les teneurs en terpènes et en cannabinoïdes, la saveur et l’arôme, la résistance à la sécheresse, le rendement, la hauteur et la ramification. Il ne faut cependant pas favoriser de telles caractéristiques secondaires au détriment de la robustesse et de la vigueur, puisque vous pourriez le regretter en fin de compte.

Vos plantes mères doivent être robustes et saines pour vous fournir des clones de qualité. De bonnes plantes mères peuvent vous durer dix ans, ou plus (certaines de 30 à 35 ans ont déjà été rapportées). Ceci étant dit, même les meilleures génétiques montrent éventuellement des signes de détérioration.

Prendre soin des jeunes plantes mères

Maintenant que vous avez sélectionné vos mères, il est essentiel de leur prodiguer les meilleurs soins initiaux pour les préparer à une longue vie féconde. Si vos mères sont issues de clones, irriguez-les uniquement d’eau jusqu’à ce qu’elles aient commencé à produire de nouvelles pousses. Si vous les obtenez à partir de graines, attendez l’apparition de vraies feuilles avant de leur fournir des éléments nutritifs (bien que cet apport n’est pas essentiel et que vous pouvez attendre quelques semaines).

Une fois que vos plantes commencent leur croissance, vous pouvez les fertiliser à l’aide d’une solution pour croissance végétative diluée de moitié ou même du quart durant les premières semaines. Vous vous familiariserez avec les besoins particuliers de vos plantes mères. Tant et aussi longtemps que vous appliquez de bonnes pratiques de base, vous disposez de suffisamment de temps pour ajuster votre régime nutritif jusqu’à ce qu’il soit parfait.

De manière générale, une solution pour croissance végétative régulière, de préférence biologique, est suffisante pour garder vos mères en santé. Des solutions de mycorhizes et de stimulateurs racinaires peuvent être utilisées dès la mise en terre pour donner un coup de pouce aux jeunes racines et amender le microbiome du sol.

Meilleur éclairage pour les plantes mères

Pour que les plantes mères vivent longtemps, elles doivent être maintenues en stade végétatif : elles doivent continuellement recevoir plus de 12 heures d’éclairage par jour. Si vous voulez accélérer leur croissance végétative pour maximiser le nombre de clones, vous pouvez régler le cycle jour/nuit à 18/6. Pour ralentir la croissance, ajustez-le à 14/8.

Le meilleur éclairage pour la croissance végétative se situe dans le spectre bleu. Les lampes aux halogénures conviennent le mieux aux plantes mères puisqu’elles reproduisent l’éclairage naturel du printemps, typiquement la période de croissance végétative.

Nourrir les plantes mères matures   

Une fois parvenues à maturité, vous devez fournir à vos plantes mères suffisamment d’éléments nutritifs pour qu’elles demeurent en vie et en santé. De plus, le ratio nutritif doit être ajusté de manière à favoriser une croissance végétative luxuriante et une ramification abondante. Une grande quantité d’azote est essentielle à la croissance végétative ; d’autres éléments nutritifs incluent le calcium (pour maintenir un bon équilibre hormonal) et le magnésium (pour faciliter la photosynthèse et la production de sucres essentiels à la croissance).\

En plus d’assurer un apport adéquat en macro/micronutriments de base, vous pouvez aussi effectuer plusieurs petits ajustements pour améliorer la santé globale et la vigueur de vos plantes mères et pour stimuler la ramification.

L’équilibre auxine/cytokinine

Par exemple, l’auxine et la cytokinine sont deux hormones végétales qui travaillent ensemble pour stimuler le développement des racines et des branches. L’auxine est d’abord produite dans les bourgeons apicaux et est ensuite transportée par voie intracellulaire aux racines où elle stimule leur développement. Entre temps, les racines produisent de la cytokinine qui emprunte la même voie intracellulaire pour remonter aux bourgeons apicaux et stimuler la ramification et la croissance foliaire.

Comme l’auxine et la cytokinine sont des hormones végétales naturelles, il est possible d’amender leur niveau de base pour que vos plantes soient plus robustes, qu’elles aient des racines plus en santé et une ramification plus développée. Il est préférable d’avoir une concentration plus élevée en cytokinine qu’en auxine pour encourager la ramification latérale. Une concentration plus élevée en auxine restreint la ramification latérale et encourage plutôt la croissance en hauteur.

Taille sélective pour une ramification abondante  

Les tailles que vous effectuez sur vos mères déterminent directement la vitesse à laquelle celles-ci produisent de nouvelles pousses, qui éventuellement, deviendront vos clones. Il est donc important de les tailler régulièrement, mais aussi, de procéder de manière sélective pour maximiser le développement de nouvelles branches saines et vigoureuses.

Il est très important d’avoir des mères courtes et touffues, et non hautes et maigres. Pour y parvenir, étêtez-les en coupant les tiges terminales régulièrement. Comme mentionné, c’est là où l’auxine est produite, cette hormone qui se déplace vers les racines et inhibe la croissance de bourgeons auxiliaires et empêche la ramification latérale.

Ainsi, en enlevant les tiges terminales, le niveau d’auxine chute et la ramification latérale devient possible. La présence de cytokinine à ce stade encourage également le transfert de la dominance apicale aux branches latérales qui peuvent croître vigoureusement.

Tout amateur de cannabis qui est tombé un jour sur une génétique incroyable doit savoir utiliser des plantes mères et en prendre soin. Elles permettent en effet un accès continuel à du cannabis de qualité, mais aussi, un approvisionnement assuré. Vous n’avez plus besoin de constamment rechercher la graine ou le phénotype parfait. Profitez des multiples possibilités qui s’offrent à vous une fois que vous avez trouvé votre plante mère parfaite!

  • Disclaimer:
    Les lois et règlements régissant la culture du cannabis différent d’un pays à l’autre. Ainsi, Sensi Seeds vous recommande fortement de vérifier les lois et règlements de votre région. Ne contrevenez pas à la loi. 

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
Retour haut de page