Rincer les plantes de cannabis : guide pour un rendement et des arômes optimaux

Fushing Plants de cannabis avec un seau d'arrosage en métal sur le fond rose

Pour éliminer l’excès de sels dans le substrat et obtenir une fumée plus douce pour la gorge, il faut rincer les plantes de cannabis à l’eau douce. Voici comment rincer les différents substrats, optimiser votre arrosage et plus encore. Que vous soyez débutant ou expérimenté, ce guide explique comment et pourquoi rincer vos plantes de cannabis.

Qu’est-ce que le rinçage ?

Rincer le cannabis est devenu une pratique couramment effectuée durant les dernières étapes du cycle de vie d’une plante de cannabis. Lorsque les plantes poussent dans le sol, la fibre de coco ou un substrat de culture hydroponique, fournir de l’eau sans nutriment au cours des 7 à 14 derniers jours présente de nombreux avantages. Rincer les racines est essentiel au processus de culture, qu’il soit fait par les producteurs commerciaux ou par les amateurs !

Arroser une plante de cannabis avec un seau d'arrosage en plastique

Plusieurs croient que rincer les plantes non seulement élimine les sels non dissous accumulés dans le substrat de culture autour de la zone racinaire, mais que cette étape jette les plants dans un état catabolique. En d’autres mots, ils commencent à s’auto-manger ; les plants semblent utiliser toute réserve alimentaire stockée dans leurs tissus avant la récolte.

Quel est le bon moment pour rincer les plantes de cannabis ?

Un gicleur en métal jette une plante de cannabis poussant à l'extérieur

La durée optimale de la période de rinçage ne fait pas consensus dans la communauté horticole. Bien que la plupart préconisent de le faire durant les 14 jours avant la récolte, certains trouvent qu’une période de sept jours d’arrosage à l’eau pure suffit. Notamment, la période de rinçage devrait coïncider avec le temps de floraison de la variété. Par exemple, si un cultivateur fait fleurir une variété au temps de floraison prévu de huit semaines, le rinçage se produira entre les semaines six et huit de la floraison pour assurer des résultats optimaux.

Des plantes rincées donnent des bourgeons plus doux à fumer et dont la saveur et l’arôme sont meilleurs.

Les avantages du rinçage

Gros plan de feuilles de cannabis avec des gouttelettes d'eau

Il y a de nombreux avantages associés au rinçage des plantes de cannabis. La saveur du cannabis sera beaucoup plus onctueuse et raffinée, et la braise du joint brûlera lentement et uniformément. La cendre du joint sera également blanche et tombera au plus léger tapotement. D’un point de vue pratique, les substrats comme la fibre de coco et le sol peuvent être réutilisés une fois bien rincés. Du point de vue santé, les consommateurs thérapeutiques recherchent un produit qui ne contient ni produit chimique ni sel.

Quels sont les sels qui doivent être rincés ?

Comme vous le savez peut-être, les plantes de cannabis ont besoin d’un équilibre entre les éléments nutritifs primaires et secondaires, ainsi que des oligo-minéraux pour une croissance saine et robuste. Ces éléments nutritifs essentiels se retrouvent sous forme de sels dissous dans l’eau. Cependant, ces sels peuvent graduellement s’accumuler autour des racines et stagner dans le substrat de culture, ce qui peut causer des dommages à vos plantes. Par conséquent, il est essentiel de comprendre les conséquences d’une accumulation de nutriments et de prendre les mesures appropriées pour bien rincer vos plantes.

Un arrosage orange se bouscula en jetant une plante de cannabis poussant dans un pot

Les principaux éléments nutritifs

Les principaux éléments nutritifs, ou micronutriments, sont des éléments essentiels dont les plantes ont besoin en quantités relativement grandes pour leur croissance et leur développement. Il existe trois principaux éléments nutritifs :

1. Azote (N)

L’azote est un élément clé de la production de chlorophylle, permettant aux plantes de photosynthétiser et de stocker l’énergie. Les plantes de cannabis utilisent de l’azote pendant les étapes de semis, de croissance et de floraison.

2. Phosphore (P)

Le phosphore est un nutriment qui aide à stimuler la croissance des racines et est responsable de la production des fleurs. Cet élément nutritif est essentiel aux premières étapes de croissance des plantes de cannabis et des clones.

3. Potassium (K)

Le potassium combiné avec le phosphore favorise une grande production de fleurs et de bourgeons. Il est également responsable du fonctionnement des stomates du tissu des feuilles qui permet aux plantes d’absorber le CO2 et d’exécuter la photosynthèse.

Éléments nutritifs secondaires

Ces éléments sont moins utilisés par les plantes que les principaux éléments nutritifs mentionnés ci-dessus ; toutefois, ils sont tout aussi importants. Il existe trois éléments nutritifs secondaires dont les plantes de cannabis ont besoin pendant leur cycle de vie.

1. Calcium (Ca)

Le calcium est un élément nutritif essentiel qui aide les plantes à lutter contre les maladies et les parasites. Un élément clé dans la construction des parois cellulaires, il est souvent vendu avec le magnésium (Cal-Mag).

2. Magnésium (Mg)

Le magnésium a de nombreux rôles et fonctions comme nutriment végétal secondaire, allant de la synthèse de la chlorophylle à l’activation enzymatique.

3. Soufre (S)

Le soufre est responsable de l’activité enzymatique et de la synthèse de l’azote, de l’huile et des protéines.

Oligo-éléments

Les oligo-élélements, ou éléments traces, sont présents en quantités infimes. Ils sont responsables de la photosynthèse, de la production d’hormones, du développement cellulaire, de la production de fleurs et celle de graines. Alors, jetons un coup d’œil aux six oligo-éléments les plus importants.

1. Manganèse (Mn)

Le manganèse est essentiel à la croissance des plantes, à la production, au métabolisme et à l’interaction avec les cellules végétales.

2. Cuivre (Cu)

Le cuivre est responsable de la production d’enzymes, du développement de la chlorophylle et de la germination.

3. Zinc (Zn)

Le zinc joue un rôle qui favorise la production d’enzymes et le métabolisme des plantes et est essentiel pour la santé générale des plantes.

4. Fer (Fe)

Le fer participe à la production de chlorophylle et à la photosynthèse, ainsi qu’à la production de fruits et de fleurs. En trop grande quantité, il peut nuire à la croissance.

5. Bore (B)

Le bore stimule l’élongation des racines et participe à la synthèse des tissus, des membranes cellulaires et à la production de pollen.

6. Molybdène (Mo) 

Le molybdène est responsable de la synthèse et de l’activité des enzymes et est essentiel au processus de l’azote. Il convertit l’azote en acides aminés et le fixe aussi dans le sol.

Guide étape par étape de rinçage

Une personne arrosant une plante de cannabis poussant dans un pot avec un seau d'arrosage

En tant que cultivateur responsable, il est essentiel de comprendre l’importance de rincer vos plantes de cannabis pour éliminer les nutriments et les sels excédentaires qui peuvent s’accumuler dans votre substrat de culture. Ce processus permet de s’assurer que vos plantes atteignent leur plein potentiel en termes de saveur, d’arôme et de qualité générale. Heureusement, nous avons un guide étape par étape qui vous aidera à rincer vos plantes de cannabis correctement et efficacement.

1. Source de l’eau

Pour rincer correctement son cannabis, il est impératif d’utiliser de l’eau douce. Différentes sources existent : l’eau embouteillée, l’eau du robinet ou l’eau de pluie. Il est toutefois essentiel d’éviter d’utiliser de l’eau stagnante, car elle peut endommager les plantes. Il convient de noter que l’eau douce, qui contient des niveaux plus faibles de calcium et de magnésium, est préférable pour le rinçage du cannabis comparativement à l’eau dure.

L’eau à osmose inverse est également un excellent choix pour le rinçage des racines. Cette eau purifiée est obtenue en filtrant l’eau courante du robinet à l’aide d’un filtre à membrane spécialisé qui agit comme un tamis extrêmement fin. Il ne laisse passer que les molécules d’eau et bloque les impuretés et les contaminants. Si vous avez accès à de l’eau obtenue par osmose inverse, elle peut être un atout précieux pour atteindre une croissance végétale optimale.

2. Niveau de pH

Le substrat de culture utilisé détermine le niveau de pH de l’eau que vous fournirez à vos plantes, de la graine à la récolte. La meilleure façon de vérifier le pH de votre source d’eau est d’utiliser un stylo numérique. Vous trouverez ci-dessous des renseignements plus détaillés sur les niveaux de pH recommandés pour le sol, la fibre de coco et la laine de roche.

3. Température de l’eau

La température idéale de l’eau pour les plantes de cannabis se situe entre 18 et 22 °C (64 à 71 °F). Évitez de leur fournir de l’eau froide, car refroidir la zone racinaire diminue considérablement la croissance et peut nuire au développement de la plante.

4. Rinçage

Pendant le rinçage, il est recommandé d’arroser le pot de votre plante en utilisant trois à cinq fois le volume d’eau habituel. Versez l’eau autour de la base de la tige et attendez qu’elle pénètre dans le sol. Le substrat doit être saturé d’eau au point que l’excès s’écoule du fond du pot.

5. Élimination de l’eau du plateau d’égouttement

Il est essentiel de jeter l’eau qui s’accumule dans le plateau, car elle contient tous les résidus indésirables rincés de votre substrat de culture. N’oubliez pas qu’un rinçage approprié peut prévenir l’accumulation de nutriments et aider vos plantes à atteindre leur plein potentiel.

Rincer les plantes dans la fibre de coco

La fibre de coco est faite à partir des poils de noix de coco. Une fois traitée avec des sels et neutralisée, la fibre de coco devient un excellent substrat de culture grâce à sa haute capacité de rétention d’eau et d’air. Il est préférable d’utiliser de l’eau à osmose inverse au pH de 6,0 pour rincer le cannabis cultivé dans de la fibre de coco. Aussi, l’ajout d’enzymes à la fibre usée aide à décomposer les vieilles racines, ce qui permet de recycler le substrat et de l’utiliser pour une seconde récolte.

Comment rincer les plantes dans le sol

Le rinçage des plantes de cannabis cultivées dans le sol vivant causera probablement le débat le plus important parmi les cultivateurs. Les nutriments organiques s’élimineront pendant 72 heures en étant digérés par les microbes et les bactéries bénéfiques du sol. Certains jardiniers qui cultivent dans la terre n’arrosent qu’à l’eau pure pendant tout le cycle de culture et peuvent même ne pas avoir à rincer de sels accumulés. Le pH de l’eau doit être compris entre 5,5 et 6,5 pour un substrat de sol biologique.

Comment rincer les plantes dans la laine de roche

La laine de roche est un substrat parfait pour la culture hydroponique puisqu’il ne contient aucun nutriment. Avec une capacité d’absorber jusqu’à 18 fois son poids en eau, la laine de roche est utilisée pour la production de légumes et de fruits à l’échelle commerciale. Elle est la plus populaire chez les cultivateurs hydroponiques d’intérieur. Le pH de l’eau doit se situer entre 5,5 et 6,5 lors du rinçage des plants dans la laine de roche. Contrairement à la fibre de coco, la laine de roche ne peut pas être recyclée et doit être jetée après chaque récolte.

Comment rincer les variétés de cannabis à autofloraison

Les plantes de cannabis à autofloraison peuvent être traitées de la même façon que les plantes sensibles à la photopériode. Les plantes à autofloraison sont le mieux rincées à l’eau pure pendant quatorze jours. Donc, si vous êtes nouveau à cultiver des variétés à autofloraison, suivez notre guide et donnez à vos plantes la meilleure chance de prospérer ! Cela vous aidera à éviter les erreurs courantes et à vous assurer que vos plantes reçoivent les soins dont elles ont besoin tout au long de leur cycle de croissance.

Saturation d’éléments nutritifs dans les plantes de cannabis

Une vue supérieure d'une plante de cannabis avec une feuille jaune et brûlée montrant le verrouillage des nutriments

Il y a saturation d’éléments nutritifs lorsque les plantes de cannabis cessent d’en absorber de leur substrat de culture. Ce phénomène est souvent dû à un déséquilibre du pH ou à une accumulation excessive de nutriments, en particulier les sels des fertilisants.

  1. Causes : pH déséquilibré et fertilisation trop abondante entraînant une accumulation de nutriments et de sels.
  2. Symptômes : ressemblent à des carences nutritives ; croissance freinée, décoloration des feuilles et mauvais développement des bourgeons.
  3. Gestion : on peut prévenir et régler la saturation en rinçant régulièrement le substrat de culture avec de l’eau de pH équilibré pour éliminer les sels et minéraux excédentaires. Surveiller le pH et les niveaux de conductivité électrique (CE) aide à détecter rapidement une fertilisation excessive et à maintenir un régime équilibré.

Le rinçage prévient non seulement la saturation en éléments nutritifs, mais il peut aussi le résoudre si des symptômes apparaissent, ce qui contribue à maintenir la santé des plantes de cannabis.

Rinçage constant vs actif

Rincer constamment ses plantes est une technique utilisée dans la culture du cannabis où les plantes sont arrosées exclusivement avec de l’eau pure pendant toute la phase de floraison. Bien que cette approche suppose que les éléments nutritifs contenus dans le milieu de culture sont suffisants pour soutenir la croissance de la plante, elle peut entraîner des carences nutritives si les éléments essentiels sont absents.

D’autre part, le rinçage actif est une approche ciblée qui consiste à donner aux plantes de cannabis de l’eau seulement pendant les dernières semaines de floraison. Cette méthode aide à optimiser l’élimination des nutriments résiduels et à réduire le risque de carence en nutriments pendant la majeure partie de la floraison. Cependant, il faut surveiller attentivement les plantes et cette méthode peut être plus exigeante que le rinçage constant.

Conseils pour bien rincer le cannabis

Rincer ses plants améliore la combustion des joints et donne aussi une indication du degré de maturité des plantes. Vous trouverez ci-dessous trois conseils clés à prendre en considération pour vous aider à tirer le maximum de la période de rinçage.

1. Utiliser des enzymes pour rincer les plantes de cannabis

Les enzymes ne sont pas seulement des éléments constitutifs des protéines pour les plantes de weed, elles accélèrent aussi la décomposition des sels non dissous. Un excellent conseil consiste à essayer au moins deux produits enzymatiques différents. Plus vous pouvez fournir d’enzymes au substrat et aux racines, plus vos plantes seront heureuses.

Les enzymes sont des éléments constitutifs des protéines et dégradent activement la matière organique. Il y a de nombreux avantages pour les cultivateurs qui utilisent des enzymes pendant la période de rinçage, mais aussi pendant les périodes de semis, de croissance et de floraison. Les plantes dont les racines reçoivent un bon nettoyage enzymatique développent un éclat lumineux et sain.

2. Reconnaître la fenêtre de récolte

Le jour où un producteur décide de récolter ses plantes de cannabis dépend non seulement du nombre de jours qu’ils restent pour effectuer les rinçages, mais aussi de la maturité des trichomes, du développement des calices, de la couverture de trichomes et de la production de terpènes. En alignant l’étape de rinçage avec les variables ci-dessus, vous pouvez obtenir les meilleurs rendements possible.

Une période de quatorze jours est le choix le plus populaire parmi les cultivateurs ; toutefois, certains trouvent que sept jours d’eau pure sont tout à fait adéquats. La période de rinçage devrait coïncider avec le temps de floraison de la variété. Par exemple, si on cultive une variété au temps de floraison prévu de 8 semaines, le rinçage se produira entre les semaines 6 et 8 semaines de floraison pour assurer des résultats optimaux.

3. Pratiques d’arrosage optimales pour une croissance saine

La pourriture des racines survient lorsque le substrat de culture devient trop humide et que les niveaux d’oxygène autour des racines deviennent trop bas. Dans ces conditions, les racines développent des infections aux bactéries aérobies, ce qui entraîne une foule de problèmes. La meilleure façon de prévenir la pourriture des racines est de laisser le substrat sécher de nouveau. Les périodes de séchage sont la façon de résoudre les problèmes d’un arrosage excessif.

Le mythe du rinçage du cannabis détruit

Un arroseur noir rincer des plants de cannabis poussant dans des pots noirs

En 2020, RX Green Technologies a mené une étude interne pour déterminer si rincer les plantes affectait la production de cannabinoïdes, le rendement, la teneur minérale et la qualité de l’extrait. L’étude consistait à rincer les racines de plantes de Cherry Diesel pendant zéro jour, une semaine, dix jours et 14 jours.

Les résultats ont montré une légère augmentation des taux de THC et de terpènes dans les échantillons rincés, sans différence significative dans la teneur minérale. Il est intéressant de noter que l’échantillon rincé pendant 14 jours a donné la plus grande quantité d’extraits, alors que le test de goût à l’aveugle a révélé que tous les échantillons avaient plus ou moins le même goût.

Chez Sensi Seeds, nous considérons que le rinçage est une étape cruciale et intégrale du processus de culture. En rinçant les plantes avec de l’eau pure avant la récolte, on peut éliminer efficacement tout excès de nutriments et de sels du système de la plante. Ce processus permet d’améliorer la qualité globale du produit final, donne une fumée plus douce pour la gorge ainsi que de meilleurs arômes et saveurs. Chaque fois que nous cultivons des plantes dans nos installations pour écrire nos rapports de culture, nous rinçons les racines de nos plants durant les dernières semaines.

Rincer les racines de mes plantes est-il essentiel ?

Les jardiniers peuvent différer d’opinion sur la technique de rinçage qui fonctionne le mieux — une semaine ou deux avant la récolte — et certains croient que le rinçage n’est même pas nécessaire. Cet article devrait vous avoir montré l’importance de rincer les racines du cannabis. Les méthodes de rinçage peuvent varier d’un cultivateur à l’autre, alors restez ouvert d’esprit et choisissez ce qui fonctionne le mieux selon vos compétences et votre niveau d’expérience. Bonne chance dans votre processus d’apprentissage, et nous vous souhaitons d’obtenir généreuses récoltes !

  • Disclaimer:
    Les lois et règlements régissant la culture du cannabis différent d’un pays à l’autre. Ainsi, Sensi Seeds vous recommande fortement de vérifier les lois et règlements de votre région. Ne contrevenez pas à la loi. 

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
Retour haut de page