Comment rouler un joint — guide par étapes

Êtes-vous mal à l’aise quand c’est à votre tour de rouler un joint entre amis ? On se moque de vous parce que vous achetez des pré-roulés ? Voilà. C’est le moment d’affronter le défi de rouler le joint parfait, toutes les fois. Ne vous inquiétez pas : avec notre guide ultime, vous serez le meilleur rouleur.

Les joints ont connu toute une évolution depuis le joint cure-dent iconique dans Up in Smoke de Cheech & Chong, jusqu’à celui allumé par Rick dans la série animée Rick and Morty. On peut dire que rouler le joint parfait contribue largement au plaisir de déguster vos fleurs de cannabis, et bien des gens aimeraient y parvenir. Il existe plusieurs façons de rouler un joint, et nous vous guiderons pour vous apprendre notre méthode préférée. 

Premièrement, abordons la question la plus importante : un joint doit-il contenir du tabac ? Il est commun en Europe de mélanger le cannabis avec le tabac, alors qu’aux Etats-Unis, cette pratique est presque un sacrilège. Avec la croissance rapide de la légalisation et une meilleure éducation en matière de cannabis, nous espérons que nos amis européens arrêteront bientôt de consommer le cannabis avec le tabac pour adopter une façon plus verte !

Cependant, avant d’apprendre à rouler le joint parfait, abordons quelques questions de base.

Combien de cannabis dois-je mettre dans un joint ?

Une excellente question de débutants est « combien de cannabis dois-je utiliser » ? Cependant, la réponse dépend de la taille de la feuille à rouler. Discutons alors de feuilles à rouler.

Quelle taille de papier aurais-je besoin ?

Les feuilles à rouler viennent dans cinq dimensions principales, chacune présentant ses propres avantages.

1. Régulières

Les feuilles régulières (simples) ont 70 mm de longueur et jusqu’à 36 mm de largeur. Elles sont conçues pour contenir environ 0,5 g de fleurs séchées, ce qui est idéal pour les séances solos !

2.

Les papiers 1 ¼ font environ 78 mm de longueur par 48 mm de largeur et sont conçus pour contenir environ 0,6 g de fleurs de fleurs séchées.

3.

Ces papiers 1 ½ ont la même longueur que les 1 ¼, mais sont légèrement plus larges à 60 mm. Ils sont conçus pour environ 0,7 g de fleurs séchées. 

4. Double largeur

Les feuilles double largeur sont deux fois la largeur des feuilles régulières et contiennent un peu moins d’un gramme de fleurs séchées. Cependant, vu leur largeur importante, il faut de l’expérience pour pouvoir les rouler.

5. King Size

Les plus grandes feuilles King Size font 110 mm de longueur par 60 mm de largeur, et idéalement, elles contiennent un gramme complet de cannabis. Elles sont également disponibles sous le nom King Size Slim. Ce sont les feuilles utilisées le plus souvent dans la communauté de cannabis et sont idéales quand vous voulez partager. 

Quel type de feuilles devrais-je utiliser ?

Un homme à barbe brune fumer un joint éclairé sur le fond blanc

Les feuilles de papier à rouler améliorent l’expérience de fumer ; par conséquent, l’épaisseur et le matériau peuvent affecter le goût et la combustion. Les feuilles les plus souvent utilisées sont fabriquées de pulpe de bois, mais peuvent aussi être fabriquées de riz, de palme nipa ou de chanvre. 

Pulpe de bois

Depuis des siècles, les papiers de pulpe de bois sont le premier choix des fumeurs de tabac. Ils sont un peu plus épais que la plupart des feuilles, les rendant plus faciles à rouler. Pourtant, les papiers de pulpe de bois brûlent rapidement et en conséquence ne sont pas très efficaces pour consommer le cannabis.  

Riz

Les feuilles de riz sont le type le plus répandu dans la communauté de cannabis européenne et sont fabriquées en pressant des fibres naturelles de plantes. Elles sont plus minces que la plupart des papiers et offrent une combustion lente. 

Bambou

Moins communs, les papiers de bambou sont pourtant 100 % biologiques et fabriqués à base de feuilles de bambou pures et non traitées. Ils brûlent lentement et sont excellents si vous cherchez une alternative aux papiers à rouler blanchis. 

Bai Jak

Les papiers Bai Jak sont communs à travers l’Asie du Sud-Est, particulièrement en Thaïlande. Ils sont faits à la main à partir de la peau des feuilles sèches du palmier nipa. Comme ceux faits de chanvre, ils sont extrêmement durables et écologiques.

Chanvre

Les feuilles de chanvre sont fabriquées à partir de la pulpe de chanvre industriel qui est 100 % biologique, naturelle et sans aucun composé chimique. Elles sont extrêmement durables, faciles à rouler et aussi écologiques. Si vous cherchez une excellente combustion et un goût optimal, optez pour les papiers de chanvre non blanchis.  

Quelle est la différence entre les feuilles blanchies et non blanchies ?

Une autre sous-catégorie importante est de choisir entre des feuilles blanchies ou non blanchies. Plus souvent, les feuilles commerciales sont blanchies et contiennent des composés chimiques additionnels tels que le carbonate de calcium et le chlore qui ralentissent la combustion. Le carbonate de calcium et le chlore ont des effets toxiques et les amateurs de cannabis devraient éviter les papiers à rouler qui contiennent des produits chimiques toxiques.

Les papiers non blanchis sont fabriqués à partir de fibres biologiques et sont de couleur brun pâle. Ces papiers ne sont pas exposés aux processus de blanchissement ni aux produits chimiques, et en contraste aux papiers blanchis, sont plus minces et brûlent plus aisément. 

Et les papiers aromatisés ? Souvent, les feuilles de blunt et autres feuilles aromatisées contiennent des saveurs artificielles dérivées de plusieurs produits chimiques nuisibles. Si vous voulez déguster le profil terpénique de chaque variété de cannabis, évitez de tels produits.  

De quel équipement aurais-je besoin ?

Les feuilles à rouler étant expliquées, discutons du reste de l’équipement nécessaire pour rouler le joint parfait, chaque fois ! 

Fleurs de cannabis de haute qualité

Il est toujours recommandé d’utiliser des fleurs de haute qualité dans vos joints, et lorsque vous fumez du cannabis séché, le niveau d’humidité peut varier entre 55 et 62 % selon votre préférence. Pour avoir le plus de contrôle sur le produit fini, mieux vaut cultiver votre propre cannabis. La Double Banana Kush et la Sensi Amnesia XXL sont d’excellents cultivars pour commencer.

Feuilles à rouler

Les joints ne contenant que du cannabis ont tendance à s’éteindre, et tel que mentionné, les papiers de chanvre non blanchis offrent une combustion optimale. Cependant, choisir entre des papiers plus larges King Size ou de plus petit 1 ¼ demeure personnel. 

Broyeur

Un broyeur est un outil cylindrique avec une chambre et un couvercle. A l’intérieur de la chambre se trouvent des dents ; quand vous tournez les deux parties ensemble manuellement, elles broient le cannabis et lui donnent la texture idéale pour rouler un joint.

Les broyeurs sont composés de deux parties qui s’ouvrent pour pouvoir insérer le cannabis entre les dents et peuvent faire jusqu’à 20 cm de diamètre. Les broyeurs plus petits sont parfaits pour les séances individuelles, alors que les plus grands permettent de broyer plus de cannabis à la fois.

L’usage d’un broyeur permet d’éviter de dégrader les trichomes en limitant la manipulation des bourgeons secs. Un mauvais broyage peut mener à des problèmes de combustion, alors n’oubliez pas de broyer les fleurs de façon adéquate. 

Broyeur à deux étages

Le broyeur à deux étages comprend deux pièces complémentaires qui s’emboîtent. Chaque section possède de longues pointes acérées qui coupent les bourgeons de cannabis pour obtenir une texture légère, duveteuse et facile à rouler. Une fois le cannabis broyé, il restera entre les dents jusqu’à ce qu’il en soit retiré.

Broyeur à quatre étages

Ce broyeur comprend quatre pièces avec trois chambres. Il est conçu pour les experts de cannabis qui cherchent à ne rien perdre de leur cannabis.

  1. La première pièce est le couvercle ; sous celle-ci se trouve une section de pointes acérées.
  2. La deuxième partie est munie du deuxième lot de pointes acérées et s’emboîte parfaitement avec la première partie pour compléter la chambre à broyer.
  3. La troisième partie est un écran à pollen qui tamise les fleurs sèches du kief. Les plus grandes fleurs fraîchement broyées resteront dans cette chambre, prêtes à rouler. Les plus petits grains de pollen passeront à travers l’écran pour finir dans la dernière chambre.
  4. La quatrième et dernière partie est la chambre ou le kief est collecté.

Types de broyeurs :

Les broyeurs comprennent quatre types principaux, alors discutons des avantages et des désavantages de chacun.

1. Plastique

Les broyeurs de plastique sont en général les moins chers et les plus largement disponibles dans les headshops. Malheureusement, les broyeurs de plastique ne sont pas durables et leurs dents ont tendance à se casser lors du processus de broyage. 

2. Métal

Les broyeurs de métal sont durables et faciles à nettoyer ; cependant, ils sont souvent plus chers. Contrairement au plastique, un broyeur de métal n’a aucune chance de perdre ses dents. C’est un excellent choix pour broyer vos fleurs.

3. Chanvre

Les broyeurs de chanvre sont fabriqués de fibres de chanvre industriel compressées. Ils sont un excellent choix pour broyer le cannabis, figurant parmi les plus durables et écologiques et étant 100 % biologiques. 

4. Bois

Comme le plastique, les broyeurs de bois sont moins faciles à nettoyer et moins durables que le chanvre et le métal. Néanmoins, ils sont beaux et fonctionnels. 

Pourtant, si vous êtes de la vieille école, décortiquer le cannabis à la main est toujours acceptable ! 

Le filtre

Le filtre sert à améliorer le passage d’air et donne aussi un support structurel au joint. Il est fait d’une fine bande mince de papier non glacé roulé et incéré au bout du joint.

Le filtre empêche les petits morceaux de cannabis de rentrer dans la bouche et prévient qu’on se brûle les lèvres lors des dernières inhalations. On peut aussi en acheter dans les headshops

Plateau à rouler

Pour éviter de perdre vos précieuses fleurs précieuses par terre, un plateau ou un cabaret à rouler vous permet de tout contenir et de rouler confortablement, particulièrement si vous le faites sur le sofa.

Les mèches de chanvre, bougies ou allumettes

Pour allumer votre joint, une mèche de chanvre est préférable étant plus sécuritaire que le butane. Cependant, une boite d’allumettes ou un briquet feront l’affaire aussi bien.

Rouler un joint : guide par étapes

1. Rassembler l’équipement

Une personne tenant un broyeur plaçant du cannabis à la terre sur une assiette noire

Rassemblez tout l’équipement nécessaire, enlevez une feuille à rouler du paquet, et placez-la au centre de votre surface. Passons à la préparation du filtre.

2. Préparer le filtre

Une personne tenant du papier roulant de graines de sensi avec du cannabis mis à la terre sur une assiette noire

Sortez un filtre du paquet et faites un petit « M » en pliant le bout du carton sur lui-même et une fois encore vers le centre. Une fois complété, roulez ce qui reste du carton autour du « M » pour faire un cylindre. Placez le filtre au bout droit ou gauche du papier, en fonction de si vous êtes droitier ou gaucher.   

3. Broyer les fleurs de cannabis

Une personne tenant un moulin avec du cannabis à la terre avec du papier roulant et un filtre à l'avant

Ouvrez le broyeur, sortez de petits bourgeons de cannabis (pas plus gros qu’un grain de maïs soufflé) et placez-les entre les dents du broyeur. Fermez le broyeur et tournez les parties l’une contre l’autre dans un mouvement circulaire avec vos deux mains. Les fleurs broyées resteront entre les dents de métal. Si vous n’avez pas de broyeur, décortiquez vos bourgeons entre les doigts et le pouce dans la paume d’une main jusqu’à ce que vous obteniez une texture fine idéale pour rouler.

Maintenant, disposez le cannabis broyé uniformément sur la feuille à rouler. Assurez-vous que la partie gommée du papier soit vers le haut et en face de vous. Sinon, vous ne pourrez pas sceller votre joint. 

4. Commencez à rouler

Une personne tenant du papier roulant avec filtre et cannabis roulant un joint

Saisissez le filtre et la feuille d’une main et soulevez soigneusement le joint du cabaret pour avoir l’espace pour rouler. Avec votre main dominante, roulez le papier entre les pouces et les premiers doigts ; l’objectif est de rouler le papier en un cylindre de forme conique.  

Comme le filtre sert à structurer le joint, commencez à rouler à partir de celui-ci en rentrant le bord de la feuille à l’intérieur, et procédez ainsi jusqu’au bout. Le cône sera plus étroit près du filtre et plus large à l’autre bout.

5. Scellez le papier

Une personne tenant un joint simplement roulé avec une assiette noire, des fleurs de cannabis et du papier roulant à l'avant

Une fois le joint roulé, scellez-le en mouillant la gomme sur la bordure et en appuyant latéralement et doucement pour la coller contre le papier.

Ensuite, pincez et tournez le bout pour éviter que le cannabis ne s’échappe et pour assurer une combustion égale. Vous pouvez aussi saisir le bout du joint et frapper le filtre pour mieux comprimer les fleurs ; ceci est un choix personnel, mais assurez-vous que votre joint soit bien scellé au préalable !

6. Allumez-le

Un homme avec une barbe éclairant un joint fraîchement roulé avec un briquet

Allumez la mèche de chanvre, l’allumette ou le briquet. Inspirez tout en tournant le joint au moment où la flamme touche le bout pour vous assurer que la combustion se fait également et éviter qu’un côté seulement ne brûle.

Détendez-vous et dégustez votre joint de façon responsable avant de le passer à un ami.

Trois erreurs courantes de débutants 

Rouler le joint parfait peut prendre de la pratique, mais ne vous inquiétez pas. Voici les problèmes courants de débutants.

1. Joint trop serré

Quand le joint est trop rempli de cannabis comprimé, l’air y passe difficilement et il s’éteint. Si votre joint est trop densément rempli, massez-le avec les doigts pour mieux espacer le cannabis dans le cône. 

2. Joint trop lâche

Quand il y a trop d’air dans le joint, le papier brûle plus rapidement que les fleurs de cannabis. Au moment de rouler, essayez de distribuer le cannabis uniformément sur le papier. Malheureusement, si vous avez fait cette erreur, vous n’aurez d’autre choix que de recommencer. 

3. Joint qui s’éteint

Ce problème peut survenir des causes ci-haut mentionnées, mais il peut aussi indiquer vos fleurs demeurent trop humides et qu’elles n’ont pas été séchées correctement. Vous pouvez garder vos fleurs de cannabis dans un contenant scellé ou ajouter des sachets desséchants pour assurer un taux d’humidité optimal.

La perfection par la pratique

Si vous n’avez pas encore maîtrisé l’art, ne vous inquiétez pas, c’est en pratiquant qu’on apprend. Vous pouvez également acheter une machine à rouler d’un marchand d’équipement reconnu. Ou alors, visitez notre boutique en ligne pour acheter un vaporisateur d’herbes sèches.

Si vous avez d’autres conseils pour rouler le joint parfait, ou si vous vous retrouvez en difficultés, faites-nous signe dans la section de commentaires ci-dessous !

  • Disclaimer:
    Les lois et règlements régissant la consommation de cannabis diffèrent d’un pays à l’autre. Sensi Seeds vous conseille donc fortement de vérifier les lois et règlements de votre pays. Ne contrevenez pas à la loi.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profile-Sensi-Mark-Smith

    Mark Smith

    Mark Smith est un défenseur du cannabis anglais basé aux Pays-Bas. Il travaille depuis dix ans dans le secteur du cannabis au Canada, en Espagne et en Californie dans des installations de culture. Il a poursuivi sa passion partout dans le monde et se consacre aujourd’hui à disséminer l’information en tant que responsable de contenu chez Sensi Seeds, à Amsterdam.
    En savoir plus
Retour haut de page