Comment récolter des plantes de cannabis

Une fois que vous avez suivi toutes les étapes garantissant une croissance végétative saine et une floraison vigoureuse, l’étape suivante consiste à récolter vos plantes matures. Cet article fournit des conseils de base sur la période à laquelle récolter, la façon de procéder et sur ce que vous devez faire de vos fleurs fraîchement récoltées.

Quand doit-on récolter les plantes de cannabis ? 

Pour récolter au bon moment, vous devez connaître la date de début de floraison de vos plantes, si ce n’est la date exacte, au moins la date approximative. Cette information vous donnera une idée générale de la durée nécessaire à la floraison complète de vos plantes ; à partir de là, vous pouvez déterminer approximativement la date de récolte attendue. 

Les périodes de floraison du cannabis varient considérablement en fonction de la variété. Les variétés à dominance indica arrivent à maturité généralement tôt, sept ou huit semaines après le début de la floraison, tandis que les variétés à dominance sativa peuvent nécessiter plus de temps, jusqu’à 24 semaines dans des cas extrêmes. La majorité des variétés n’ont pas une période de floraison aussi longue (en règle générale, les cultivateurs anticipent 10 à 12 semaines tout au plus) et de nombreuses variétés hybrides commerciales à dominance sativa terminent leur floraison en moins de 10 semaines. 

Lorsque les trichomes sont clairs (flèche jaune), ils sont immatures ; lorsqu’ils sont troubles (flèche rouge), les niveaux de THC sont élevés, lorsqu’ils sont ambrés (flèche verte), le THC a commencé à se dégrader en CBN 

Toutefois, il ne suffit pas toujours de connaître les exigences approximatives de la variété que vous avez choisie pour déterminer si vos plantes sont prêtes à être récoltées. Une technique utile consiste à évaluer le pourcentage de pistils blancs qui ont changé de couleur (ils deviennent en général brun orangé, bien que certaines variétés comportent parfois des pistils rosâtres ou violacés). Les plantes ne doivent pas être récoltées tant que 40 % au moins des pistils ont changé de couleur. 

Les niveaux de THC sont souvent plus élevés si la récolte est effectuée lorsque 40 à 70 % des pistils ont changé de couleur ; si vous attendez au-delà de ce stade, le THC commence à se dégrader en CBN (les fleurs matures pourront alors entraîner un effet plus apaisant et susciteront moins d’anxiété). La dégradation du THC en CBD survient également après la récolte et  durant la décarboxylation.  

Il est également possible d’évaluer la maturité en utilisant une loupe pour observer la couleur des trichomes : si elle est claire, les plantes sont immatures ; si elle est trouble, les niveaux de THC sont à leur maximum et si elle est ambrée, la dégradation a commencé. 

Comment se préparer à récolter ? 

Avant de commencer la récolte, vérifiez que vous disposez de l’équipement suivant: 

  • Gants en caoutchouc ou en latex (sans poudre) de bonne qualité, 
  • Paire de ciseaux ou de cisailles propres et aiguisés 
  • Grand plateau ou cuve en plastique où déposer les branches coupées 
  • Corde ou ficelle et pour attacher les branches à faire sécher 
  • Un support sur lequel suspendre les branches (corde à linge ou cintre) 

Les gants empêcheront la résine collante d’adhérer à vos mains et permettront de collecter plus facilement la résine pour fabriquer du haschich. Les lames de votre outil de coupe serviront également à collecter la résine que l’on peut gratter pour en faire du haschich ; voilà pourquoi il est important d’avoir des outils propres en commençant!  

Comment faire la récolte en tant que telle ?   

Une fois que vous êtes équipé et préparé, c’est le temps de passer à l’action. La manière de couper vos plantes dépend principalement de leur taille. Si elles sont petites, il ne suffit que de les couper au bas de la tige principale. Si elles sont grandes et ramifiées, il est préférable de couper les branches séparément.  

Lorsque vous coupez vos plantes en vue de les faire sécher, le plus important est de réduire au maximum la manipulation des fleurs pour ne pas les endommager. Il est aussi important d’assurer une bonne circulation d’air entre les fleurs ; séparer les branches les unes des autres est suffisant.  

Il est préférable de couper les branches séparément pour permettre un meilleur débit d’air au moment du séchage, plutôt que de conserver les plantes entières 

Coupez les branches et déposez-les délicatement sur votre plateau en plastique. Lorsque toutes les branches ont été coupées de la plante, prenez des morceaux de corde ou de ficelle et nouez-les autour des branches au niveau du point de coupe. Suspendez-les sur la corde à linge ou autre support de façon à ce qu’elles pendent au-dessus du plateau pour recueillir les feuilles que vous allez tailler ou qui sècheront.  

Une fois les branches suspendues, éliminez à l’aide des ciseaux les grandes feuilles en éventail, ce qui est plus facile à faire lorsque les plantes sont fraîchement récoltées ! Cela favorise la circulation d’air autour des buds. Vous pouvez en faire ce bon vous semble, mais vos buds se porteront mieux sans elles.  

Conseils d’expert pour une récolte réussie  

  • Si vos plantes sont à l’extérieur, commencez à les récolter tôt le matin avant qu’il ne fasse trop chaud.  
  • Si vous ne pouvez pas attendre le moment idéal de passer à l’action et voulez commencer un peu plus tôt, coupez les buds de la partie supérieure du plant. Ces buds parviennent à maturité avant les autres, et les récolter n’affecte pas le reste de la plante qui continuera à mûrir.   
  • Les buds de la partie inférieure de la plante ont une couleur quelque peu différente en raison du fait qu’ils prennent plus de temps à mûrir.   
  • A l’aide d’une loupe, vous pouvez vérifier la couleur des trichomes. S’ils sont troubles (et non transparents), ils sont mûrs ; ils renferment une teneur maximale en THC. S’ils sont plutôt ambrés, le THC a commencé à se dégrader en CBD (ce qui peut être une bonne chose si vous recherchez des effets plus doux).  
  • Si vous récoltez pour la première fois, procédez en deux étapes. Vous pourrez ainsi échantillonner les buds récoltés à deux moments différents et saurez mieux à quoi vous en tenir dans le futur.   
  • Coupez les grosses branches de manière à préserver les ramifications en « Y » ou « V ». Vous trouverez qu’elles seront plus faciles à suspendre pour le séchage.   
  • Utilisez de bons outils et procédez avec précaution. La récolte est tout aussi importante que la culture, et vous voulez préserver tous ces délicieux trichomes. 

Comment doit-on faire sécher les plantes de cannabis ? 

Pour obtenir des buds de la meilleure qualité qui soit, le séchage et l’affinage doivent être effectués correctement. Ces étapes affectent directement le résultat final.  

Le séchage commence lorsque vos plantes ont été coupées et que les feuilles en éventail ont été retirées. Pour un séchage réussi, vous devez respecter de bonnes conditions environnementales : 

  1. S’il fait trop frais ou humide, le séchage sera trop lent et de la moisissure peut se former  
  2. S’il fait trop chaud ou sec, les fleurs sécheront trop vite et produiront un goût d’herbe âpre lorsque vous fumerez le produit. 
  3. S’il fait trop chaud ou sec, les fleurs peuvent également sécher de façon inégale, devenant alors friables et sèches à l’extérieur, mais encore humides à l’intérieur. 

Pour un parfait séchage du cannabis, l’idéal est de suspendre les branches sur une corde à linge ou un accessoire équivalent dans une pièce où la température reste constante entre 18 et 24 °C (65-75°F) avec une humidité relative de 45 à 55 %. Vous devez également veiller à ce que l’emplacement de séchage choisi soit sombre, car la présence de lumière accélère la dégradation du THC. 

Une fois les branches coupées, les grandes feuilles externes doivent être retirées avant la suspension 

Suspendez vos branches à la corde, en vous assurant qu’elles ne se touchent pas ; cela favoriserait sinon la rétention de l’humidité et la formation potentielle de moisissure. Placer un ventilateur oscillant fonctionnant à basse vitesse pendant toute la période de séchage améliorera le débit d’air et réduira le risque de formation de moisissure. 

Les plantes doivent sécher pendant au moins 3 à 4 jours avant la phase d’affinage, que nous présenterons en détail un peu plus loin dans cet article. Certains cultivateurs suspendent les branches pendant 7 à 10 jours et peuvent se passer totalement d’une période d’affinage définie ; plusieurs essais et erreurs vous permettront d’établir la meilleure méthode en fonction de votre installation et de la variété choisie. 

Conseils d’experts pour un séchage réussi   

  • Vous devriez examiner vos buds tous les jours pour détecter le moindre signe de moisissure. La prévention est de mise, et les dommages doivent être réparés le plus tôt possible.  
  •  Un séchage trop long ou trop rapide est problématique. Il faut respecter les températures et humidités recommandées. Un séchage trop rapide donnera des buds irritants à fumer, alors qu’un séchage trop lent favorise l’apparition de moisissures.  

Comment affiner votre cannabis 

L’affinage est la dernière étape de la culture de cannabis – et tout aussi importante que les autres. Certains novices en sous-estiment l’importance. Pourtant, l’affinage est essentiel au développement de saveurs et d’arômes ; il permet d’obtenir un produit fini de qualité.  

Essentiellement, l’affinage de toute plante séchée est le processus permettant d’obtenir un taux d’humidité idéal. Nous savons tous que des buds trop secs – ou trop humides – se fument mal. L’affinage est le processus pendant lequel les buds sont placés à une certaine température et humidité afin qu’ils retiennent une humidité optimale. C’est le moyen de « préserver » le cannabis.   

Sans affinage, vos buds n’auront pas bon goût ou pire, ne produiront aucun effet ! Voici les étapes à suivre pour procéder à l’affinage :  

  • D’abord, mettez vos buds dans un sac en plastique que vous placez ensuite à l’intérieur d’un sac en papier. De cette manière, vous créez un environnement non absorbant, à l’épreuve de la lumière dans lequel affiner votre cannabis pendant quelques jours.  
  • Vérifiez l’état de vos buds tous les jours, déplacez-les délicatement pour que l’air circule entre les buds de manière homogène. Ne vous inquiétez pas s’ils semblent suer, c’est exactement ce qui devrait arriver ! 
  • Après quelques jours, transférez-les dans des pots de verre. Cette étape du processus vous permet de préserver les arômes et le niveau d’humidité. Ne les compactez pas puisque l’air doit circuler librement entre les buds. Il est conseillé d’utiliser des pots scellés.   
  • Ouvrez les pots chaque jour en déplaçant quelque peu les buds. ; vous rafraichissez ainsi l’air et  favorisez un affinage uniforme.  
  • Certaines personnes affinent leur cannabis pendant des mois ! Si vous portez une grande attention aux arômes, aux saveurs et à la manière dont votre cannabis brûle, l’affinage est extrêmement important. C’est vous qui en décidez la durée. En observant vos buds tous les jours, vous saurez quand ils seront prêts à fumer.   

Vous achevez votre récolte d’extérieur, il est temps de commencer votre culture d’intérieur ! 

Votre récolte extérieure est faite. Vous avez de bons buds à fumer pendant l’hiver. Bien entendu, c’est le temps de commencer la saison intérieure ! La culture intérieure offre l’avantage de ne pas être limité par le climat européen froid. Vous pouvez cultiver du cannabis excellent !   

Ne soyez pas déçu que votre récolte soit achevée. C’est le moment d’acheter de nouvelles graines d’intérieur de la boutique en ligne Sensi Seed. Cultivez tout l’hiver, récoltez juste avant le printemps, et commencez une nouvelle saison extérieure !  

Joyeux temps des récoltes et des cultures à tous ! 

  • Disclaimer:
    Les lois et règlements régissant la culture du cannabis différent d’un pays à l’autre. Ainsi, Sensi Seeds vous recommande fortement de vérifier les lois et règlements de votre région. Ne contrevenez pas à la loi. 

Comments

4 réflexions sur “Comment récolter des plantes de cannabis”

  1. Line.belanger4@gmail.com

    Merci ! J’ai hâte de récolter et réussir le séchage ! Très beau plant agréable à cultiver..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Author and Expert

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
Retour haut de page