Science des cannabinoïdes 101: qu’est-ce que le cannabinol (CBN)?

Le cannabinol (CBN) est le troisième cannabinoïde le plus connu après le THC et le CBD. Modérément psychoactif, le CBN agirait comme un agoniste faible des récepteurs CB1 et CB2. Il possède notamment une action anticonvulsive et antiémétique. Le CBN serait également partiellement responsable de l’effet sédatif de certaines variétés de cannabis.

Le cannabinol, plus couramment appelé CBN, est tout aussi intéressant du point de vue de la recherche que le THC et le CBD. Contrairement à la plupart des cannabinoïdes, le CBN est modérément psychoactif, probablement parce que le THC est un des précurseurs entrant dans sa synthèse biologique.  Le CBN offre aux patients médicaux une gamme d’applications, particulièrement lorsque pris en tant que sédatif.  

Structure chimique de la molécule de CBN

Le CBN est un produit de la dégradation du THC, sa formule chimique est C21H26O2 et sa masse moléculaire est de 310,43 g/mol. La molécule de THC instable, qui a la formule C21H30O2, perd quatre atomes d’hydrogène (ce qui confère à la molécule de THC son préfixe tétrahydro) pour former le CBN. Ce processus est facilité par la chaleur et la lumière, et ne requiert aucune action enzymatique.

Comme tous les autres cannabinoïdes, le CBN est une molécule hydrophobe et lipophile. Outre sa solvabilité dans les matières grasses, elle se dissout également dans des solvants organiques tels que l’éthanol ou le méthanol.  Le point de fusion du CBN est d’environ 77 °C (170°F), et son point d’ébullition est 185 °C (365°F). À température ambiante, le CBN est un solide cristallin incolore.

Structure moléculaire du cannabinol (CBN)

Le cannabinol dans le système endocannabinoïde

En plus d’être un agoniste partiel des deux principaux récepteurs de cannabinoïdes, le CBN s’est avéré inhiber l’activation de l’adénylcyclase. Cette enzyme catalyse l’ATP porteur d’énergie vitale et le convertit en adénosine monophosphate cyclique (AMPc), une autre enzyme messagère importante, et en pyrophosphate.

Le CBN affecte aussi les récepteurs TRPV2, agissant ainsi comme un agoniste. L’activation de ces récepteurs provoque la libération de la PRGC, un neurotransmetteur qui joue un rôle dans la nociception. De cette manière, l’ingestion de CBN déclenche une réaction antidouleur dans le système endocannainoïde.

Tout comme ses deux grandes sœurs (le THC et le CBD), mais à un degré moindre, le CBN a une plus grande affinité pour les récepteurs CB2 que CB1. Le CBN est un agoniste partiel des récepteurs CB1 et CB2.

La molécule de THC, structurellement identique au cannabinol à l’exception des atomes d’hydrogène supplémentaires.

Propriétés physiologiques du cannabinol

Il a été démontré que les récepteurs CB2 avaient des effets immunomodulateurs, particulièrement en inhibant la fonction des cellules immunitaires. Dans certaines expériences, cette action s’est traduite par le retardement de l’apparition de la maladie. Le CBN a aussi été étudié pour ses effets antiémétiques et anticonvulsifs, bien qu’ils soient nettement inférieurs à ceux du THC et du CBD.

Le potentiel médical du CBN

La structure moléculaire du CBN ressemble beaucoup à celle du THC et du CBD, et le CBN réagit de façon très similaire au THC dans le système endocannabinoïde. Ainsi, les scientifiques pensent que le CBN pourrait partager certaines des qualités médicinales du THC.

L’intérêt médical du CBN réside dans les effets sédatifs qu’on lui prête. Steep Hill, une entreprise américaine qui se déclare leader dans le domaine de la science, de la technologie et de la recherche du cannabis, déclare que le CBN est un puissant sédatif. Sur son site web, on peut lire qu’une dose de 2,5 à 5 mg de CBN induit le même niveau de sédation que le sédatif pharmaceutique diazépam. Cependant, l’entreprise ne fournit pas plus d’information ni d’études pour confirmer ce fait.

Bien que l’attention  médiatique se concentre principalement sur les effets sédatifs du CBN, il semblerait que ses qualités soient davantage de nature anti-inflammatoire et antimicrobienne. La recherche scientifique appuie l’hypothèse selon laquelle le CBN est un composé antibactérien puissant, sans pourtant fournir d’explication sur son mode d’action. En fait, les scientifiques ont dit de son mécanisme d’action antibactérienne qu’il était « insaisissable et extrêmement spécifique ». 

Selon une étude publiée en 2005 dans le Journal of Neuroimmunology, le CBN pourrait avoir de puissants effets anti-inflammatoires par son interaction avec le système immunitaire qui modèrent l’inflammation. Dans le cadre de cette étude particulière, les chercheurs ont trouvé que les souris asthmatiques traitées au CBD produisaient moins de mucosités pulmonaires.

Finalement, on a aussi émis l’hypothèse selon laquelle le CBN stimulait l’appétit. Dans une étude sur des rats traités au CBD et au CBN, les chercheurs ont trouvé que les rats traités au CBN consommaient davantage de nourriture et qu’ils passaient plus de temps à manger. Les résultats étaient inverses pour les rats traités au CBD.

La recherche doit se poursuivre, et les scientifiques s’intéressent de plus en plus au CBN comme « remplaçant potentiel du THC », puisque comparativement au THC, il a des propriétés curatives très similaires tout en étant moins psychoactif. Nous en avons encore beaucoup à apprendre sur le CBN.

  • Disclaimer:
    Cet article ne remplace aucun conseil, diagnostic ou traitement d’un professionnel médical. Consultez toujours votre médecin ou tout autre professionnel de la santé habilité. Ne tardez pas à obtenir des conseils médicaux et n’ignorez aucune recommandation médicale après avoir lu tout contenu de ce site web. 

Comments

1 réflexion sur “Science des cannabinoïdes 101: qu’est-ce que le cannabinol (CBN)?”

  1. j utilise les cannabis a des fin thérapeutique
    mon amis est attend de la maladie de coré de hugtinton pour l instant c le seul médicament qui le calme et lui permet de dormir tranquillement sont être trop agités je regrette simplement que ces effets ne soit pas reconnus en France et on traite cette maladie avec des médicaments qui n ont aucun effet sur le patient et qui ont une liste d effets secondaire abominable a faire peur et aucun effet sur les symptôme de cette maladie neuro degenerative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur et réviseur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
  • Sanjai_Sinha

    Sanjai Sinha

    Dr Sanjai Sinha est membre du corps enseignant du Centre médical Weill Cornell de New York où il reçoit des patients, enseigne aux médecins résidents et aux étudiants en médecine et fait de la recherche en services de santé. Il prend soin d’éduquer ses patients et pratique la médecine fondée sur les preuves. Son grand intérêt pour l’examen médical est nourri de ces passions.
    En savoir plus
Retour haut de page