La Chasse aux Phénotypes : Comment Chasser les Phénotypes pour Obtenir les Caractéristiques Optimales

Une pièce pleine de plantes de cannabis et un bureau avec divers équipements et quelques articulations

L’évolution du cannabis, comme nous le connaissons aujourd’hui, est le résultat de l’hybridation de différents cultivars traditionnels, et la chasse aux phénotypes a joué un rôle important dans ce processus. En sélectionnant des plantes présentant les caractéristiques souhaitées, les cultivateurs ont créé des variétés nouvelles, avec des caractéristiques qui n’étaient pas présentes dans les cultivars orginaux.

D’abord, il est important de comprendre les termes de génotype et phénotype. Les génotypes portent toute l’information génétique concernant les caractéristiques d’un organisme, alors que les phénotypes sont l’expression physique observable de ces caractéristiques. Les facteurs environmentaux peuvent influencer l’expression de gènes specifiques, entraînant le développement de differents phénotypes. Plongeons-nous plus profondément sur les phénotypes, sur ce qu’ils sont, et sur le rôle qu’ils jouent dans la culture de cannabis ?

Qu’est-ce qu’un phénotype ?

Le terme de phénotype décrit les caractéristiques et particularités des plantes créées à partir du même parent, concernant aussi bien la posture, la teneur en cannabinoïde et le rendement. C’est un facteur essentiel lors de la sélection des variétés de cannabis, puisque cela représente comment une plante exprime sa génétique dans son apparence physique.

Une vue de haut niveau de diverses plants de cannabis empilés ensemble

Par exemple, certaines variétés ont des phénotypes donnant une concentration élevée en anthocyane, qui ne s’exprime que dans des conditions froides, donnant un feuillage pourpre, telle la Purple Cookie Kush Féminisée. D’autre part, la Jamaican Pearl présente une structure de bourgeons ouverte lors de la floraison. La compréhension des phénotypes permet aux cultivateurs et aux sélectionneurs d’identifier les caractéristiques souhaitables et de travailler au développement de nouvelles variétés avec des caractéristiques spécifiques.

Qu’est-ce que la chasse aux phénotypes ?

La chasse aux phénotypes est une méthode utilisée pour identifier et sélectionner des plantes de cannabis spécifiques en se basant sur leurs caracteristiques qui doivent correspondre à celles désirées. Ces caractéristiques peuvent correpondre au parfum, aux arômes, à la puissance, au rendement, ou encore à la résistance aux parasites et aux maladies. Les cultivateurs décident fréquemment soit de cloner soit de retirer une plante de leur sélection selon les caractéristiques souhaitées. Ce processus est essentiel pour s’assurer que seulement les meilleures plantes seront cultivées et récoltées, ce qui permet d’obtenir des variété de cannabis de qualité supérieure pour les cultivateurs et les consommateurs.

Ben Dronkers inspectant une plante de cannabis dans une serre

La chasse aux phénotypes est un art qui requiert de la patience, des connaissances et un œil attentif au moindre détail. Un des meilleurs exemples dans l’industrie du cannabis est le fondateur de Sensi Seeds, Ben Dronkers. Il a voyagé à travers le monde afin de trouver les variétés les plus exotiques, les a ramené aux Pays-Bas, puis il a passé des années à travailler sur leur génétique afin d’améliorer leur profil terpénique, leur teneur en cannabinoïdes et leur difficulté de culture.

A Sensi Seeds, nous nous consacrons à la chasse aux phénotypes et nous avons créé notre centre de recherche et développement afin de mettre en valeur notre expertise et notre engagement. Nos programmes de sélection sont conçus pour identifier le phénotype le plus exceptionnel, garantissant la stabilité et l’uniformité tout en les mettant à la disposition des amateurs de cannabis du monde entier. Nous sommes fiers de notre approche méticuleuse et  visons à offrir la meilleure expérience possible tout autant aux cultivateurs qu’aux consommateurs.

Un guide étape par étape sur la chasse aux phénotypes

La chasse aux phénotypes est un processus qui requiert une observation attentive, et cela peut prendre plusieurs générations pour obtenir les résultats souhaités. Les cultivateurs expérimentés comprennent que la création d’une variété qui se démarque sur le marché nécessite du temps et des efforts considérables, mais les résultats en valent la peine. Avec dévouement et un regard attentif, les cultivateurs peuvent identifier et sélectionner les meilleurs phénotypes de chaque génération et les croiser avec soin afin de créer les variétés correspondant à leurs préférences.

Une personne en gants blancs tenant une plante de cannabis

Avant de vous lancer à la chasse aux phénotypes, il est essentiel de vous équiper et de préparer l’espace de culture. Prendre des notes minutieuses sur les détails de croissance de chaque plante pendant tout le cycle de culture est nécessaire à la sélection du meilleur phénotype. Gardez en tête qu’avoir plus d’espace signifie la possibilité de cultiver plus de plantes, mais sachez que trouver le meilleur phénotype requiert beaucoup d’espace. Examinons les cinq étapes fondamentales d’une chasse aux phénotypes réussie.

1. Faites germer vos graines et étiquetez vos semis

Deux graines de cannabis qui ont commencé à germer sur une surface noire

Pour commencer la chasse aux phénotypes, il vous faut des graines de hautes qualités du cultivar de votre choix, telles celles de Sensi Seeds. Faites-les germer, plantez chaque semis dans son pot, et étiquetez-les en indiquant le nom de la variété et la date de la germination, ce qui aide à identifier chaque plante comme un phénotype unique. En prenant en compte la taille du pot et la croissance attendue, placez les semis à quelques centimètres les uns des autres. Il est recomandé de maintenir suffisamment d’espace entre les plantes, et d’utiliser des étiquettes pour suivre l’évolution de leur croissance.

2. Clonez l’original

Après quelques semaines de végétation, clonez la plante originale pour maintenir sa génétique, tout en gardant la plante orignale en stade végétatif. Cette pratique permet de conserver les caractéristiques génétiques de la plante originale ainsi que de pouvoir produire d’autres clones pour de futures récoltes. Ceci est particulièrement important pour les cultivateurs expérimentés qui veulent préserver les caractéristiques uniques de leur variété favorite, tout en conservant une plante-mère en bonne santé pour de futures récoltes.

La progéniture de cannabis clonée pousse à l'intérieur

Il est conseiller de choisir une branche robuste et saine comptant au moins deux noeuds. La bouture devra mesurer environ 10 – 15 centimètres de long, et toutes les feuilles basses devront être retirées. Maintenir un environment stérile durant le clonage est essentiel pour prévenir toute contamination ou maladie. La bouture doit alors être trempée dans de l’hormone d’enracinement, puis placée dans un milieu d’enracinement tel que la laine de roche ou la perlite.

Une fois que la bouture a développé avec succès des racines, surveillez avec attention sa croissance. Ce processus peut prendre quelques semaines, et requiert donc de la patience. Pendant ce temps, il est important de faire attention au moindre signe de maladie our de déficiences. Si le clone présente les caractéristiques souhaitées, telles qu’une puissance, un redement ou un profil terpénique exceptionnels, il peut être multiplié et cultivé jusqu’à maturité.

3. Eliminez les mâles

Un gros plan d'une plante de cannabis mâle et une tige principale

Sexez vos plantes lors de la 3ième ou 4ième semaine de la phase végétative, et éliminez les plantes mâles non souhaitées, de façon à ne conserver qu’une sélection composée uniquenent de plantes femelles. Pour identifier les mâles dans votre jardin,  veuillez chercher les sacs de pollen, qui apparaissent habituellement au niveau des noeuds de la plante de cannabis, où les branches rencontre la tige principale. En comparaison, les fleurs femelles développent des pistils, dont l’apparence rappellent des poils blancs émergeant d’un calice bulbeux, et qui apparaissent lors de la préfloraison.

Les mâles peuvent polliniser vos plantes femelles, ce qui engendrera une production de graines plutôt que des bourgeons souhaités. En retirant les mâles suffisamment tôt, vous pouvez concentrer votre attention et vos resources sur les plantes femelles, en vous assurant qu’elles reçoivent les nutriments nécessaires, ainsi que tous les soins pour leur garantir une croissance et un développement optimaux.

4. Identifier et sélectionner votre phénotype

Il est temps maintenant de choisir avec soin une plante de cannabis qui présente les caractéristiques désirées, et de s’assurer qu’elle conserve les mêmes qualités que la plante originale. Ceci vous aidera à identifier les caractéristiques que vous préférez et à décider du choix de la meilleure plante. Examinons donc quelques-unes des caractéristiques à prendre en compte.

Une femme en manteau blanc, lunettes et gants bleus inspectant une plante de cannabis à l'intérieur

La hauteur

Pour optimiser l’espace, il est essentiel de choisir les plantes qui atteignent la hauteur souhaitée. Le maintien d’une couverture végétale uniforme est essentiel à une bonne distribution de la lumière en culture en intérieur, et une taille raisonnable facilite les soins à apporter aux plantes ainsi que la récolte. Cela est aussi important en terme de discrétion et de sécurité en extérieur.

La morphologie

L’apparence physique du cannabis, que ce soit sa hauteur, la forme de ses feuilles, le développement de sa structure, est significativement influencé par sa structure génétique et la morphologie de la plante. Généralement, les variétés à dominance indica sont plus courtes et plus touffues, alors que les variétés à dominance sativa ont tendance à être plus grande, avec un espace internodal plus important et des feuilles allongées.

Temps de floraison

En fonction de la variété, la période de floraison peut varier de courtes six semaines à un temps beaucoup plus long de 16 semaines. Certains cultivateurs pourraient préférer des variétés avec un temps de floraison plus court, afin de récolter plus rapidement, alors que d’autres pourraient préférer des variétés au temps de floraison plus long pour leurs caractéristiques et effets distinctifs. Finalement, cela dépendra des préférences et des objectifs du cultivateur lors du processus de chasse aux phénotypes.

L’aspect des fleurs

L’attrait visuel des fleurs de cannabis est crucial pour leur commercialisation, et des fleurs résineuses aux couleurs vives sont plus attirantes pour les acheteurs. L’aspect des fleurs de cannabis peut indiquer des teneurs potentielles en cannabinoïdes et en terpènes. Bien que leur aspect ne determine pas leur puissance, certaines caracteristiques telles que la densité en trichomes ou la couleur des pistils indiquent la maturité et ce que l’on peut attendre potentiellement en teneur en cannabinoïdes et en profils terpéniques.

La résistance

Choisir des phénotypes résistants aux parasites, aux maladies, et au stress environmental est bénéfique pour un environnement de culture plus durable et plus sain. La résistance aux parasites permet de réduire le besoin en pesticides, celle aux maladies aide à prevenir les infections, et la résistance au stress environnemental permet le développement de cultivars plus robustes et résilients.

La production de trichome

La production de trichome est également à prendre en considération lors de la sélection de phénotypes de cannabis. Des trichomes en abundance produisent les cannabinoïdes et les terpènes qui influenceront la puissance et l’arôme du produit final. Ces phénotypes sont souvent associés à des puissances élevées et à un aspect esthétique attrayant. Ils sont également privilégiées pour la production d’extractions et de concentrés de cannabis, car ils produisent de plus grandes quantités de résines.

Le profil terpénique

Les terpènes joue un rôle significatif pour déterminer l’arôme et la saveur uniques des différentes variétés de cannabis. Ils contribuent également au high expérimenté par les consommateurs, en influ­ant leur expérience sensorielle et leur appréciation globale de la plante. Ils jouent enfin un rôle essentiel dans l’effet d’entourage, qui maximise l’expérience thérapeutique en synergie avec les cannabinoïdes et d’autres composés de la plante. Un profil terpénique bien équilibré est souvent recherché pour obtenir cet effet.

5. Sécher et affiner

Des fleurs de cannabis séchées qui sont tombées du bocal en verre

Comme la plupart des plantes de cannabis sont cultivées non pas juste pour leur teneur en cannabinoïdes, mais également pour leur savoureux profil terpénique, chaque phénotype doit être coupé et affiné de manière adéquate. Un affinage soigné permet aux cultivateurs de percevoir les arômes puissants, la teneur en trichomes et la coloration du produit final. Les cultivateurs expérimentés savent qu’un affinage adéquat est tout autant important que le processus de culture lui-même, et ils veillent à s’assurer que le produit final sera de la meilleure qualité possible.

6. Choisir votre plante-mère

Plante de cannabis massive poussant à l'intérieur sous la lumière artificielle

Après avoir identifier votre phenotype préféré, vous pouvez en faire votre plante-mère. En prélevant des clones de la plante-mère, vous pouvez reproduire votre hybride avec les caractéristiques désirées que vous avez identifiées lors de la chasse aux phénotypes. Une fois que vous avez prélevé les clones, l’étape suivante consiste à retirer et à éliminer soigneusement toutes les autres plantes qui ne présentent pas les caractéristiques recherchées. L’élimination des plantes indésirées permet d’assurer une cohérence génétique,  et vous pouvez ainsi vous concentrez sur la culture de cannabis de qualité supérieure qui correpond à vos besoins spécifiques.

Le futur du développement de la génétique ?

Les cultivateurs passionnés cherchent constamment à pousser les limites de ce qui est possible, et ceci chez Sensi Seeds,  nous le comprenons bien. C’est pourquoi nous nous efforçons de toujours rester à la pointe du progrès. A travers notre programme Breeding Grounds, nous collaborons avec des sélectionneurs du monde entier, afin de développer les génétiques les plus avancées pour nos clients.

Un gros plan de bourgeon de cannabis vert avec des pistils jaunes sur le fond bleu

En ce qui concerne la chasse aux phénotypes, le plus important est de s’engager avec la plante de cannabis et d’être patient dans sa recherche du phénotype parfait. Avec des milliers de cultivars disponibles, il est normal que ce processus prenne un certain temps. N’oubliez pas que l’aspect le plus important est de prendre du plaisir dans votre quête, et d’apprendre le plus possible à propos de la plante. Nous vous souhaitons bonne chance !

  • Disclaimer:
    Les lois et règlements régissant la culture du cannabis différent d’un pays à l’autre. Ainsi, Sensi Seeds vous recommande fortement de vérifier les lois et règlements de votre région. Ne contrevenez pas à la loi. 

Comments

1 réflexion sur “La Chasse aux Phénotypes : Comment Chasser les Phénotypes pour Obtenir les Caractéristiques Optimales”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profile-Sensi-Mark-Smith

    Mark Smith

    Mark Smith est un défenseur du cannabis anglais basé aux Pays-Bas. Il travaille depuis dix ans dans le secteur du cannabis au Canada, en Espagne et en Californie dans des installations de culture. Il a poursuivi sa passion partout dans le monde et se consacre aujourd’hui à disséminer l’information en tant que responsable de contenu chez Sensi Seeds, à Amsterdam.
    En savoir plus
Retour haut de page