10 astuces pour optimiser votre espace de culture de cannabis

Un grand nombre d’entre nous ne dispose que d’un espace de culture intérieur limité – ce qui ne signifie pas nécessairement des récoltes réduites. Vous pouvez obtenir un meilleur rendement en appliquant l’approche correcte pour optimiser votre espace de culture.

1) Utilisez des lampes compactes

Beaucoup de cultures de petite envergure supportent mal des lampes HPS à forte puissance, pas uniquement à cause des problèmes de chaleur, mais aussi à cause des dimensions importantes des lampes elles-mêmes. Dans des petites chambres de culture (moins d’un mètre carré), il peut être conseillé d’utiliser des dispositifs d’éclairage CFL ou LED, qui sont souvent plus petits et plus compacts, et disposent de réflecteurs incorporés (ou, dans le cas des LED, fournissent un éclairage unidirectionnel sans avoir du tout besoin de réflecteur).

2) Assurez une diffusion optimale de la lumière

Pour tirer le meilleur parti de votre espace de culture de cannabis, aussi petit soit-il, il est important de vous assurer que le maximum de lumière puisse atteindre autant de surface au sol que possible. En utilisant un système adapté de lampes plus petites, disposées avec soin tout autour de votre espace de culture, il devrait être possible d’obtenir une diffusion de la lumière égale ou supérieure à celle d’une seule source centrale de lumière avec une lampe HPS.

3) Utilisez l’espace vertical

10 astuces pour optimiser votre espace de culture de cannabis
Utiliser un dispositif de culture verticale comme cette chambre de culture BuddhaBox VerticalPonics permet d’obtenir des rendements considérables dans de petits espaces.

Si vous ne disposez que d’une surface limitée au sol, pourquoi ne pas cultiver plutôt à la verticale ? À mesure que les technologies des chambres de culture de cannabis s’améliorent, il en existe de plus en plus qui sont spécialement conçues avec plusieurs compartiments séparés, pour permettre des cultures verticales. Si vous êtes rebuté par le prix (souvent très élevé) des systèmes haut de gamme, il est toujours possible de créer vos propres compartiments verticaux. Si vous choisissez de les confectionner vous-même, assurez-vous que les planches de vos compartiments sont assez solides pour supporter le poids des plantes arrivées à maturité — ce qui signifie généralement aussi que les parois latérales doivent être assez solides pour supporter le poids aussi bien des plantes que des compartiments.

4) Appliquez la technique de l’écran de verdure

10 astuces pour optimiser votre espace de culture de cannabis
La technique de l’écran de verdure permet d’optimiser le rendement et la diffusion de la lumière dans tout type de culture.

La technique de l’écran de verdure est idéale pour les cultures de cannabis de petite envergure, dans la mesure où elle stimule la pousse uniforme et régulière des fleurs et permet à la lumière de parvenir de façon égale jusqu’à toutes les fleurs. La technique de l’écran de verdure est simple et consiste à placer un écran (généralement fait de grillage ou d’un matériau similaire) entre la source de lumière et les plantes. À mesure que les plantes poussent vers la lumière, leurs tiges passent à travers le grillage et peuvent y être attachées avec de la ficelle ou de la corde. Cela permet de maximiser la pénétration de la lumière en forçant les tiges à recouvrir le grillage de façon égale et, comme cela empêche aussi les tiges de passer à travers le grillage, elles ne s’étouffent pas mutuellement.

5) Prévoyez un équipement optimal

Dans un petit espace de culture, l’équipement choisi aura beaucoup d’effet sur le rendement que vous tirerez de votre espace. Bien entendu, équiper votre espace de l’éclairage le plus lumineux et le plus puissant est une première condition (privilégiez peut-être des ampoules CFL et LED n’émettant pas de chaleur, comme indiqué ci-dessus). Si vous utilisez un éclairage HPS, cela peut valoir la peine de choisir un régulateur de puissance fonctionnant à froid tel que le modèle ReVolt, au sujet duquel on affirme qu’il produit 15 % de chaleur en moins que des régulateurs de même type, afin de ne pas avoir de problèmes de température dans les chambres de culture. Tout ce qui ne doit pas nécessairement être placé à l’intérieur de la chambre de culture, par exemple le régulateur de puissance, doit être placé à l’extérieur. Le fait de choisir des ventilateurs pouvant être fixés aux parois de votre chambre de culture plutôt que des ventilateurs colonnes ou posés au sol vous permettra de gagner de l’espace au sol.

6) Pensez à la forme et à la taille des pots

Si vous cultivez en pots, vous avez un peu de marge pour choisir les dimensions de vos pots afin de tirer le meilleur parti de l’espace disponible. Par exemple, si votre espace vertical est limité, choisissez des pots courts et compacts, de façon à ce que les racines puissent pousser vers l’extérieur plutôt que vers le bas. Bien entendu, les pots ne doivent jamais être trop peu profonds, dans la mesure où le terreau risque alors de se dessécher très rapidement.

7) Envisagez la culture hydroponique

Avec le bon aménagement, la culture hydroponique peut permettre un énorme gain de place en comparaison avec des cultures traditionnelles en pots. Quand vous utilisez des pots, il faut une quantité substantielle d’espace pour que les racines puissent pousser librement et accéder à la quantité voulue de substances nutritives. Avec les systèmes hydroponiques, les racines peuvent occuper beaucoup moins d’espace, dans la mesure où leurs besoins sont satisfaits avec de l’eau riche en substances nutritives constamment renouvelée.

8) Choisissez la variété appropriée !

Quand vous cultivez dans un espace restreint, choisir une variété appropriée peut représenter un énorme avantage. Généralement, les variétés indica ou même ruderalis présentent des avantages sur les variétés sativa en raison de leur taille compacte, de leurs entre-nœuds courts et du fait que les tiges n’ont pas tendance à s’étirer trop pendant la période précoce de floraison. Cependant, cela ne signifie pas que les variétés sativa ne peuvent pas être cultivées dans des espaces restreints — en les guidant correctement et avec une période végétative appropriée, certains producteurs amateurs ont obtenu des résultats étonnants avec des variétés sativa cultivées dans des petits placards !

9) Optimisez la densité et la taille des plantes

En même temps que la variété, il faut considérer ses propriétés et son comportement spécifiques, ce qui peut donner des indices précieux au producteur sur la façon de tirer le meilleur parti de ses plantes. Par exemple, si la variété est connue pour se ramifier avant de fleurir, il peut être nécessaire de prévoir plus de place pour chaque plante que pour des variétés ayant moins tendance à se ramifier. Au bout du compte, déterminer la densité et la taille idéales de vos variétés préférées permettra à vos plantes de développer des boutons résistants, sains et denses. En cas d’erreur, vous risquez de vous retrouver avec une quantité de petits boutons mal développés, ou d’obtenir des boutons corrects mais sans atteindre le rendement maximum possible.

10) Encouragez une ramification dense – empêchez l’étirement des tiges

10 astuces pour optimiser votre espace de culture de cannabis
La tendance des tiges à trop s’étirer entraîne la formation de boutons pas assez denses et trop légers, réduisant considérablement le rendement.

La tendance des tiges à trop s’étirer peut être un cauchemar pour n’importe quel producteur, peu importe l’espace dont il dispose, dans la mesure où elle entraîne la formation de boutons pas assez denses et trop légers, réduisant considérablement le rendement. Mais pour le petit producteur, cela peut littéralement se traduire par des plantes qui poussent jusqu’à votre source de lumière et même au-delà, ce qui entraîne le risque que les plantes soient brûlées lorsque vous utilisez des ampoules qui chauffent, si cela n’est pas détecté à temps. Pour empêcher les tiges de trop s’étirer, disposez votre source de lumière à une distance adéquate par rapport aux plantes (plus elle est loin, plus les tiges auront tendance à s’étirer), ne plantez pas trop de plantes (la concurrence pour atteindre la lumière entraînant l’étirement des tiges) et appliquez des techniques d’étêtage et de guidage si tout le reste échoue.

  • Disclaimer:
    Les lois et règlements régissant la culture du cannabis différent d’un pays à l’autre. Ainsi, Sensi Seeds vous recommande fortement de vérifier les lois et règlements de votre région. Ne contrevenez pas à la loi. 

Comments

4 réflexions sur “10 astuces pour optimiser votre espace de culture de cannabis”

  1. DOUCET Florence

    en ce qui me concerne il s’agit d’une spasticite tres douloureuse mais je ne me sens pas l’ame d’une productrice de cannabis meme pour mon usage personnel je souhaite seulement l’aide d’un medecin pour enfin me soulager.

  2. Dan Salaün

    Hélas, ma pauvre dame! L’hypocrisie Française est sans limites…Non seulement le kif fut déjà géré par le gouvernement tant que perdura le protectorat Français sur le Maroc, mais, de plus, le fait d’en reprendre le commerce à son compte libérerait nos prisons(et diminuerait le nombre des futurs terroristes) tout en supprimant le trou de la sécu en un an, créant, de plus, une multitude d’emplois…
    Tout cela fait déjà un joli florilège de raisons valables, mais la cerise sur le gâteau est, effectivement, le bien que cela peut procurer à des personnes souffrant de paraplégies…ou pire. Il est indécent qu’aucun de nos penseurs politiques n’ait eu le courage de taper du poing sur la table afin que l’on ouvre enfin un véritable débat sur la place qu’occupe vraiment, n’en déplaise aux Tartuffe(s), cette plante si utile qu’elle est utilisée depuis des millénaires…Je l’utilise, quotidiennement et plusieurs fois, dans cette optique, depuis plus de 20 ans, en complément des morphiniques et avec la bénédiction de mon médecin. Je n’imagine pas quel enfer serait mon existence sans cette plante si bénéfique…

  3. Comme vous dites si bien, l’hypocrisie des politiques en France et stupéfiante,où est le mal pour certaines personnes de ne plus vouloir souffrir, il faudra peut-être attendre encore 5 ou 10 années mais ons y viendra, obligé. Soyons patients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
Retour haut de page