Le CBD peut-il contrer les effets du THC?

Le CBD est réputé être un anti-psychotique. Il pourrait donc contrer la psychoactivité du THC. Mais est-ce prouvé en laboratoire, et dans quelle mesure les consommateurs récréatifs peuvent-ils profiter des qualités du CBD ? Les preuves scientifiques et anecdotiques montrent en effet que le CBD contre les effets du THC, peut-être grâce à l’effet entourage.

Le CBD et le THC sont les deux cannabinoïdes les plus populaires et étudiés. Au cours des dix dernières années, les médias ont fait valoir leurs diverses propriétés thérapeutiques et autres. Le public reconnait de mieux en mieux l’importance des cannabinoïdes en médecine ce qui aide à l’avancement de la cause.

Une question se pose souvent: le CBD peut-il contrer les effets du THC ? La réponse est la suivante: oui, le CBD peut contrer les effets du THC. Ce fait a été prouvé d’un point de vue clinique, à l’aide d’études conçues pour explorer ses pouvoirs pharmaceutiques, ainsi que par les rapports anecdotiques de consommateurs récréatifs.

Les taux de CBD et de THC varient d’une variété de cannabis à l’autre. C’est pour cette raison que les variétés qui contiennent de hauts taux de chacun de ces cannabinoïdes sont présentées comme telles auprès des patients et des consommateurs récréatifs pour leur permettre de personnaliser leur expérience.

D’un point de vue récréatif, le CBD n’est pas conventionnellement convoité; le THC l’est puisqu’il est psychoactif. La « puissance » d’une variété est généralement définie par les niveaux de THC, bien qu’elle dépende aussi de l’usage qu’elle sert.

Les variétés de cannabis à haute teneur en CBD sont principalement populaires auprès des consommateurs récréatifs, ainsi que chez les consommateurs récréatifs qui veulent se relaxer sans nécessairement se retrouver dans un brouillard non fonctionnel. Le CBD est effectivement non psychoactif et offre de nombreux effets thérapeutiques.

Le CBD contre les effets du THC en médecine 

Parce que le statut du cannabis demeure illégal dans plusieurs pays, l’utilisation des cannabinoïdes en médecine n’est pas aussi démocratisée qu’elle devrait l’être. Malgré les innombrables vertus du THC (il soulage les douleurs, stimule l’appétit, calme les nausées, réduit la pression intraoculaire, etc.) ce cannabinoïde fait toujours l’objet de tabous, principalement en raison de ses propriétés psychoactives. Le CBD quant à lui n’est pas populaire pour un usage récréatif mais représente un composé thérapeutique intéressant puisqu’il engendre très peu d’effets indésirables.

La plupart des effets que produit le THC découlent de son activité partielle en tant qu’agoniste des récepteurs CB1 et CB2 principalement présents dans le système nerveux central et le système immunitaire, respectivement. Ce sont les CB1 qui causent les propriétés psychoactives. L’affinité du CBD pour les récepteurs cannabinoïdes est beaucoup plus faible que celle du THC, mais il affecte tout de même le système endocannabinoïde de diverses manières. Le CBD agit toutefois comme antagoniste partiel des CB1 et faible agoniste inverse.

Cette étude parue dans Front Psychology met en doute ce pouvoir du CBD de contrer la psychoactivité du THC, plus précisément, de contrer les effets « permanents » et « adverses » du THC comme la paranoïa, l’anxiété et les troubles de mémoire. Ceci est particulièrement pertinent pour les consommateurs de cannabis médical qui veulent profiter des bienfaits thérapeutiques de la plante sans s’exposer aux effets indésirables du THC. L’analyse a montré que le CBD pouvait agir comme neuroprotecteur, ce qui lui confère, à un certain degré, le pouvoir de contrer les effets négatifs du THC.

En fait, l’interaction du CBD avec le THC est un exemple de l’« effet entourage » dans lequel tous les cannabinoïdes et terpènes contenus dans un spécimen de cannabis contribuent ensemble à l’effet global. Le CBD pris en combinaison avec le THC représente une option de traitement viable, même pour ceux qui sont sensibles au THC et réagissent négativement à ses effets. En outre, le CBD ralentit la dégradation du THC dans le foie, ce qui prolonge son action thérapeutique.

Encore bien des travaux de recherches doivent être effectués afin de déterminer les détails exacts de l’interaction du CBD avec les récepteurs CB1 et CB2, activité qui influence les effets du THC. On ne comprend pas encore comment le CBD isolé – tel que retrouvé dans un médicament à base d’un seul cannabinoïde – interagit avec le THC. 

L’effet entourage désigne généralement l’interaction de tous les cannabinoïdes trouvés dans un spécimen de cannabis. Pour l’instant, la science moderne ne sait pas encore comment la combinaison de cannabinoïdes isolés de la plante affecte l’effet entourage.

Par exemple, les chercheurs de cette étude se sont penchés sur les effets du CBD consommé à l’oral sur ceux du THC fumé. Ils ont trouvé que le CBD administré oralement n’avait aucun effet significatif sur les paramètres mesurés, suggérant que les effets du CBD sur le THC sont déterminés par les différences individuelles de concentrations plasmiques de drogue.

De plus, la médecine moderne confirme pourquoi le THC est psychoactif, à savoir, parce qu’il agit sur les CB1 (en tant qu’agoniste partiel) du système nerveux central. Le CBD, pour sa part, est un antagoniste partiel des récepteurs CB1. Voilà pourquoi il est très difficile de récréer l’effet entourage en laboratoire.

Le CBD est considéré être un anti-psychotique et un neuroprotecteur, ce qui a des implications sur les possibles applications du CBD dans le traitement de certaines maladies mentales comme les troubles bipolaires, la schizophrénie, la démence, etc. Cependant, on ne comprend pas comment de telles caractéristiques atténuent les effets du THC en l’absence de l’effet entourage, ce qui impose la poursuite des recherches.

Les consommateurs récréatifs de cannabis et le CBD

Les effets des variétés de cannabis sont qualifiés différemment : « immobilisants », « énergétiques », « formidablement puissants » et « relaxants ». Les effets sont largement déterminés par la concentration des différents cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes.   

Le pouvoir du CBD à contrer les effets du THC a piqué la curiosité des scientifiques depuis maintenant un certain temps. Les études sont pourtant extrêmement difficiles à concevoir, puisqu’il faut isoler les cannabinoïdes pour ensuite les administrer ensemble.

Cette méthodologie s’impose puisqu’elle permet aux chercheurs de déterminer la quantité exacte de chacun des cannabinoïdes administrés. Parallèlement, en isolant les différents cannabinoïdes, ce type d’étude altère l’effet entourage qui pourrait être le mécanisme principal par lequel le CBD contre les effets du THC.

Ainsi, les rapports anecdotiques des consommateurs récréatifs demeurent la meilleure source d’information au sujet de la manière dont le CBD contre les effets du THC.

La consommation de CBD en cas de « white-out » (une surdose de cannabis désagréable mais inoffensive) est devenue une pratique courante chez les consommateurs récréatifs. Ces derniers affirment que cette mesure est efficace, et le CBD pourrait aussi bien devenir populaire à des fins récréatives.

Pour que l’expérience cannabique soit inclusive, il est important de se demander dans quels contextes l’utilisation récréative de CBD pourrait être favorable – même pour ceux qui n’en ont pas besoin. Pareillement, il faut se demander si le CBD pourrait aider les consommateurs médicaux qui ne veulent pas ressentir les effets du THC.

N’oubliez pas de partager avec nous votre propre expérience avec le THC et le CBD dans la section des commentaires !

  • Disclaimer:
    Cet article ne remplace aucun conseil, diagnostic ou traitement d’un professionnel médical. Consultez toujours votre médecin ou tout autre professionnel de la santé habilité. Ne tardez pas à obtenir des conseils médicaux et n’ignorez aucune recommandation médicale après avoir lu tout contenu de ce site web. 

Comments

7 réflexions sur “Le CBD peut-il contrer les effets du THC?”

  1. Bonjour,
    Consommatrice de thc depuis 35 ans, j’ai découvert le cbd depuis peu, je ne voulais pas en consommer parceque il était dit que ça annule l’effet du thc.
    La recherche avance et il est dit aussi le contraire !?
    Je continue à fumer des joints de thc car je souffre d’un sspt et d’autres trucs et je me soigne comme ça. Sauf que maintenant j’essaye de combiner les 2, ratio 1:1 et je sens clairement la différence, je suis plus détendue, voir somnolante, alors qu’avec le thc pur, je le trouves plus speed, voilà pour un premier retour, je commence à peine 😊
    Du coup je me pose la question, est-ce que je ferais pas bien de planter une espèce déjà dosée en cbd ?
    Quelle graine me conseillez vous ?
    Si vous avez des conseils, he prends🙂
    Merci de m’avoir lu

  2. Bonjour, attention avec l’huile, que l’huile soit bien de l’huile à vapoter et non de l’huile sublingale car ce n’es pas du tout la même chose ! Après il y a du eliquide cbd ! Mais le cbd n’es pas du thc , on es d’accord, autant le cbd es pour soulagé les douleurs et cela fonctionne vraiment, car moi même je suis consommateur de cbd et encien consommateur de thc pendant plusieurs années . Tout depend des eliquide, il y a des eliquide que l’on ressent plus le cannabis que d’autres niveaux odeurs, mais l’odeurs d’une cigarette électronique, de la vapeur, n’a strictement rien a voir avec la fumé d’une cigarette ou d’un join ! 🤔

  3. Étant fumeurs de cannabis depuis l’âge de 14-16ans (c’est dans cette tranche d’âge que j’ai commencé). Je peu dire que le THC est anxiogène et peut rendre parano contrairement au CBD. petite annecdote personnelle : le 22 Janvier 2020 en allant faire des courses j’ai fait une crise d’angoisse et de panique en pleine ville… J’ai cru j’allais m’évanouir… Avant d’aller faire mes courses j’avais fumé de la très bonne résine qui devait avoir un haut taux de THC. Mais aussi je l’avais consommé avec un bang et pouf… 15-20minute apré en allant faire mes courses j’ai fait cette crise d’angoisse et de panique… Donc voilà. Attention à vos consommations.

  4. bonjour, la seule chose que je voudrais savoir, est si je fume ou vapote de l’huile au cbd, est ce que j’aurais l’odeur du cannabis en lui même…. merci

    1. Sylent Jay - Sensi Seeds

      Bonjour Moulin,

      Il existe toujours une odeur même en vaporisant de l’huile au CBD. Toutefois, elle est beaucoup moindre que l’odeur que l’on peut avoir en fumant des fleurs de cannabis, et aussi quelque peu différente. Essayez en intérieur et vous pourrez le constater !

      Merci pour votre commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur et réviseur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
  • Sanjai_Sinha

    Sanjai Sinha

    Dr Sanjai Sinha est membre du corps enseignant du Centre médical Weill Cornell de New York où il reçoit des patients, enseigne aux médecins résidents et aux étudiants en médecine et fait de la recherche en services de santé. Il prend soin d’éduquer ses patients et pratique la médecine fondée sur les preuves. Son grand intérêt pour l’examen médical est nourri de ces passions.
    En savoir plus
Retour haut de page