Sélections de phénotypes : de la semence à la plante mère

Pour les cultivateurs qui s’intéressent aux cultures, il est important de comprendre les variations de phénotypes. Connaître chaque phénotype à choisir vous permettra d’obtenir une plante mère plus riche avec les caractéristiques que vous adorez. Cette plante mère continuera à se reproduire pendant de nombreuses générations futures sous vos soins.

Lorsque vous achetez des graines, il est probable que les plantes qui en découlent disposent d’un plus haut degré de variation phénotypique. Si vous souhaitez que les plantes mères continuent à fournir des boutures pour les récoltes futures, il se peut que vous souhaitiez sélectionner des plantes reposant sur des caractéristiques spécifiques. Il s’agit du processus de sélection d’un phénotype pour servir de source parentale des générations futures de souches dans votre jardin.

Comment mettre en place votre équipement

Vous aurez besoin de graines, de pots, de terre (ou tout autre substrat que vous aurez choisi), de lumières (les CFL ou les LED sont préférables pour les semis jeunes et tendres), de l’eau distillée ou de l’eau filtrée par OI (osmose-inverse) et un flux d’air. Il se peut aussi que vous souhaitiez utiliser une solution d’éclairage pour croissance végétative. Toutefois, elle ne sera pas appropriée jusqu’à l’apparition des premières vraies feuilles. Avant cela, les semis ne doivent être alimentés qu’avec de l’eau distillée ou de l’eu filtrée par OI. Vous pouvez aussi choisir un stimulateur de racines pour offrir le meilleur départ à vos jeunes radicules (racines primaires).

Certains cultivateurs germent leurs graines dans de l’eau distillée, tandis que d’autres les sèment directement dans un substrat bien arrosé. Toutefois, de nombreux cultivateurs préfèrent utiliser la méthode de sous-pots, qui consiste à placer les graines sur un tissu humide et les contenir dans deux sous-pots. Cette technique est hautement efficace, simple à maîtriser et présente peu de risques d’endommager vos graines. Vous trouverez ici un guide complet sur la méthode des sous-pots.

Comment vous occuper de vos semis

Tout d’abord, les graines doivent être semées dans de petits pots, puis transvasées (environ tous les 7-10 jours) lorsqu’elles commencent à grandir en dehors de leurs pots. La terre/substrat doit être légèrement tassé, mais non compacté car le drainage (et la croissance des racines jeunes !) serait limité. Placez les lumières basses sur vos pots et élevez-les si nécessaire.

Lors de cette phase, un principe de base consiste à garder des températures autour de 25 ºC/75 ºF pour accélérer la germination et la croissance initiale. Si vous germez vos graines dans de l’eau, chauffez-la d’abord à cette température et essayez de la maintenir. De nombreux cultivateurs et éleveurs défendent une humidité relative correcte entre 50 et 70 % pour la germination, bien qu’elle dépende souvent de la souche.

Comment prendre les boutures de vos plantes jeunes

Après environ les deux premières semaines de croissance végétative, vos plantes mères jeunes devraient être assez développées pour être taillées. Vous pouvez commencer du milieu vers le bas de la tige centrale, immédiatement au-dessus de branches latérales, qui seront ensuite les branches primaires.

Les sections que vous aurez retirées devraient rendre au moins deux ou trois boutures utilisables. Elles peuvent ensuite être enracinées et fleuries de sorte à ce que vous puissiez déterminer leurs caractéristiques et faire votre choix ultime. Assurez-vous d’étiqueter tous les clones afin de ne pas perdre la trace de la plante mère dont ils sont issus !

Enracinez vos boutures comme à l’ordinaire et attendez une à deux semaines de croissance végétative avant de passer votre régime d’éclairage à 12/12 pour induire la floraison. Certains cultivateurs défendraient qu’il n’y a aucune raison de ne pas passer votre régime d’éclairage dès que les clones ont été enracinés et qu’ils ont commencé une nouvelle croissance visible. Toutefois, afin que les fleurs puissent développer tout leur potentiel, il serait utile de développer d’abord une souche centrale forte et des branches primaires.

Tout au long du processus, assurez-vous d’entretenir vos plantes mères avec le plus grand soin et attention. Pour de plus amples informations et conseils sur l’entretien de plantes mères saines, consultez notre tutoriel pratique.

Comment choisir les traits souhaités

Tout comme pour vos boutures, vous pouvez commencer à les analyser quant aux traits souhaitables. Au départ, partez en quête de traits comme la longueur internodale, la vitesse de début de floraison et la santé et la résistance générale. Dans l’idéal, pour une culture en intérieur, vous souhaitez en général des entre-nœuds courts et des plantes qui commencent à fleurir rapidement, c’est pourquoi la génétique indica est présente dans pratiquement toutes les souches d’intérieur. Toutefois, de nombreuses souches sativa ont des entre-nœuds longs et fleurissent assez lentement, bien qu’elles soient appréciées pour leurs propres raisons spécifiques, comme la saveur et la teneur en cannabinoïdes.

Au fur et à mesure que les fleurs se développent, prenez note de la qualité de l’arôme, de la structure des bourgeons et de l’état général des plantes. Si un taux d’humidité élevé s’avère problématique, vous pourrez vous concentrer sur des plantes avec des structures de bourgeons larges et légères, plutôt que des bourgeons denses pouvant permettre la pénétration de spores de moisissures. Faites attention aux plantes qui montrent des signes d’étirement, de déformation ou d’infection et éliminez-les.

Pour la plupart, vous devriez garder vos boutures florissantes dans des conditions de croissance typiques. Toutefois, pour sélectionner les traits spécifiques, il se peut que vous souhaitiez « tester » les plantes en causant un certain stress environnemental. Vous pouvez tester autant de traits que vous le souhaitez, comme la résistance aux moisissures, à l’humidité ou à la chaleur extrême. Si vous faites vos sélections en extérieur, c’est aussi simple que de faire pousser les graines dans l’environnement pour lequel elles sont prévues et voir celles qui s’en sortent le mieux. En intérieur, vous pouvez ajuster vos conditions de croissance afin d’imiter plusieurs habitats d’extérieur.

Le dernier test de votre sélection survient après la récolte, le séchage et le durcissement et qu’elle est prête à être prélevée. Lors de cette phase, vous pouvez faire un dernier jugement sur la saveur, l’arôme, la couverture de trichomes et l’effet. Ensuite, c’est aussi simple comme éliminer les perdants de vos plantes mères et prendre autant de boutures que nécessaire des gagnants pour la prochaine récolte !

  • Disclaimer:
    Les lois et règlements régissant la culture du cannabis différent d’un pays à l’autre. Ainsi, Sensi Seeds vous recommande fortement de vérifier les lois et règlements de votre région. Ne contrevenez pas à la loi. 

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
Retour haut de page