Comment transplanter un plant de cannabis ?

La « transplantation » (ou rempotage) désigne l’opération consistant à rempoter les plants dans des bacs plus grands. Il s’agit d’une opération délicate et il n’est pas évident de s’y prendre correctement pour les cultivateurs novices.

Ce guide de base tente d’expliquer pourquoi, quand et comment transplanter ou « rempoter » vos plants de cannabis, aussi bien pour les cultivateurs utilisant de la terre qu’un mélange avec de la coco ou encore un substrat sans terre.

Pourquoi doit-on transplanter les plants de cannabis ?

Lorsque vos plants sont petits, les maintenir dans un récipient de petite taille contraint les racines à pousser au même rythme, en restant courtes, plus denses, et à produire des branches réparties de façon uniforme. Le plant remplit alors intégralement son contenant et utilise la quantité de terre maximale à sa disposition.

Un petit contenant permet également d’éviter l’irrigation excessive ; les bacs exagérément grands peuvent provoquer la pourriture des petits plants par l’humidité lorsque la quantité d’eau à l’intérieur du bac est trop importante pour pouvoir être absorbée par le petit système racinaire du plant.

Comment transplanter un plant de cannabis ?

Après un certain temps cependant, votre plant deviendra trop grand pour son petit récipient et sa croissance diminuera brusquement et cessera, à moins de lui donner plus d’espace dans un grand bac avec plus de terre pour permettre à ses racines de se répandre. Lorsqu’il n’y a plus d’espace disponible pour les racines, on considère que le plant est « à court de racines ».

Par conséquent, transplanter vos plants dans des bacs de plus en plus grands tout au long de la période végétative permet de garantir un équilibre optimal entre la stimulation de la formation de racines courtes et denses et l’approvisionnement permanent et suffisant en eau et en nutriments.

Quand doit-on transplanter les plants de cannabis ?

Vos plants de cannabis manifesteront des signes évidents indiquant qu’ils doivent être rempotés. Ils commenceront à déborder de leur bac et nécessiteront des arrosages fréquents, absorbant souvent toute l’eau de leur bac en quelques heures après le dernier arrosage. Ils faneront également plus facilement s’ils sont laissés trop longtemps sans eau.

En culture à l’extérieur sous des climats chauds et ensoleillés (ou à l’intérieur sous des éclairages à haute intensité), il peut s’avérer utile de les rempoter relativement souvent, à cause du rythme de croissance soutenu – il n’est pas rare de devoir procéder à un rempotage par semaine au début pour les cultures d’intérieur, fréquence qui tombe à une fois par quinzaine pour les plants de plus grande taille à l’approche de la floraison.

Comment transplanter un plant de cannabis ?

Vous pouvez décider du nombre de rempotages nécessaires pour vos plants en fonction de la durée de votre saison de culture (approche plus pertinente pour les cultures à l’extérieur) et de vos contraintes de place (problème plus courant pour les cultures à l’intérieur). Dès lors que vos plants bénéficient d’un nombre d’heures d’exposition à la lumière suffisant, ils continueront de gagner en taille tant que l’espace disponible le permet.

Comment doit-on transplanter les plants de cannabis ?

L’opération de rempotage des plants de cannabis est simple, toutefois le plus grand soin est de rigueur pour éviter d’endommager les racines fragiles et les tiges. Tout d’abord, vous aurez besoin de nouveaux bacs nettement plus grands que les précédents.

Généralement, les premiers contenants utilisés sont de petits pots d’un volume d’un litre ou moins (avec habituellement un diamètre de 8 à 15 cm). L’étape suivante est généralement un contenant d’une capacité de 2 litres (habituellement 15 à 20 cm de diamètre), suivi par un contenant de 4 litres, puis 10 litres et finalement 15 voire 20 litres. La plupart des cultivateurs en intérieur s’arrêteront sur un bac d’une contenance de 10 à 20 litres en raison du manque de place.

Comment transplanter un plant de cannabis ?

Remplissez votre nouveau contenant à moitié avec de la terre ou un mélange sans terre, en vous assurant que la motte de racines existante puisse s’y loger confortablement. Tassez légèrement la terre pour assurer une consistance assez ferme qui permettra un bon drainage.

Saisissez fermement votre plant par la base du tronc, tout en maintenant la base du pot. Retournez le pot – cette opération peut être salissante si la terre est meuble, il faut donc la réaliser à l’extérieur ou sur une bâche en plastique.

Tapez légèrement sur la base du pot avec une main, tout en tirant délicatement le plant de l’autre main. Lorsque tout va bien, le plant glisse délicatement hors du pot sans offrir trop de résistance.

La motte de racines (qui doit avoir conservé la forme du pot) doit ensuite être placée dans le nouveau contenant. De la terre doit être ajoutée dans le nouveau bac pour entourer la motte de racines, et tassée pour s’assurer qu’elle est solidement maintenue.

Autres points à prendre en compte lors du rempotage

Pour limiter le stress provoqué par le rempotage, certains cultivateurs recommandent de cesser tout arrosage des plants 24 heures avant l’opération. Si la terre est trop sèche, ce n’est pas idéal, mais si elle est au contraire trop humide, elle peut céder plus facilement et les racines peuvent être malmenées.

Après le rempotage, certains cultivateurs arroseront légèrement avec une solution de nutriments concentrée à la moitié ou aux deux tiers par rapport à la normale. D’autres réduiront l’intensité de l’éclairage pour assurer un environnement moins stressant pour les plants.

La plupart des plants de cannabis sont suffisamment résistants pour supporter un simple rempotage sans subir trop de stress et ne nécessitent pas un traitement différent par rapport à d’habitude. Toutefois, certaines variétés peuvent être plus délicates que d’autres et lorsque les plants de cannabis sont très petits, ils sont toujours très délicats, quelle que soit la variété. Les étapes décrites ci-dessus permettront de réaliser cette opération en minimisant autant que possible le stress, pour vos plants et pour vous-même.

  • Disclaimer:
    Les lois et règlements régissant la culture du cannabis différent d’un pays à l’autre. Ainsi, Sensi Seeds vous recommande fortement de vérifier les lois et règlements de votre région. Ne contrevenez pas à la loi. 

Comments

4 réflexions sur “Comment transplanter un plant de cannabis ?”

  1. Il y a maintenant 3 semaine j’ai planter mes graines autofloraison dans des pots 6l en pensant que c’était des 12l est ce que je peux les rempoter et à quel moment ?
    Et savoir si c’est nécessaire pour que mes bébés soit plus grand et produise plus.
    Merci en attente de votre réponse!

    1. Sylent Jay - Sensi Seeds

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire. Pour des raisons légales, nous ne pouvons vous conseiller directement sur la culture du cannabis. Nous vous suggérons de joindre notre forum dans lequel des cultivateurs pourront vous aider (en anglais) : http://forum.sensiseeds.com

      Merci à vous et bonne culture !

  2. Le Quellec Christophe

    Tres utile c’est simple et TRÈS INTÉRESSANT POUR. MOI QUI A AU MOINS UNE QUINZAINE D’ANNÉES DE EXPÉRIENCE plus ou moins bonne avec la sensation. D’apprendre un peu plus. Salutations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
Retour haut de page