10 faits les plus intéressants au sujet des graines de cannabis féminisées

Plus d’un cultivateur tient pour acquises les graines de cannabis féminisées, alors que d’autres, particulièrement les débutants, ne comprennent pas exactement leurs particularités. Voici 10 faits intéressants à ce sujet que vous pouvez partager avec vos amis.

Quiconque cultive le cannabis aime par-dessus tout l’aspect femelle de la plante. En effet, les plantes femelles contiennent une plus grande concentration du cannabinoïde tant recherché, le THC. C’est pour cette raison que les cultivateurs séparent les mâles des femelles et empêchent ces dernières d’être pollinisées. Avec des graines féminisées, il n’est plus nécessaire de faire ce tri puisque les plantes seront à coup sûr des femelles.  

  1. Les graines féminisées n’ont pas été créées spécifiquement pour le cannabis. Cette technique était utilisée en agriculture depuis de nombreuses années avant d’être adaptée avec succès à la culture du cannabis dans les années 80. 
  2. Il existe différentes techniques pour obtenir des graines féminisées qui reposent toutes sur le même principe. Il s’agit de soumettre une plante femelle à un stress pour provoquer l’hermaphrodisme et la production de pollen. Ce pollen est ensuite utilisé pour féconder une autre plante femelle. 
  3. Lorsque les graines de cannabis féminisées sont apparues pour la première fois, quelques cultivateurs craignaient qu’elles n’engendrent des hermaphrodites instables. Ces craintes se sont toutefois avérées sans fondement véritable, et avec l’affinement des techniques de féminisation, ce problème a presque complètement disparu. 
  4. Conformément à la définition scientifique, les graines de cannabis féminisées produisent des plantes féminisées et non femelles. Cependant, on les appelle des « graines femelles » pour la simple raison qu’elles engendrent toutes des plantes qui poussent et fleurissent comme des femelles. Pour cette raison, les deux noms sont utilisés indifféremment. 
  5. Au moment de leur introduction sur le marché, les graines de cannabis féminisées étaient considérablement plus chères que les graines ordinaires. Heureusement, il existe aujourd’hui une large gamme de variétés de graines de cannabis féminisées de très bonne qualité et abordables. 
  6. Les graines féminisées de cannabis poussent dans les mêmes conditions que les graines ordinaires et ne nécessitent aucun engrais, technique ou équipement particulier. 
  7. Les graines féminisées se conservent dans les conditions que les graines ordinaires. Elles doivent être gardées au sec, à une température entre 5 et 7 degrés centigrade, et à la noirceur. La porte d’un réfrigérateur est un endroit idéal pour leur conservation. 
  8. Les graines féminisées offrent des avantages à tout cultivateur, mais particulièrement aux gens qui cultivent leur propre cannabis médicinal puisqu’il est souvent fastidieux pour ces derniers d’attendre qu’arrive le moment d’identifier et d’éliminer les mâles, comme c’est le cas avec les graines ordinaires. 
  9. La croyance que les graines de cannabis féminisées sont transgéniques relève d’une méconnaissance. Le terme de modification génétique décrit des processus de croisements sélectifs qui peuvent aussi arriver dans la nature. Skunk # 1 et toutes les autres variétés hybrides de cannabis pourraient être décrites correctement comme étant « modifiées génétiquement ». En revanche, le terme de génie génétique s’applique lorsque l’ADN d’une espèce est directement inséré dans l’ADN d’une autre espèce – des tomates avec des gènes de poissons, par exemple. Heureusement, cette technique n’est pas encore en usage dans la culture du cannabis; les graines féminisées, bien qu’elles soient tout un exploit, ne sont pas transgéniques. 
  10. Sensi Seeds offre une sélection toujours croissante de graines féminisées pour répondre à la demande des partisans des versions féminisées de nos variétés les plus populaires. Pour trouver en ligne des graines féminisées de très bonne qualité parmi les plus abordables, explorez la sélection offerte par White Label

Ces dix faits intéressants n’ont pas complètement satisfait votre curiosité au sujet des graines de cannabis féminisées ? Parfait – c’était exactement notre objectif ! Il y en a encore beaucoup à découvrir sur le sujet, et sur la manière de minimaliser l’intersexualité. Si nous avons piqué votre curiosité, lisez l’information suivante qui va un peu plus en profondeur.   

Graines féminisées – croisement pour réduire l’intersexualité 

Lorsque vous achetez des graines de cannabis régulières, vous avez 50 % des chances d’obtenir des femelles. Cependant, soumise à des stress environnementaux, même une plante femelle peut développer des tendances intersexuelles rendue à maturité. 

En fait, les graines féminisées sont élaborées selon ce principe de base. Mais l’atténuation des tendances intersexuelles est aussi désirable pour obtenir des graines féminisées stables.  Sensi Seeds perfectionne ses techniques de croisement de graines féminisées depuis des années pour permettre aux cultivateurs d’intérieur de minimiser les éventualités d’intersexualité.  

Contrairement à des organismes plus complexes, le cannabis n’est pas catégoriquement d’un sexe ou d’un autre. C’est une espèce très inhabituelle, dans la mesure où c’est une plante annuelle qui est aussi dioïque (produisant des fleurs mâles et femelles distinctes sur des pieds différents), mais chaque plante de cannabis a la capacité de produire des fleurs du sexe opposé dans certaines conditions. Il s’agit d’un mécanisme de survie des espèces, permettant au cannabis de parvenir à se reproduire tout en étant à la fois annuel et dioïque. 

Certaines plantes deviennent assez facilement intersexuelles en réaction au stress lorsqu’elles poussent dans un environnement où elles sont exposées à des variations de température, des cycles lumineux irréguliers, des dommages physiques, etc. Il s’agit d’une réaction de survie : la plante détecte que les conditions ne sont pas favorables à sa croissance, ce qui signifie que ses chances de reproduction sont plus faibles. De mauvaises conditions signifient qu’il est moins probable qu’une plante survive toute la saison, et aussi qu’il y a moins de chance qu’une plante du sexe opposé soit assez proche pour permettre une pollinisation croisée. 

Dans ces conditions, certaines plantes femelles développent des fleurs staminées (mâles) afin de produire leur propre pollen, de féconder leurs propres fleurs munies de pistils (femelles) et de produire des graines qui repousseront de nouveau la saison suivante. Des plantes mâles produisent quelquefois des fleurs femelles à pistils, mais c’est moins commun. 

Anciennes et nouvelles méthodes pour obtenir des graines féminisées 

Avant, les graines féminisées étaient généralement obtenues à partir de deux plantes femelles ; une identifiée comme ayant des tendances hermaphrodites (à savoir, qu’elle était encline à produire des fleurs mâles en cas de stress), l’autre n’ayant pas cette tendance. On stressait la plante à tendance d’intersexualité en l’exposant à un cycle lumineux irrégulier ou en la taillant, et ainsi, elle était encouragée à produire des fleurs mâles dont le pollen était utilisé pour féconder l’autre plante femelle. 

Cette méthode avait pour inconvénient que les « donneurs de pollen » femelles étaient des plantes ayant une forte tendance à l’intersexualité, et que les graines féminisées produites de cette façon risquaient fortement d’hériter de cette tendance. 

Lorsque Sensi Seeds et White Label ont décidé d’offrir des graines féminisées, le procédé était définitivement amélioré. A l’aide de différentes méthodes, on est parvenu à forcer des plantes femelles ayant une très faible tendance à l’intersexualité à produire des fleurs mâles. Cela signifie que leurs rejetons n’ont pas plus tendance à l’intersexualité qu’une plante de cannabis femelle normale.  

Cette technique n’impliquait pas, contrairement aux méthodes plus anciennes, de plantes femelles à forte tendance à l’intersexualité. Ainsi, on est parvenu à réduire de manière draconienne les probabilités que les rejetons obtenus à partir de ces graines féminisées affichent les caractères d’intersexualité. Voilà comment sont créées les graines féminisées que vous offrent Sensi Seeds et White Label. 

Pour résumer, l’intersexualité est un aspect fondamental du génome du cannabis. Chaque plante individuelle a simplement une tendance plus ou moins forte à devenir hermaphrodite en réaction à des conditions différentes. Il n’existe malheureusement aucun moyen de connaître la prédisposition d’une plante à l’hermaphrodisme. Cela étant dit, les graines féminisées n’ont pas plus de chances d’être hermaphrodites que toutes autres graines, et ce, grâce aux nouvelles techniques et technologies.  

  • Disclaimer:
    Les lois et règlements régissant la culture du cannabis différent d’un pays à l’autre. Ainsi, Sensi Seeds vous recommande fortement de vérifier les lois et règlements de votre région. Ne contrevenez pas à la loi. 

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
Retour haut de page