Liane d’argent – Quelle est-elle et quelle est son utilité?

La liane d’argent (Argyreia nervosa) est une vigne grimpante vivace aussi appelée rose des bois. Elle fait partie de la famille des Convolvulaceae (gloire du matin) et est indigène au sud de l’Inde, bien que sa distribution est répandue, particulièrement dans les régions tropicales. Elle est connue pour ses effets psychoactifs et son potentiel médical.

La liane d’argent est également connue sous les noms anglais « Woolly Morning Glory » (littéralement « gloire du matin laineuse ») ou « Elephant Creeper » (littéralement « plante grimpante éléphant »). Il s’agit d’une vigne vivace dotée de grandes feuilles cordiformes (en forme de cœur) grossièrement aussi longues que larges et pouvant atteindre 30 cm d’envergure. Elles sont également glabres (sans poils) sur leur face supérieure et tomenteuses (poils blancs duvetés) sur leur face inférieure.

Une vigne de liane d’argent mature peut atteindre une hauteur de 9 m ou plus — de tels spécimens sont toutefois souvent très vieux car il s’agit d’une espèce à croissance lente qui a souvent besoin de plus de deux années pour tout juste atteindre 30 cm. Cette caractéristique la distingue de sa parente, la « Mexican Morning Glory » (gloire du matin mexicaine), une espèce de convolvulacées (source bien connue de LSA — acide d-lysergique amide ) souvent désignée simplement « Morning Glory » (gloire du matin) à cause de son omniprésence et de la grande représentativité de sa famille.

Les fleurs de la liane d’argent sont bisexuelles et en forme de pavillon, mesurant environ 5 cm d’envergure et affichant une vaste gamme de pigments, allant du rose blanchâtre au violet-bleuâtre profond. Les fleurs dépérissent pour laisser apparaître les cosses de graines pour lesquelles la plante est communément nommée (en anglais) : des capsules rondes, boisées, entourées de cinq calices en pétales, qui ont l’apparence de petites roses sculptées dans le bois. Chaque cosse contient quatre à six graines brunes et dures. Elles ont souvent une peau velue, d’apparence moulée, en fonction de la variété.

Utilisation culturelle et traditionnelle de la liane d’argent

À Hawaï, la liane d’argent est utilisée depuis des milliers d’années comme une alternative bon marché au cannabis et à l’alcool et revêt une certaine signification religieuse et spirituelle. On suppose que — fait pratiquement unique parmi les hallucinogènes végétaux — le caractère enthéogène de la liane d’argent n’est largement connu que depuis les années 1960, grâce à la recherche sur les gloires du matin apparentées.

La liane d’argent est cultivée depuis des siècles, voire des millénaires, hors d’Hawaï — certainement à des fins médicales et ornementales, si ce n’est pour ses propriétés enthéogènes. La médecine ayurvédique indienne utilise la liane d’argent comme traitement de l’éléphantiasis, ou filariose lymphatique, et pour soigner les rhumatismes.

En Inde, les noms traditionnels de la liane d’argent sont bastantri (sanskrit) et samandar-ka-pat (hindi). Certains ont émis l’hypothèse selon laquelle la liane d’argent serait un candidat potentiel pour être la plante légendaire soma, à laquelle le Rigveda (l’un des quatre textes anciens en sanskrit, les Vedas, qui sont des textes sacrés de l’hindouisme) fait référence à de multiples reprises.

Répartition et habitat

Malgré son nom anglais, la liane d’argent est une plante indigène du sous-continent indien qui a été introduite à Hawaï, ainsi que dans de nombreuses régions d’Afrique et des Caraïbes. On la trouve également en Australie, dans la péninsule Malaise et en Chine, ainsi que dans de nombreux autres endroits de la région, et il semblerait qu’elle ait généralement échappé à toute pratique de culture.

La liane d’argent affectionne les climats tropicaux ou subtropicaux, et prospérera dans tout endroit protégé et ensoleillé avec un sol humide, fertile et bien drainé. Elle est capable de germer facilement sous un tapis forestier épais ou un couvert herbeux dense, en raison de sa nature de plante grimpante.

Il existe deux sous-espèces de la liane d’argent : A. nervosa var. nervosa et A. nervosa var. speciosa. La dernière ne possède aucune propriété psychoactive, mais ses racines et ses feuilles sont utilisées en médecine ayurvédique indienne comme traitement de la dysfonction érectile, de la syphilis, du diabète et de nombreux autres maux, en particulier ceux ayant trait au système digestif.

Comment cultiver la liane d’argent

La liane d’argent se propage habituellement par l’utilisation de graines scarifiées ou de boutures. Les graines sont d’abord scarifiées (grattées à l’aide d’une lame tranchante propre) et ensuite trempées pendant 24 heures pour déclencher la germination. Les graines ou les boutures sont plantées espacées d’au moins 1,5 m, pour laisser aux vastes systèmes racinaires la place nécessaire à leur développement. L’utilisation d’une structure de soutien est nécessaire pour permettre à la vigne de grimper ; un treillis, un mur ou un arbre figurent parmi les solutions les plus courantes.

La liane d’argent est plantée à la fin du printemps ou au début de l’été, et doit être arrosée fréquemment, mais peu abondamment, avec une eau pure et non enrichie d’engrais. L’utilisation d’engrais fortement azotés est à proscrire, car ils peuvent favoriser une production excessive de feuilles et limiter la formation des fleurs. À la place, un engrais stimulant la floraison peut être utilisé seulement une fois par mois, afin de favoriser la formation des fleurs qui donneront finalement les cosses de graines tant convoitées.

Une fois que les vignes ont atteint une maturité suffisante, elles commencent à fleurir. Cela se produit généralement au printemps et à l’été suivant la plantation initiale, après pratiquement une année entière de croissance. Certaines variétés peuvent avoir besoin de deux ou trois ans avant de produire une récolte substantielle. Même dans ce cas, la formation des fleurs ne sera pas vigoureuse si les conditions environnementales sont moins optimales.

Acheter des graines de liane d’argent

Il existe de nombreuses variétés de liane d’argent, et leur concentration en alcaloïdes peut varier considérablement. Certaines variétés contiennent peu de LSA, voire pas du tout, et d’autres en ont des concentrations élevées — par conséquent, le nombre de graines nécessaires pour obtenir une dose complète peut varier considérablement d’une variété à l’autre.

Les graines produites en Inde et en Afrique sont principalement de la variété A. nervosa var. speciosa, et contiennent peut, voire pas du tout, de LSA. Les variétés A. nervosa var. nervosa sont également cultivées dans ces régions, mais présentent habituellement une concentration moindre en alcaloïdes par rapport à celles cultivées à Hawaï.

Bien que les graines de nervosa soient principalement produites à Hawaï, une culture à petite échelle existe également au nord de l’Australie. Les graines de nervosa sont généralement affichées à un prix plus élevé que les graines de speciosa et ne sont pas disponibles en abondance sur le marché mondial. C’est pourquoi certains fournisseurs de graines peu scrupuleux vendent des graines de speciosa en les faisant passer pour des graines de nervosa. Avant de faire votre achat, consultez les forums et les avis de consommateurs pour connaître les fournisseurs fiables.

En cas d’achat en ligne, la fraîcheur et la qualité des graines doivent être contrôlées — certains signes, dont les utilisateurs novices n’ont peut-être pas connaissance, ne trompent pas et doivent être vérifiés. Les graines saines doivent avoir une couleur chocolat-brun foncé, une forme irrégulière et un diamètre de 2,5 à 5 mm. Les graines africaines ont une surface lisse et une couleur plus pâle que les graines hawaïennes. Les graines d’indiennes 87 sont plus grosses et plus ovales, et les graines de nervosa indiennes sont plus petites et moins velues.

Pharmacologie et effets de la liane d’argent

La liane d’argent est connue pour produire un « voyage » de l’ordre du rêve, qui peut durer jusqu’à huit heures, suivi d’une période de douze heures de sensation de relaxation et de tranquillité. Les hallucinations sont moins intenses, et moins fréquentes, qu’avec le LSD et ses effets secondaires possibles incluent nausées et autres maux d’estomac. Ces effets secondaires se manifestent plus fréquemment avec des graines entières qu’avec des extraits.

Les graines de la liane d’argent contiennent les alcaloïdes ergonovine et ergine. Ce dernier est également connu sous l’identification LSA (acide d-lysergique amide) et est chimiquement très proche du diéthylamide de l’acide lysergique (LSD). L’ergonovine (également appelée ergométrine) et le LSA sont tous deux des précurseurs du LSD, et sont des substances contrôlées dans plusieurs pays.

Les alcaloïdes de l’ergoline sont ainsi nommés, car ils sont également présents dans l’ergot, une espèce parasite de champignon qui infecte le seigle et d’autres céréales similaires, et qui a joué un rôle dans divers épisodes d’hallucination ou d’hystérie de masse tout au long de l’histoire de l’agriculture sédentaire.

 LSA et ergonovine

L’ergonovine a plusieurs utilisations médicales, qui sont censées s’appuyer sur sa capacité à déclencher la vasoconstriction (réduction du calibre des vaisseaux sanguins). Lorsqu’elle est utilisée en complément de l’ocytocine, elle réduit le risque d’hémorragie du post-partum ; elle peut également être utilisée pour déclencher un spasme des artères coronaires chez les personnes souffrant d’angine de Prinzmetal, et est un outil précieux pour le diagnostic.

Administrée en doses considérablement supérieures à celles utilisées en médecine (2 à 10 mg contre 0,2 à 1 mg), l’ergonovine est censée avoir des propriétés psychédéliques.

Le LSA est le composé le plus connu présent dans les graines de liane d’argent ; chaque graine en contient environ 10 µg, soit 0,13 % du poids sec. Lorsqu’on les consomme entières, très peu suffisent pour ressentir un effet psychoactif. La prudence est de mise lorsque l’on consomme des graines entières, car il est impossible de déterminer des dosages précis. Voici une indication approximation de la force des doses :

Seuil : 1 à 3 graines

Faible : 3 à 5 graines

Normale : 5 à 7 graines

Forte : 7 à 12 graines

Très forte : 12 graines et plus

Le LSA produit des effets comparables au LSD, mais est bien moins psychédélique et peut s’avérer être un sédatif à fortes doses. Les utilisateurs témoignent d’une expérience d’un état proche du rêve, dans lequel la conscience est maintenue intacte ; les hallucinations sont rares, mais peuvent se produire à faibles doses. Le LSA et l’ergonovine sont tous deux des agonistes faibles des récepteurs dopaminergiques de type 2, comme c’est fréquemment le cas parmi les alcaloïdes d’origine végétale.

Comment préparer la liane d’argent

Souvent, les utilisateurs de liane d’argent consommeront les graines entières, sans aucune transformation – il est cependant recommandé à l’utilisateur de gratter ou de brûler légèrement l’enrobage poilu des graines avant de les consommer. Cette opération peut en outre permettre d’éliminer les traces de traitement chimique présentes sur les graines. Il est néanmoins vivement recommandé de se procurer des graines absolument non traitées.

Il existe plusieurs techniques pour maximiser l’efficacité et la rapidité des effets, ou encore, pour limiter le risque de nausée et de crampes d’estomac.

Pour augmenter le taux d’absorption des composés actifs présents dans les graines, une technique courante consiste à débarrasser les graines de leur enveloppe avant de les écraser avec des ciseaux ou un moulin à café et de les faire infuser dans de l’eau distillée chaude (mais pas bouillante). Jusqu’au moment où l’eau atteint la température ambiante, les alcaloïdes présents dans les graines se dissolvent et peuvent ensuite être ingérés en buvant l’eau mélangée aux graines écrasées.

Avec cette technique, des améliorations peuvent être apportées pour atténuer les effets secondaires de nausée. Par exemple, l’ajout d’ail à la solution, bien mélangé et laissé au repos pendant trente minutes ; le soufre présent dans l’ail réagit avec les composés de la liane d’argent et annule son effet écœurant. Différentes saveurs peuvent également être incorporées pour camoufler le goût amer de la solution.

Extraction du LSA par solvant

Cette méthode peut être utilisée lorsque l’on souhaite extraire intégralement le LSA sans conserver la matière végétale des graines. La procédure nécessite l’utilisation d’un solvant apolaire (l’éther de pétrole, bien que volatile, est connu pour être plus sûr que d’autres solvants toxiques comme le benzène) et d’un solvant polaire (l’éthanol pur, NON dénaturé, est la meilleure option). Les graines fraîchement moulues sont marinées dans une solution apolaire pendant plusieurs jours. Après cette étape, la solution (le liquide) est jetée et la matière résiduelle des graines est conservée.

La matière résiduelle est entièrement séchée afin que toute trace de solvant apolaire disparaisse par évaporation. Ensuite, la matière sèche résiduelle est marinée dans le solvant polaire pendant un jour ou deux. Elle est ensuite filtrée à plusieurs reprises à l’aide de filtres à café. Cette fois, la solution est conservée et la matière résiduelle est jetée. Il faut ensuite laisser reposer la solution polaire pendant plusieurs jours afin que le solvant puisse s’évaporer ; une pâte brune collante restera, que l’on peut racler avec une cuillère ou une carte de crédit et consommer telle quelle.

Alors que la liane d’argent est couramment utilisée pour l’expérience psychédélique qu’elle procure similaire à celle du LSD, elle pourrait aussi avoir un potentiel médical. La manière dont elle est consommée et les doses prises auront une influence sur l’expérience dérivée, et les consommateurs devraient connaître les lois locales qui dictent son utilisation.

  • Disclaimer:
    Les lois et règlements régissant la culture du cannabis différent d’un pays à l’autre. Ainsi, Sensi Seeds vous recommande fortement de vérifier les lois et règlements de votre région. Ne contrevenez pas à la loi. 

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur et réviseur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
  • Sanjai_Sinha

    Sanjai Sinha

    Dr Sanjai Sinha est membre du corps enseignant du Centre médical Weill Cornell de New York où il reçoit des patients, enseigne aux médecins résidents et aux étudiants en médecine et fait de la recherche en services de santé. Il prend soin d’éduquer ses patients et pratique la médecine fondée sur les preuves. Son grand intérêt pour l’examen médical est nourri de ces passions.
    En savoir plus
Retour haut de page