by Seshata on 12/01/2015 | Culture

Comment tailler les fleurs de cannabis

Culture Deux écoles de pensée s'opposent sur la taille des fleurs de cannabis récoltées à maturité. Certains pensent que la taille doit être réalisée avant le séchage, alors que d'autres considèrent qu'elle doit être effectuée une fois que les fleurs ont séché. Nous allons examiner ici les avantages et inconvénients de chaque méthode.


Ce dont vous aurez besoin

Avant de démarrer le processus de taille, il est important de bien se préparer. Vous aurez besoin d’une paire de ciseaux ou de cisailles propres et aiguisés, d’un plateau ou d’une cuve en plastique pour recueillir les feuilles et les trichomes tombés, de corde ou de ficelle et d’une corde à linge (ou équivalent) à laquelle suspendre les branches, ainsi que d’une bonne paire de gants en caoutchouc ou en latex sans poudre. Les gants protègeront vos mains de la résine (la résine de cannabis est connue pour adhérer fortement à la peau) et permettront de collecter efficacement la résine que vous pourrez transformer par la suite en haschich.

Comment tailler les fleurs de cannabis

Outre l’équipement ci-dessus, il est essentiel que votre environnement de travail soit parfaitement préparé. La température de votre salle de taille doit être maintenue entre 18 et 24 °C et l’humidité relative à 45-55 %. L’utilisation d’un ventilateur oscillant à basse vitesse assurera une bonne circulation de l’air ; n’utilisez pas de ventilateur à grande vitesse pendant la taille car les trichomes risquent d’être éparpillés par le courant d’air.

Enfin, il est recommandé d’installer un ventilateur d’extraction à filtre en charbon pour empêcher l’arôme puissant du cannabis d’attirer l’attention des voisins ou des agents de police patrouillant à proximité. La plupart des cultivateurs comprennent la nécessité de maintenir un système de filtration des odeurs pendant la croissance des plantes, mais il est étonnant de constater que bon nombre d’entre eux ne comprennent toujours pas l’importance d’utiliser des filtres pendant la taille, alors que c’est sans conteste le moment où le cannabis sent le plus fort.

Taille des fleurs de cannabis avant le séchage

La grande majorité des cultivateurs de cannabis coupent les feuilles en éventail externes et certaines feuilles plus petites avant le séchage, ce qui garantit une bonne circulation d’air autour des fleurs pendant leur séchage. Il est toutefois plus délicat de déterminer le moment où les fleurs doivent être taillées de façon à retirer la majorité de la matière végétale.

Certains cultivateurs coupent tout avant le séchage, laissant les fleurs prendre l’apparence qu’elles auront lorsqu’elles seront enfin prêtes à être consommées ou vendues (même si elles seront évidemment beaucoup plus grandes en raison de leur teneur en humidité !). Cette technique s’appelle la « taille humide ». D’autres cultivateurs taillent uniquement ce qui est nécessaire pour permettre une bonne circulation d’air et laissent les feuilles restantes sécher avec les fleurs ; cette technique s’appelle, comme on peut s’y attendre, la « taille sèche ».

Comment tailler les fleurs de cannabis

Lors de la « taille humide » des feuilles, il faut procéder avec grand soin afin de ne pas endommager les fleurs et leurs délicats trichomes. Les experts de la taille développent une technique minutieuse et régulière dans laquelle les feuilles sont retirées au niveau du pétiole (le petit pédoncule qui rattache la feuille à la tige principale) et l’extrémité des lames est utilisée pour soulever délicatement la feuille et l’éloigner de la fleur. Les feuilles internes recouvertes de trichomes peuvent être mises de côté et conservées pour produire du haschich par extraction à l’eau ou au solvant.

La taille humide est souvent considérée comme une technique plus simple que la taille sèche, et c’est la raison pour laquelle elle est plébiscitée par les cultivateurs commerciaux à grande échelle. Elle limite également les risques de formation de moisissures et augmente le débit d’air autour des fleurs, puisqu’elles ne sont pas entourées de feuilles. La taille humide permet également un séchage rapide des fleurs, bien que parfois il soit irrégulier. La plupart des cultivateurs se plaignent souvent que cette méthode nuit fortement à la qualité globale des fleurs, en termes de goût et d’arôme, par rapport au résultat final de la taille sèche.

Taille des fleurs de cannabis après le séchage

Le processus de taille sèche est simple. D’abord, on retire les grandes feuilles en éventail et quelques feuilles plus petites (mais toujours majoritairement dépourvues de trichomes). Ensuite, on suspend les branches avec les feuilles restantes encore dessus et on attend au moins 3 à 4 jours (même si certains attendent jusqu’à 7 à 10 jours) pour que la majorité de l’humidité présente dans les fleurs s’évapore.

Une fois la récolte sèche, le processus de taille des feuilles restantes peut commencer. Puisque les branches sont sèches à ce stade, il est très important de tailler les branches en les maintenant au-dessus d’un plateau ou d’une cuve pour récupérer les feuilles qui tombent, ainsi que les trichomes ou fragments de bourgeon qui peuvent être détachés par le mouvement des ciseaux. Lors de la taille humide, les trichomes se détachent beaucoup moins facilement.

Comment tailler les fleurs de cannabis

Pour réussir la taille sèche du cannabis sans trop endommager les fleurs, il faut effectuer un mouvement d’effleurement avec les ciseaux. Une fois sèches, les feuilles sont si fragiles qu’il est souvent inutile de refermer entièrement les lames des ciseaux pour les tailler ; le bord tranchant de la lame suffit généralement à couper la délicate matière végétale. Les cultivateurs qui ont l’habitude d’utiliser la technique de la taille sèche réalisent ce mouvement d’effleurement de façon tellement efficace que les feuilles semblent simplement « être balayées » des fleurs, ce qui laisse les fleurs proprement dites intactes.

Bon nombre de cultivateurs préfèrent souvent la méthode de la taille sèche, notamment les petits cultivateurs qui misent sur la qualité plutôt que sur la quantité. La taille sèche permet un séchage plus régulier des fleurs, même si elle prend environ un jour de plus que la taille humide. Elle produit également des goûts et arômes supérieurs à ceux de la taille humide, peut-être parce que les feuilles protègent les fleurs et permettent une perte d’humidité graduelle et régulière, mais une conservation totale des terpènes. L’inconvénient de cette méthode est la perte accrue de trichomes des fleurs, ainsi que l’aspect plus négligé des fleurs finies.

Commentaires

Poster un commentaire

bourrilly

merci ; Seshata!!

17/01/2015

Laissez un commentaire

Merci d'entrer un nom
Oups, on dirait que vous avez oublié quelque chose.