Le cannabis en Grèce – lois, usages et histoire

La vente et la consommation de cannabis sont interdites en Grèce, mais la loi est moins sévère pour l’usage personnel limité. Le gouvernement grec a légalisé son usage médical en 2017, puis a levé l’interdiction de le cultiver ou de le produire en 2018, ce qui profite aux entreprises pharmaceutiques et aux fournisseurs de chanvre industriel.

    • Capitale
    • Athínai (Athens)
    • Habitants
    • 11,103,000
    • Produits CBD
    • Légal under 0.2% THC
    • Cannabis récréatif
    • Illégal
    • Cannabis médicinal
    • Légal since 2017

Lois grecques sur le cannabis

Peut-on posséder et consommer du cannabis en Grèce ?

La loi grecque sur les drogues de 1987 stipulait que toutes les facettes de la consommation de stupéfiants étaient « passible d’une peine d’emprisonnement », même si la personne n’était interceptée qu’en possession de cannabis à usage personnel. Depuis lors, plusieurs modifications ont été apportées à cette loi.

Bien qu’elle soit encore sévère si l’on compare à d’autres pays européens, la révision de 2013 a adopté une position plus souple : une personne interceptée avec une petite quantité de cannabis à usage personnel peut être condamnée à un maximum de cinq mois d’emprisonnement. Une première infraction de ce type ne sera inscrite au casier judiciaire que si elle est répétée au cours des cinq années suivantes.

Si le juge d’instruction vous réfère à un service de traitement particulier, la peine d’emprisonnement peut être suspendue. Le juge statue sur la sévérité de la peine en fonction de la quantité de cannabis saisie et des circonstances propres au contrevenant.

Peut-on vendre du cannabis en Grèce ?

L’approvisionnement ou la vente de cannabis sont interdits en Grèce. Si vous êtes reconnu coupable d’en fournir, vous risquez une peine d’emprisonnement maximale de huit ans. Cette peine est réduite à trois ans si vous êtes toxicomane ou si vous faites partie d’un groupe d’approvisionnement. Une condamnation à perpétuité peut être imposée si l’approvisionnement est effectué par un individu assumant une fonction publique, par exemple un enseignant ou un médecin. Si le fournisseur est toxicomane, il pourrait être admissible à une libération conditionnelle lorsqu’il aura complété le traitement pour toxicomanie recommandé.

Dans certains cas, une amende est imposée, laquelle se situe généralement entre 50 000 et 500 000 euros.

Peut-on cultiver du cannabis en Grèce ?

La loi stipule que la culture du cannabis à la maison est interdite. Techniquement, l’achat de graines de cannabis n’est pas illégal, mais il est exclu de les faire germer ou de les utiliser pour cultiver des plantes.

Si un individu est surpris à cultiver un nombre limité de plantes de cannabis, la peine ne sera sans doute pas sévère. Toutefois, si la preuve est faite qu’il a l’intention de récolter et distribuer le cannabis, l’infraction sera considérée comme beaucoup plus grave.

Le CBD est-il légal en Grèce ?

Quoique le CBD ne soit pas largement utilisé en Grèce, sa popularité commence à croître, principalement en raison des modifications à la loi concernant l’usage médical. L’achat ou la vente d’huile à base de cannabis est légalement acceptable si les plantes utilisées sont certifiées par l’UE.

L’huile à base de CBD doit contenir moins de 0,2 % de THC. Le THC, présent dans le cannabis, est l’ingrédient psychoactif qui provoque le high. Les effets d’une si petite quantité sont minimes.

Soyez prudents, car les lois sur l’achat et la vente d’huile à base de CBD sont réputées pour être une « zone grise » dans plusieurs pays européens. L’huile de CBD devrait donc toujours être obtenue auprès de fournisseurs fiables.

Peut-on expédier des graines de cannabis en Grèce ?

La loi grecque permet la vente, l’achat et la possession de graines de cannabis. Il est également permis de les expédier par la poste. Toutefois, pour l’instant, l’utilisation des graines de cannabis est restreinte : il est légalement interdit de les faire germer ou de les utiliser pour cultiver des plantes.

Le cannabis médical en Grèce

En 2017, la Grèce est devenue le sixième pays européen à légaliser l’usage du cannabis à des fins médicales. Le Premier ministre Alexis Tsipras a déclaré : « A partir de maintenant, le pays tourne une page, car la Grèce fait maintenant partie des pays où la dispense de cannabis médical aux patients qui en ont besoin est permise. »

En outre, la plante a été déclassée, passant de drogue de classe A à la classe B, ce qui démontre l’assouplissement de la position du gouvernement grec à l’égard du cannabis.

A cette date, il était difficile de voir comment les entreprises pharmaceutiques cultiveraient le cannabis pour leurs produits médicaux. Puis l’année suivante, le gouvernement a adopté une loi supplémentaire qui autorise la production de cannabis médical.

Voilà qui est notable, non seulement pour les patients grecs requérant des soins médicaux, mais aussi pour l’ensemble de l’économie du pays. Le climat chaud de la Grèce est idéal pour la culture du cannabis et le pays pourrait éventuellement en tirer des avantages financiers.

Le chanvre industriel en Grèce

Grâce à la loi de 2018 autorisant la culture de plantes de cannabis, le pays peut maintenant cultiver légalement du chanvre industriel. Le chanvre peut être utilisé à des fins variées, y compris dans la fabrication de matériaux de construction, textiles, papiers et plastiques biodégradables. Comme c’est le cas avec toute autre forme de production de cannabis, les plantes utilisées doivent contenir moins de 0,2 % de THC.

Les partis politiques grecs et le cannabis

Dans le passé, les partis politiques grecs ont souvent adopté la ligne dure concernant les lois sur l’usage du cannabis, ce qui a considérablement changé ces dernières années. En 2017, le gouvernement de coalition a approuvé l’usage et la production de cannabis médical en Grèce, et plusieurs partis centristes ont voté en faveur de la loi.

Les partis Nouvelle démocratie, Aube dorée, Parti Communiste et Union centriste ont pourtant contesté cette loi. Le parti Nouvelle démocratie a souligné comprendre la valeur du cannabis médical, mais être en désaccord avec l’approche du gouvernement. Il avait le sentiment que les nouvelles lois n’offraient aucune protection contre la production et la distribution non contrôlées.

Le Parti communiste a adopté une position encore plus forte en s’opposant à la décision. Il a appelé le gouvernement à l’annuler, prétendant qu’elle ouvrirait la voie aux « multinationales meurtrières ».

Bon à savoir

Si vous allez en Grèce ou résidez au pays, il est pertinent de savoir ce qui suit :

  • La consommation de cannabis à des fins récréatives est encore interdite en Grèce. La loi est traditionnellement assez souple si vous être intercepté avec une petite quantité de cannabis à usage personnel, mais une peine d’emprisonnement peut être imposée ;
  • Les investissements relatifs au cannabis médical et au chanvre croissent considérablement depuis 2018. La plupart des unités de production seront situées dans le nord de la Grèce et la première devrait être mise en service en avril 2019 ;
  • Le gouvernement grec considère la production de cannabis médical comme une occasion de stimuler l’économie et de réduire le taux de chômage. Le seul site de Véroia devrait créer 2 000 nouveaux emplois.

Histoire du cannabis en Grèce

Le cannabis a une longue et illustre histoire en Grèce. Dans les temps anciens, il était prisé pour ses bienfaits médicinaux comme la réduction « de l’inflammation, des maux d’oreilles et des œdèmes » (Lahanas, 2006, Examples of Ancient Greek Medical Knowledge). L’historien Hérode a aussi mentionné que les peuples scythes inhalaient sa fumée.

Avant de faire l’objet d’une interdiction en 1890, le cannabis était largement fumé par la population grecque. Des bars étaient même établis pour permettre aux gens de le fumer librement. Il a cependant été désigné comme une menace à la société et depuis, les lois grecques sur l’usage du cannabis sont sévères.

Malgré cela, plusieurs soldats grecs et réfugiés ont régulièrement fumé du cannabis après la Première Guerre mondiale, une habitude qui a toutefois décru dès la survenue de la Seconde Guerre mondiale.

Attitude moderne à l’égard du cannabis

L’attitude grecque face au cannabis a visiblement évolué dans les dernières années. Autrefois considéré comme une drogue de classe A dangereuse, son récent déclassement à la classe B marque une transformation progressive de la perception publique. La consommation, la possession ou la vente de cannabis sont encore des infractions criminelles, mais la décision de donner aux juges le pouvoir de rendre le jugement final sur la condamnation indique que la loi s’assouplit à ce sujet.

Statistiques relatives au cannabis  

Voici quelques statistiques relatives au cannabis en Grèce :

  • Selon une mesure de poids, l’herbe de cannabis est la drogue la plus saisie par les services policiers, suivi de l’héroïne, de la cocaïne et du hasch ;
  • 4,5 % des « jeunes adultes » grecs consomment du cannabis (« jeune adulte » est défini par une personne âgée de 15 à 34 ans) ;
  • Parmi les individus qui souhaitent se faire traiter pour toxicomanie, 23 % le sont en raison de leur consommation de cannabis. La dépendance à l’héroïne est la plus traitée, comptant pour 61 % des cas.

Peut-on obtenir du cannabis sur ordonnance en Grèce ?

En vertu du régime actuel de délivrance des permis en Grèce, les produits à base de cannabis médical peuvent être obtenus sur ordonnance auprès des pharmaciens, sans, pour le moment, être subventionnés par l’Etat. Le nombre exact de patients n’est pas connu, mais on croit que des milliers de personnes utilisent couramment le cannabis pour soulager les symptômes associés à divers problèmes médicaux.

Les produits à base de cannabis produits en Grèce ne sont pas encore disponibles (car les unités de production viennent tout juste d’être mises en place). D’après les prévisions, les premières quantités de cannabis médical cultivées en Grèce feront leur entrée sur le marché en 2020.

Pourquoi la Grèce est-elle un bon endroit pour la culture du cannabis ?

Pour bien pousser, les plantes de cannabis ont besoin de chaleur et de soleil, ce que les pays du sud de l’Europe, comme la Grèce, ont en abondance. L’établissement de plantations de cannabis au pays va de soi d’un point de vue commercial, et l’accès facile aux autres pays européens représente aussi un avantage.

Les experts croient que la mise sur pied d’une industrie du cannabis en Grèce stimulera considérablement l’économie. Les investisseurs estiment que les ventes annuelles du marché du cannabis médical européen pourraient s’élever à plus de 50 milliards d’euros.

« Les perceptions évoluent en même temps que le secteur prospère », déclare Andrea Gennimatas, partenaire d’une entreprise qui s’apprête à produire des produits à base de cannabis en Grèce. « C’est comme l’internet à la fin des années 1990. »

Est-il sécuritaire de consommer du cannabis en Grèce ?

Alors que les lois se libéralisent graduellement, il faut rappeler que la consommation de cannabis est illégale en Grèce. De plus, les peines imposées sont parmi les plus sévères en Europe. Bien que le récent appui du gouvernement au cannabis médical marque un changement, il est contre-indiqué de voir ce changement comme une occasion de consommer du cannabis à des fins récréatives.

  • Disclaimer:
    Bien que nous ayons déployé tous les efforts possibles pour assurer l’exactitude de cet article, son contenu n’est pas destiné à fournir un avis juridique ; chaque situation est différente et impose de consulter un expert et/ou un avocat.

Comments

1 réflexion sur “Le cannabis en Grèce – lois, usages et histoire”

  1. Bonjour,

    Ici un disque de chansons des fumeries grecques, dîtes « téké ». Presque toutes parlent de haschich, écouter pour cela les explications du présentateur entre les chansons.

    http://youtu.be/aLHyWW6zQ9E

    Voir aussi sur les tékés: http://namaste-baba.blogspot.fr/2012/03/rebetiko-chansons-des-bas-fonds-des.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur et réviseur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
  • Maurice_Veldman

    Maurice Veldman

    Maurice Veldman est membre de l’Association néerlandaise des avocats criminalistes et il est l’un des avocats en matière de cannabis les plus réputés des Pays-Bas. Avec ses connaissances du droit administratif et pénal acquises au cours de 25 années d’expérience, il défend les vendeurs de cannabis et les producteurs de chanvre en faisant valoir les inégalités entre les individus et l’Etat
    En savoir plus
Retour haut de page