Cannabis et Sexe: Ce qu’apporte un high au lobido

Sexe Un high de marijuana affecte un éventail de fonctions cognitives et physiologiques : la mémoire épisodique, l’attention et la reconnaissance de comportements en passant par l’altération de notre perception du temps et de notre corps, l’imagination, la pensée créative et la compréhension empathique. Chacune de ces fonctions peut jouer un rôle crucial dans l’amélioration des relations sexuelles.


Comment un high de marijuana peut-il améliorer le sexe lorsqu’on en profite dans des conditions favorables, avec talent et connaissance? Je répondrai simplement ceci : de beaucoup plus de façons qu’il est habituellement rapporté.

“If one wanted to depict the whole thing graphically, every episode, with its climax, would require a three-dimensional, or, rather, no model: every experience is unrepeatable. What makes lovemaking and reading resemble each other most is that within both of them times and spaces open, different from measurable time and space.”

Italo Calvino (1923-1985), If on a Winter’s Night a Traveler

Même les experts sous-estiment grandement la large gamme d’effets psychologiques que procure un high de marijuana, ce que j’appelle l’« effet-bouquet » psychologique du high. Un high de marijuana affecte un éventail de fonctions cognitives et physiologiques : la mémoire épisodique, l’attention et la reconnaissance de comportements en passant par l’altération de notre perception du temps et de notre corps, l’imagination, la pensée créative et la compréhension empathique.

Chacune de ces fonctions peut jouer un rôle crucial dans l’amélioration des relations sexuelles. Laissez-moi vous présenter une vue d’ensemble des nombreuses façons dont ces effets sont bénéfiques à l’expérience sexuelle.

Le high de cannabis – Un effet-bouquet

Cela fait des milliers d’années que le cannabis est utilisé à diverses fins. Au cours de l’histoire et à travers le monde, plusieurs cultures et sous-cultures ont exploré sa valeur sexuelle. Dans les régions nordiques de l’Himalaya et de l’Inde, le cannabis est utilisé en chamanisme depuis les temps préhistoriques.

Dans certaines lignées de la tradition tantrique, le cannabis était utilisé pour induire un état méditatif, pour ramener l’esprit dans le moment présent et pour, ultimement, arriver à un éveil spirituel à travers les pratiques sexuelles. Le savoir des anciens quant aux utilisations du cannabis surpasse de loin notre connaissance occidentale actuelle, autant sur le plan de l’expérience sexuelle en elle-même que sur celui des bienfaits sexuels d’un high de marijuana.

Mais même sans une telle connaissance tantrique, de nombreux consommateurs contemporains de marijuana ont redécouvert les diverses utilisations sexuelles d’un high, à leur plus grand plaisir. Lorsqu’ils sont highs, ils concentrent leur attention sur le moment présent et relaxent ; ils ne pensent plus à une chicane antérieure avec leur conjoint ou à un examen le jour suivant. Dans cet espace, ils se concentrent sur leur propre corps et sur leur partenaire, sur ses besoins, ses envies et ses désirs présents.

Leur attention a souvent tendance à être redirigée vers le corps. [1] Les sensations corporelles sont intensifiées et vécues plus en profondeur : le toucher des lèvres lorsqu’on s’embrasse, les odeurs, les caresses. La perception de tout semble plus intense, mais également plus détaillée.

Tahquitz_1Vous semblez flotter, séparé du passé et du futur. Le temps semble ralentir pendant un high. Comme Carl Sagan l’a déjà mentionné, cette perception de ralentissement amène une sensation orgasmique prolongée et j’ajouterais, une sensation prolongée de toute l’expérience sexuelle. [2]

Jusqu’ici, tous les bienfaits qu’apporte un high à l’expérience sexuelle ont été cités par d’autres. Entrons maintenant dans le cœur du sujet. Bien que souvent ignorée, l’une des améliorations les plus importantes que procure un high est décrite dans un récit du recueil de contes arabe Les mille et une nuits, où un stoner est sans aucun doute sous l’effet d’une grande quantité de haschisch et revient à lui dans un bain public :

„He opened his eyes and found himself lying on the marge of the cold-water tank, amongst a crowd of people all laughing at him; for his prickle was at point and the napkin had slipped from his middle. So he knew that all this was but a confusion of dreams and an illusion of Hashish (…)’”[3]

Les gens ayant fait l’expérience d’un puissant high provoqué par la consommation d’une telle dose de cannabis rapportent souvent des « hallucinations visuelles », mais même lors d’une consommation modérée, les habiletés imaginatives peuvent être intensifiées. L’imagination joue un rôle crucial dans les relations sexuelles. Sa valeur sexuelle sous l’effet d’un high est cependant négligée par les gens qui s’intéressent au sujet.

De plus, sous l’effet du cannabis, d’innombrables personnes ont décrit une meilleure habileté à reconnaître des types de comportements : ils peuvent découvrir une tendance rigide dans leur propre façon de marcher ou une disposition à adopter une tactique de défense à l’endroit d’un adversaire d’échec. Lors de relations sexuelles, une meilleure reconnaissance des types de comportements peut devenir utile de plusieurs façons. Elle peut aider à mieux reconnaître une humeur dans le langage corporel du partenaire ou à identifier une routine sexuelle ennuyante qu’on a depuis longtemps avec son partenaire, ce qui aide par la suite à transcender la routine.

« Les logiciels modernes de reconnaissance faciale effectuent maintenant très bien l’identification des visages, mais les êtres humains peuvent aussi « lire » d’innombrables humeurs et émotions à partir des expressions faciales »
« Les logiciels modernes de reconnaissance faciale effectuent maintenant très bien l’identification des visages, mais les êtres humains peuvent aussi « lire » d’innombrables humeurs et émotions à partir des expressions faciales »

Plusieurs utilisateurs ont rapporté qu’ils devenaient trop introspectifs pendant les relations sexuelles, ce qui n’apporte définitivement rien à l’expérience. La dose, les habiletés, l’humeur, l’attitude et le contexte semblent ici jouer un rôle crucial.

Cependant, pour plusieurs autres, non seulement le high génère-t-il un fort sentiment d’intimité, mais il mène aussi à une compréhension véritablement profonde et empathique de la personnalité, des besoins et des envies de l’autre, basée sur une variété de comportements de leur partenaire, que ce soit au niveau du langage corporel, du ton employé ou des expressions faciales. Cet approfondissement de la compréhension empathique est fondamental à l’acte sexuel qui est, telle une danse, une forme de communication en besoin constant de nouvelles explorations communes et de découvertes fascinantes.

Ce qui nous amène à un effet fondamental de plus du high : l’intensification de la créativité. Les amoureux sur un high brisent souvent la routine et deviennent créatifs pendant qu’ils font l’amour. En plus, le high peut induire un effet anxiolytique qui aide à surmonter des inhibitions morales ou autres, ce qui peut devenir un facteur majeur pour atteindre un réel courant énergétique sexuel.

Comme Jim Morrison a déjà dit :

“Sex is full of lies. The body tries to tell the truth. But, it’s usually too battered with rules to be heard, and bound with pretenses so it can hardly move. We cripple ourselves with lies.”

En résumé, un high procure tout un bouquet d’effets qui peuvent tous profondément enrichir l’expérience sexuelle. Lors de relations sexuelles, vous expérimentez la richesse et l’unicité d’une variété d’états de conscience altérés, culminant à l’orgasme.

Tous les bienfaits spirituels d’un high décrits ci-haut peuvent vraiment enrichir les relations sexuelles et leur donner une nouvelle signification et ce, d’une manière profonde.

L’effet entourage du cannabis sur le sexe

Y a-t-il d’autres mécanismes physiologiques plus directs qui permettent à la marijuana d’agir comme un aphrodisiaque ? Qu’est-ce que l’huile de cannabis peut apporter à une femme lorsqu’appliquée sur son vagin ? Malgré beaucoup d’évidence anecdotique des effets aphrodisiaques de la marijuana, ces questions n’ont pas vraiment encore été étudiées.

Si nous voulons comprendre davantage les bienfaits sexuels du cannabis, nous devons également approfondir nos connaissances sur l’«effet entourage» : le cannabis libère plus de 100 cannabinoïdes, environ 200 terpènes et certains flavonoïdes, lesquels interagissent de manière synergétique et génèrent une variété de highs à travers un « effet entourage ». [4]

L’« effet-bouquet » unique de la marijuana décrit ci-haut varie significativement pour chaque variété de cannabis et dépend de sa composition unique. Les consommateurs devront trouver la variété qui leur convient le mieux. Pendant ce temps, certains breeders s’efforcent de mettre au point des variétés spécialement « sexuelles ».

Peut-être que certains herboristes tantriques ont créé les variétés les plus merveilleuses sexuellement il y a plus de mille ans. Un long voyage hédonique nous attend tous : un voyage qui a débuté il y a des milliers d’années.

[1] Voir Marincolo, Sebastián, „The Effects of Marijuana on Body Image Perception

[2] Carl Sagan, (1971) „Mr. X“, dans: Grinspoon, Lester, Marijuana Reconsidered, Harvard University Press, p.123-130.

[3] Burton, Richard F. (2013). pp. 92-93. The Book of the Thousand Nights and a Night (Vol. 3). London: Forgotten Books. (Publication originale: 1894)

[4] L’effet entourage du cannabis a été mentionné pour la première fois par Ben-Shabat, Shimon (1998). « An entourage effect: inactive endogenous fatty acid glycerol esters enhance 2-arachidonoyl-glycerol cannabinoid activity ». European Journal of Pharmacology 353 (1): 23–31. doi:10.1016/S0014-2999(98)00392-6

Commentaires

Laissez un commentaire ici.

Laissez un commentaire

Merci d'entrer un nom
Oups, on dirait que vous avez oublié quelque chose.
Read More
Read More
Read More
Read More