Chris Conrad & Mikki Norris: Leur interview et leur histoire

Connus comme les parrains de la légalisation du cannabis en Californie, pendant plus de 30 ans, Mikki Norris et Chris Conrad ont sans cesse fait des campagnes pour faire avancer la cause du cannabis et du chanvre, non seulement aux États-Unis, mais dans le monde. Cannabis News Network présente des vidéos qui rendent hommage à ce couple et à leur travail.

Mikki Norris et son mari, Chris Conrad, ont joué un rôle essentiel dans le mouvement de légalisation du cannabis aux USA. Sensi Seeds est ravie de vous présenter cette interview exclusive en 6 parties sur le parcours du couple, aussi bien en ce qui concerne la plante de cannabis comme sa réadmission dans la société moderne. Dans l’interview, le couple exploite son histoire d’activisme, le combat en faveur du cannabis médical et récréatif et leurs idées sur le devenir de la légalisation du cannabis.

Mikki Norris et son mari, Chris Conrad, sont des partisans du cannabis depuis la fin des années 80. Ainsi, ils ont de nombreuses histoires passionnantes, ensemble et avec la plante. Leurs accomplissements comprennent la co-écriture des livres « Shattered Lives: Portraits from America’s Drug War » et « Human Rights and the US Drug War ». Ensemble, ils ont mené des campagnes pour la réforme législative, pour le cannabis médical et récréatif. Le couple s’est installé à Amsterdam en 1995 (à voir dans la première interview), où ils ont passé six mois en tant que conservateurs du Hash Marihuana & Hemp Museum.

Leurs premières expériences à Amsterdam ont été si positives qu’ils considèrent cette période comme les « années dorées ». C’est avec plaisir que nous voyons Chris Conrad et Mikki Norris sourire et se remémorer des moments dans un appartement au-dessus dudit musée auquel ils ont tant donné.

C’est l’activisme qui a rassemblé Chris Chris Conrad et Mikki Norris. Ils se sont rencontrés lors d’une manifestation anti-Regan en 1981. En tant qu’ « activistes de la coalition », ils ont travaillé avec plusieurs groupes différents : environnemental, anti-nucléaire, réglementation des loyers, mouvement pour la paix, entre autres. Environ au même moment, Chris a demandé à sa nièce ce qu’on lui apprenait sur le cannabis à l’école (surtout que c’était très mauvais !). Souhaitant lui apporter de meilleures informations et véridiques, il a commencé à faire des recherches sur la plante et a découvert ses utilisations passées et le grand potentiel du chanvre industriel.

Les causes du cannabis à propos desquelles le couple était passionné les ont réunis sans relâche. C’était un choix évident, mais puissant, de consacrer leurs énergies pour militer pour la légalisation du cannabis et d’exploiter combien de formes différentes d’activisme ils pourraient intégrer dans leur nouvelle quête. Comme Chris l’affirme « … ce sont toutes différentes choses pour lesquelles j’ai milité et qui se rassemblent. » Et pour citer Mikki : « Les droits civils, sociaux, de l’homme, et la justice ».

Malgré les nombreuses choses qui rassemblent les activistes, il est vrai qu’il n’y a pas toujours un consensus sur tous les aspects de leur cause. Souvent, les activistes d’une équipe n’ont pas forcément les mêmes objectifs et méthodes qui devraient être utilisées pour les atteindre. Un regard plus profond sur chaque campagne révèle en général quelques désaccords. Ce n’est pas nécessairement quelque chose de mauvais : cela encourage le débat et les solutions créatives.

Dans cette troisième partie de notre interview en 6 parties, Chris Conrad et Mikki Norris parlent de leur relation d’amitié et de travail avec l’un des militants du cannabis les plus connus : Jack Herer.

Jack est l’auteur de l’un des livres les plus réputés sur le chanvre et sur le cannabis, « The Emperor Wears No Clothes ». Dans les premiers temps des campagnes pour la légalisation du cannabis, Mikki, Chris et Jack ont travaillé ensemble. Mais lorsque le mouvement du cannabis médical s’est accéléré, il a semblé que la campagne de légalisation du cannabis récréatif a été délaissée.

Aux États-Unis, au début des années 90, l’impulsion pour la légalisation du cannabis médical s’est accélérée et avait des chances de réussir. Au même moment, une divergence grandissait au sein du mouvement de la campagne. Tout le monde était d’accord sur le fait que les malades devaient avoir accès à un médicament sûr et légal.

Toutefois, en ce qui concerne l’utilisation récréative, les opinions différaient. Comme l’a affirmé Chris Conrad, « … entre les gens qui disent : je ne suis pas un patient, je veux ressentir l’euphorie et d’autres qui disent commençons ici, faites un pas et le reste suivra ».

L’interview continue avec la quatrième partie. Dans cet épisode, Mikki Norris et Chris Conrad offrent aux spectateurs un aperçu de leurs expériences avec différentes tactiques de campagnes. Ils partagent leur interprétation des parallèles entre le point de vue juridique néerlandais et la situation aux USA.

Depuis la Proposition 215, la Californe est l’épicentre de la réforme du cannabis aux États-Unis. Plus de deux décennies plus tard, la Proposition 64 a une nouvelle fois placé la barre haut en ce qui concerne la réglementation sensible et les ventes de cannabis. Comme le dit Chris Conrad dans cette vidéo, « À certains endroits, si vous avez un rapport d’arrestation à cause de la marijuana, ils appellent ça un casier judiciaire, alors qu’en Californie c’est un CV. »

Pour Mikki Norris et Chris Norris c’est une victoire qui vient de loin. Ils ont commencé leur campagne en 1988 et l’ont dirigée jusqu’à la Proposition 64, connue sous le nom de « Adult Use of Marijuana Act ». Elle a été votée en novembre 2016. Le 1er janvier 2018, des licences ont dues être délivrées aux dispensaires. Désormais, les répercussions de la nouvelle législation se font amplement sentir.

L’un des changements les plus pertinents est la possibilité d’offrir un nouveau départ aux personnes condamnées pour possession ou approvisionnement de cannabis. Un autre changement se rapporte au traitement, lent et long, du nombre démesuré de condamnations des personnes de couleur et l’impact extrêmement négatif sur les personnes de race blanche qui s’adressent aux communautés de race noire pour acheter du cannabis.       

Dans cette vidéo, la cinquième de la série Cannabis News Network sur Mikki Norris et Chris Conrad, ils comparent la situation à Amsterdam à celle de Californie et débattent sur la limite d’âge, les taxes et autres implications de l’actuel modèle légal dans ces deux pays.

En ce qui concerne le cannabis, comme pour de nombreux autres sujets, Donald Trump a fait des déclarations vagues et souvent contradictoires, aussi bien avant comme après sa victoire présidentielle surprise. Comme le dit Mikki au début de cette vidéo : pendant la campagne, il a dit que le cannabis devait être un problème traité « état par état », impliquant que les états individuels pourraient décider de leurs propres politiques sur le cannabis. Toutefois, une fois au pouvoir, il a nommé Jeff Sessions Procureur général, dont les premiers actes ont consisté à annuler les politiques mises en place par Barak Obama pour protéger les politiques de cannabis décidées par les états individuels.

Chris ajoute : bien que Sessions dise « les bonnes personnes ne fument pas de marijuana » et qu’il est fortement contre, il est probable qu’il continue à travailler pour en tirer des profits pour ses « amis » et ceux de Trump.

Étonnamment, les cultivateurs de cannabis à petite échelle qui avaient établi une base de clients consistante a voté contre la légalisation. Mikki est convaincue qu’ils hésitent à affronter les réglementations et les règles qui viennent de la culture légale mais contrôlée. Toutefois – poursuit-elle – ces règlementations ont déjà été décidées et mises en place.

Nous espérons que vous avez apprécié cette discussion honnête avec Mikki Norris et Chris Conrad. Leur parcours est unique. Dans cette interview, le couple partage sincèrement leurs hauts et bas de l’activisme pour le cannabis. Si vous le pouviez, que leur demanderiez-vous ? Dites-le-nous dans les commentaires !

  • Disclaimer:
    Bien que nous ayons déployé tous les efforts possibles pour assurer l’exactitude de cet article, son contenu n’est pas destiné à fournir un avis juridique ; chaque situation est différente et impose de consulter un expert et/ou un avocat.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
Retour haut de page