by Silent Jay on 21/12/2016 | Opinion

Votre opinion : les drogues devraient-elles toutes être légales ?

Toutes ? Les drogues devraient-elles toutes être légales ? Nous avons sondé l’opinion de nos communautés Facebook et Instagram, leur posant les questions suivantes : Qu’est-ce qu’une drogue exactement ? Les drogues méritent-elles toutes le même traitement ? Quelles sont les conditions qui justifient la légalisation ? Lisez les réponses de la communauté Sensi Seeds sur ce sujet controversé !


Votre opinion : les drogues devraient-elles toutes être légales ? - Sensi Seeds Blog

Toutes les drogues devraient être légales

Vous avez été nombreux à appuyer ouvertement l’idée de légaliser toutes les drogues. Nous étions ravis de lire autant de commentaires affirmant que l’intoxication était un droit de la personne fondamental, ou encore, que la guerre contre les drogues et ses conséquences étaient désastreuses.

E.B – Tous les arguments appuyant la légalisation du cannabis sont aussi valides pour les autres drogues.

O.M. – Oui, les gangs de rue feraient faillite.

F.D. – Oui, accompagné d’une réglementation et d’une éducation honnête en matière de drogues et d’addiction. La prohibition ne fonctionne toujours pas, elle ne fait que créer un marché noir complètement dangereux et non règlementé causant chaque année une grande mortalité qui pourrait être évitée.

A.J. – Bien que je ne suis pas d’accord avec la consommation d’héroïne ou d’autres drogues dures, aucun gouvernement n’a le droit de dire à quelqu’un ce qu’il peut ou ne peut pas consommer. Les médecins sont les seules personnes qualifiées qui peuvent dire si c’est une bonne idée ou non, mais encore là, ils ne peuvent qu’offrir des conseils. Alors oui, je crois que toutes les drogues devraient être légales.

Certains consommateurs ont mis en doute le fait que leur plante préférée soit incluse dans la discussion – les amateurs de cannabis abondaient dans le même sens, procurant de l’information importante et souvent ignorée. A l’évidence, tous reconnaissaient que les drogues dures utilisées en médecine représentent potentiellement une grosse part du débat actuel :

X.K. – Ça dépend, je ne considère pas la marijuana comme une drogue, étant donné qu’on la fait pousser et qu’elle aide avec le cancer et bien d’autres maladies, même avec l’anxiété et la douleur physique.

P.L.F. – La morphine est plus efficace contre la douleur.

T.P.W. – Le MDMA aide dans les cas sévères de TSPT.

A.L. – La cocaïne médicale existe en Irlande. On l’utilise après une chirurgie des adénoïdes ou du nez. Je n’ai aucune idée si c’est répandu de nos jours… mais c’est légal.

Dépénalisation

La formulation de notre question était vague, ce qui nous a permis d’obtenir auprès de notre communauté des conclusions spontanées. Alors que la plupart des commentaires ci-dessus ont automatiquement assumé que nous parlions d’une légalisation gérée par l’Etat de toutes les drogues, ceux qui suivent ont plutôt parlé de la dépénalisation, apportant des exemples récurrents (entre autres, le Portugal) pour appuyer leur position.

P.M. – Oui, parce que la prohibition ne fonctionne pas. Le Portugal a dépénalisé toutes les drogues « illégales » il y a de cela des années, et maintenant, il y a moins de prisonniers, et plus de personnes dans des centres de désintoxication. Le SIDA et d’autres maladies infectieuses sont à la baisse, tout comme la mortalité associée aux surdoses et le nombre de consommateurs de drogues.

J.A. – Peu importe les dangers que comportent les drogues, la prohibition ne fait que les aggraver.

J.P. – Non non, il faut seulement les dépénaliser. Suivons le modèle portugais – la possession de toute drogue est légale, mais la production et la vente sont interdites. Les drogues, comme les médicaments, doivent être règlementées pour assurer une certaine homogénéité et sécurité […]. Oh, et la dépénalisation réduirait grandement la stigmatisation et procurerait aux consommateurs des ressources éducatives au sujet des substances et des dangers pour réduire les risques courus par ceux qui abusent lors de certaines activités récréatives.

La solution aux problèmes d’addiction

Malheureusement, il y a encore beaucoup de stigmatisation qui entoure le sujet de l’addiction. L’addiction est une maladie qui requiert des traitements, de la thérapie et un soutien continu et complet. Alors qu’une petite portion de notre communauté avait des doutes quant aux bienfaits de légaliser toutes les drogues, une autre portion a exprimé le besoin de traiter les personnes souffrant d’addiction d’une manière plus inclusive et plus ouverte.

T.S.A. – Oui elles devraient être dépénalisées, et tout l’argent dépensé pour la « guerre contre les drogues » devrait être utilisé à meilleur escient, dans des programmes de réadaptation ou pour tout ce qui est nécessaire, la réparation des chaussées par exemple.

C.N. – Oui, vendues dans des endroits autorisés où on procurerait aussi de l’aide et de l’information pour ceux qui veulent arrêter… ça mettrait un frein à bien des crimes liés aux drogues…

P1P1 – Oui, et l’argent dépensé pour la guerre contre les drogues pourrait être investi dans l’établissement d’endroits d’injection sécuritaires qui fourniraient des aiguilles propres, des soins médicaux, etc.

La volonté seule élimine difficilement un problème d’addiction. C’est pourquoi il est important de procurer aux toxicomanes des endroits sécuritaires et des solutions de rechange pour les aider à délaisser les substances dangereuses et mener une meilleure existence. Le cannabis représente l’une de ces solutions.

Vous voulez en savoir davantage sur la lutte contre les addictions ? Lisez ces deux articles :

Usage du cannabis pour combattre l’alcoolisme et la toxicomanie

Top 3 des bienfaits du cannabis dans le cas de dépendance aux opioïdes

Certaines drogues sont-elles trop effrayantes ?

Finalement, une conséquence bien prévisible de poser cette question délicate était de découvrir quelles étaient les drogues complètement rejetées pour une raison ou une autre. Plusieurs drogues de la rue ne sont tout simplement pas à la hauteur :

R.M. – Seuls la cocaïne, la marijuana, l’acide et les champignons devraient être légalisés.

Z.S. – Le cannabis seulement, parce que quand on est high sur le cannabis, on peut être normal ce qui n’est pas le cas avec le LSD ou quelque chose du genre.

Cependant, comme nous l’avons mentionné, le fait que ces drogues devraient ou non être légalisées dépend largement des détails de la légalisation en question. La dépénalisation pourrait très bien ne pas affecter la disponibilité des drogues dangereuses de rue. Par contre, des versions contrôlées par l’Etat de ces drogues procureraient probablement des effets similaires en réduisant les méfaits.

Il est intéressant de constater que certains d’entre vous ont défendu l’opinion que rendre toutes les drogues égales augmenterait l’exposition à certaines substances qui sont déjà disponibles :

T.P.W. – C’est étrange que tout le monde parle du fait que la coke, le LSD, l’herbe, etc, sont des substances qui devraient être illégales alors que tous les jours, les médecins prescrivent des drogues si addictives qu’elles peuvent être mortelles. Il y a plus d’Américains dépendants des antidouleurs qu’il y en a qui utilisent les produits du tabac.

P.S.908. – Oui bien sûr, pourquoi la nicotine, l’alcool et la caféine sont-ils légaux ?

J.P. – Les produits pharmaceutiques sont poison […]. Les grandes sociétés pharmaceutiques ne guérissent pas, elles entretiennent leurs clientèles. Qu’est-ce qui explique qu’elles dépensent autant d’argent pour lutter contre le cannabis, un remède naturel pour bien des maladies et conditions, 100 % sécuritaire ? L’alcool est l’une des pires drogues et devrait être considéré au même niveau que l’héroïne, la meth, la coke, sans compter qu’il est une substance d’introduction, comme le tabac.

S.R. – Le problème avec cette question est que certaines des drogues les plus destructrices et dangereuses sont déjà légales.

À notre communauté, je dis « bon travail » ! Nous sommes fiers de constater que les faits au sujet du cannabis et d’autres drogues circulent et font du chemin après des décennies de désinformation, campagne qui a vu le jour à l’époque du Reefer Madness.
Voulez-vous aussi vous exprimer sur cette question qui concerne toute la société ? Laissez-nous un message dans la section des commentaires ci-dessous.

 

Commentaires

Poster un commentaire

KShoo

Alors oui, parce qu'il n'y a pas de plantes illégales, cactus, cannabis, champignons, coca, pavot… convergence des stups !

Interdisons la prohibition !

CIRC (Collectif d'information et de recherche cannabique)

22/12/2016

yannick

A partir de quel moment reconnais on un produit addictif et nocif dans la catégorie des drogues illégales ?

22/12/2016

yannick

Légales mais vendue dans des endroits et a prix accéssible .... La Frontière espagnole est plus facile d'accés qu'une salle de shoot pour un Auvergnat ... Même si c'est juste pour fumer un joint c'est légal... Tous les habitants Français devraient avoir les même droits en europe, et même d'avoir accés au drogues partout , et sans payer d'intermédiaires mafieux....(a part l'état)

22/12/2016

le coz yann

légalisation de toutes les drogues dans le monde bien à vous yann

08/01/2017

Laissez un commentaire

Merci d'entrer un nom
Oups, on dirait que vous avez oublié quelque chose.
Read More