Cannabis : questions et histoires les plus drôles qu’a entendu Sensi Seeds

Il y a deux types de personnes dans ce monde : ceux qui utilisent la logique, et ceux qui flottent dans l’absurdité. Dans cet article, nous nous intéressons à ces derniers. Nous avons compilé les questions et histoires au sujet du cannabis que la plupart des gens n’oseraient jamais mentionner.

Allons, il faut le reconnaître. Nous pouvons tous parfois manquer de bon sens. Il nous est tous arrivé, par moments, de tirer des conclusions absurdes, de formuler des affirmations incohérentes ou de poser des questions stupides qui dressent les cheveux et font rouler les yeux à plus d’un. Des questions exemplaires telles « Avons-nous deux foies ou deux reins ? », « Où se trouve la matière grise de notre cerveau ? », « La Première Guerre mondiale est-elle survenue avant la Seconde ? », « Les vaches boivent-elles du lait ? » N’est-ce pas fascinant ?

J’ai réellement entendu ces questions, je ne les invente pas. Plus tard, sur Internet, j’ai lu d’autres questions tout aussi absurdes : « Est-il vrai que boire de l’essence est bon pour le cœur ? », « Je souffre de la maladie céliaque, où puis-je trouver de la cocaïne sans gluten ? », « Dans quel zoo pourrais-je voir un vélociraptor ? », « Puis-je apprendre à mon chat à parler ? », « Les Beatles ont-ils imité la coiffure de Justin Bieber ? » Je pourrais continuer ainsi toute la journée… que dis-je, durant des jours, des semaines, des mois, des années !

Questions désespérées de cultivateurs novices

Je vous assure que ce que je vous dis EST VRAI, et de telles questions existent aussi dans le domaine du cannabis. Passons en revue quelques questions surréalistes qui ont été posées à l’équipe de Sensi Seeds, mais aussi à d’autres personnes. J’espère que vous vous divertirez en lisant cet article, mais aussi, que vous saurez discerner les questions qui se posent des questions QUI NE SE POSENT PAS à des amateurs de cannabis. En voici quelques-unes.

Puis-je fumer le cannabis obtenu de graines d’intérieur à l’extérieur ? 

Voilà incontestablement l’une de mes questions préférées. Allons-y par étapes. Bien que l’on puisse cultiver tout type de cannabis à l’intérieur, le cannabis d’intérieur est spécialement recommandé pour la culture d’intérieur. En effet, vous procurez à vos plants un environnement de culture stable et excluez tout imprévu puisque vous n’êtes pas à la merci des conditions météorologiques ou du climat extérieur.

La culture est une chose… l’endroit de consommation, une autre. Le cannabis, qu’il soit d’intérieur, d’extérieur, de Pékin ou de Mars, se fume où bon vous semble ! Bien entendu que le cannabis obtenu de graines cultivées à l’intérieur peut être fumé à l’extérieur et (pourvu que la loi le permette) il peut être fumé N’IMPORTE OÙ !

Puis-je cultiver le cannabis dans une boîte à chaussures sous une lanterne ?

A celui qui a formulé cette question, je demande, d’où venez-vous, où habitez-vous ?? Quelqu’un vous a kidnappé ??  Vous faites partie d’une expédition en Antarctique qui vient de se perdre, et vous avez quelques graines dans les poches ? Ou bien vous vous êtes enfui des Lannister, et si c’est le cas, je vous offre tout mon respect, et je comprends que vous vouliez cultiver le cannabis de cette manière. 

TOUTEFOIS, si vous ne vous trouvez dans aucune de ces situations, pourquoi voudriez-vous cultiver votre cannabis dans une boîte de chaussures, sous une lanterne ? Est-ce une pratique rituelle ? Il existe tellement de façons de cultiver – dans la maison, à l’extérieur, en serre, en pleine nature de style « guerilla »… vous pouvez même tenter la microculture ! De grâce, ne vous compliquez pas la vie pour rien.

Puis-je fumer ou manger mes graines et ressentir un high ?

Certes, vous pouvez manger ou fumer vos graines, mais vous n’en serez pas high. Tout au mieux, vous hallucinerez peut-être de douleurs d’estomac, rien de plus. Il s’agit tout de même d’une question charmante qui me ramène à l’époque où on se roulait des joints avec de l’origan, du basilic, du thym, du persil ou des peaux de banane, et qu’on pouffait de rire, pensant réellement être high.

Vendez-vous des graines pour cultiver le hasch ?

Cher ami, s’il existait des graines à partir desquelles on pouvait directement obtenir du hasch, le monde ne serait certainement pas le même. Croyez-moi.

Puis-je faire bouillir mes graines ?

Voilà une question souvent posée par des jardiniers novices qui pensent qu’il s’agit là d’une méthode rapide pour faire germer les graines, les faire ouvrir. Je regrette de vous informer que tout ce que vous obtiendrez en faisant bouillir des graines est une eau sale, ou une drôle de soupe. Vous ne les ferez pas ouvrir de cette manière. Au mieux, vous les ramollirez. Rappelez-vous ceci : la seule chose qui s’ouvre en bouillant, ce sont les moules.

Confondre le cannabis et l’ortie 

En plus de devoir répondre à ces questions absurdes, les membres du personnel de Sensi Seeds reçoivent quelques fois des confessions, dont les suivantes…

Confondre le cannabis avec les orties

Il est arrivé à certaines pauvres âmes de prendre de l’ortie pour du cannabis, de la cultiver durant des semaines en pensant qu’il s’agissait bel et bien de délicieux plants de cannabis. Rendu à ce point, je ne sais pas ce qui est le plus regrettable : avoir perdu autant de temps (et de matériel) à s’occuper des plantes d’ortie, ou la profonde déception de constater que ces « plantes » ne procureront pas la récolte escomptée.

Fumer du cannabis moisi

Il faut être très vigilant lorsqu’il s’agit de moisissure parce que votre santé pourrait en être affectée ! Certains pensent qu’il n’arrivera rien de mal, puisque de toute façon, ce n’est pas comme si vous alliez manger, disons, un fromage putréfié. Ravisez-vous, c’est la même chose, sinon pire ! Des gens ont fumé du cannabis moisi, et se sont retrouvés avec de la moisissure dans les poumons.

Effrayant, n’est-ce pas ? Pour ne pas vous exposer à ce risque, jetez à la poubelle le cannabis moisi. Je sais, c’est regrettable de jeter ainsi un produit tant apprécié, mais tout dans la vie est question de décisions, de prendre les bonnes décisions !

Alerter la police parce que quelqu’un vous a volé vos plants (illégaux) de cannabis, et vous faire arrêter

Cette confession a été rapportée par un membre de l’équipe Sensi Seeds, mais nous ne sommes pas certains si en réalité, il ne s’agirait pas d’une anecdote personnelle, ou de quelqu’un de son entourage. Voyons voir de quoi il s’agit.

Je comprends parfaitement la frustration et la colère de subir un tel vol. Après avoir déjoué la loi et les policiers, esquivé les jugements défavorables et la curiosité des voisins. Voilà qu’on vole vos plantes ! On peut faire le tour du voisinage pour tenter de retrouver le malfaiteur. Mais alerter la police pour retrouver des biens illégaux est définitivement une mauvaise idée. Achetez-vous plutôt d’autres graines, et recommencez votre culture. La vie est parfois ainsi faite…

Décorer de cannabis son salon en pensant qu’il s’agit de fleurs

Voilà qui m’enchante ! Un classique, dans les endroits où c’est coutume. Imaginons une aimable vieille femme qui cultive des plantes de cannabis dans son petit jardin, qui s’en occupe (peut-être qu’elle aime particulièrement son odeur) et qui décide finalement de couper des fleurs et d’en faire un bouquet pour décorer son charmant petit salon, quelle scène !

Trouver des graines de cannabis vieilles de 50 ans sous le tapis, les faire pousser et obtenir une récolte satisfaisante 

Aussi surprenant que cela puisse paraître, certaines de ces histoires ont un dénouement heureux ! Peut-être n’est-ce qu’un coup de chance ou une simple coïncidence, mais ce miracle démontre que la plante de cannabis est véritablement incroyable et d’une résistance sans pareille !

Faites-nous parvenir vos expériences personnelles dans la section des commentaires ci-dessous. Nous publierons certainement une seconde partie à cet article. Il est évident que lorsqu’il est question du cannabis, il est difficile de penser avec la tête et non avec le cœur. Les histoires incroyables que nous venons de relater en sont la preuve !

  • Disclaimer:
    Les lois et règlements régissant la culture du cannabis différent d’un pays à l’autre. Ainsi, Sensi Seeds vous recommande fortement de vérifier les lois et règlements de votre région. Ne contrevenez pas à la loi. 

Comments

8 réflexions sur “Cannabis : questions et histoires les plus drôles qu’a entendu Sensi Seeds”

  1. PETITE NOTE personnel Alexandre Gimenez ; le gars dit :
    Puis-je fumer le cannabis obtenu de graines d’intérieur à l’extérieur ? mais la question est clair ,une graine prévu pour l’interieur que j’aurais fait pousser en extèrieur peut elle etre fumé ?… enfin ça me semble plus logique comme question illogique .
    PETITE NOTE PERSONNEL Alexandre Gimenez “la réponse simple serait : la lanterne n’émet certainement pas assez de photon “lumens” pour permettre à la plante de croitre convenablement “
    “depuis quand les graines font elle mal au ventre ,étant une nourriture connu d’où lui vient ses réponses au gars qui représente sensiseed …”

    1. Bonjour,
      En indoor, vous pouvez choisir des graines régulières, féminisées ou automatiques selon vos propres désirs. Nous vous recommandons cependant de prendre en compte de votre niveau d’expérience.
      Les graines automatiques sont les plus faciles à faire pousser et les graines féminisées vous éviterons de devoir retirer les plants males en période de floraison cependant les graines régulières sont mieux pour le clonage afin de préserver la génétique de vos plantes à plus long terme.
      Cela ne tiens qu’à vous !

    1. Scarlet Palmer - Sensi Seeds

      Hi Elisabeth,

      I think by ‘steamer’ you are talking about vaporizers? If so, using cannabis flowers is always better as resin / hash is tightly compressed and is therefore less likely to be able to release all the cannabinoid-laden vapours. Plus it can start to get a bit melted and end up clogging up your vaporizer. So it’s definitely not recommended!

      For our other readers: has anyone ever tried this? How did it go?

      With best wishes,

      Scarlet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
Retour haut de page