Interview d’une patiente : l’huile de CBD apaise la douleur lancinante

Photomontage avec, à gauche, la boîte et le flacon d’huile au CBD de Sensi Seeds et à droite, la patiente Thea Hali assise sur un lit médicalisé, un mug à la main. Sur une table devant elle, on voit un sac en papier Sensi Seeds et un vase avec des fleurs. À l’arrière-plan, on aperçoit une maison avec un jardin à travers une fenêtre.

Réduction d’influx douloureux, meilleure concentration et clarté d’esprit. Dans cette interview, Thea, mère mariée de trois enfants, partage son expérience personnelle avec l’huile de CBD de Sensi Seeds. Un membre de la famille lui en avait offert dans l’espoir que ça l’aiderait. Vous pouvez lire l’article au complet ici.

Merci beaucoup Thea de prendre le temps de partager votre histoire avec nous et nos lecteurs.

Pouvez-vous nous renseigner sur les antécédents de votre condition?

Je souffre de plusieurs maladies. Je suis atteinte de rhumatismes, du syndrome complexe de douleur locale, d’une maladie métabolique appelée l’homocystéinémie et je porte le gène BRCA1 responsable d’une forme agressive de cancer du sein.

Lorsqu’une personne en santé se fracture une jambe, on lui met un plâtre et elle guérit après quelque temps. Ce n’est pas mon cas. À l’endroit fracturé peut survenir une maladie circulatoire, un œdème ou un changement dans la peau. Les gens qui souffrent du syndrome douloureux régional complexe font face à des restrictions fonctionnelles des membres affectés. Vous ne pouvez tout simplement rien faire, et ça peut même mener à des amputations. La guérison s’éternise. Pour moi, les choses se sont relativement bien déroulées jusqu’à maintenant, mais la douleur subsiste. Mes membres sont encore gros et enflés.

En raison de mon homocystéinémie, mon corps n’absorbe pas l’acide folique, la vitamine C ni la vitamine B12. Ces carences provoquent des douleurs nerveuses et des symptômes récurrents de grippe. Je ne me sens pas bien tout simplement. À cause de toutes ces douleurs et de ma maladie métabolique, je n’ai pas d’hormone d’euphorie. Alors éventuellement je suis devenue déprimée, du moins, c’est ce que tout le monde a d’abord pensé jusqu’à ce que ma maladie métabolique a été diagnostiquée.

En septembre dernier, j’ai subi l’ablation des seins parce que je porte le gène d’un type agressif de cancer du sein, le BRCA1. Les femmes qui portent ce gène ont 80 % de chance de développer le cancer du sein ou de l’ovaire. À des fins de prévention, on m’a enlevé les ovaires et les trompes de Fallope il y a deux ans. En septembre dernier, j’ai subi une ablation des seins immédiatement suivie d’une reconstruction.

Quels médicaments prenez-vous?

J’en prends beaucoup, incluant du paracématol avec de la codéine et du célécoxib qui apaisent les douleurs lancinantes de mes rhumatismes. Je prends quatre comprimés de 500 mg de paracétamol avec de la codéine chaque jour, donc 2000 mg au total.

Pour contrer mes faiblesses métaboliques, on m’administre des injections de vitamine B12 qui me font aussitôt sentir comme si j’avais la grippe. J’ai besoin de ces injections toutes les deux semaines.

Pour les opérations, d’abord ils vous donnent des comprimés pour dormir, et ensuite des calmants, de l’oxazépam dans mon cas. On devient très faible et tout nous semble différent. Après l’opération, j’ai reçu de la morphine, la forme à action rapide et celle à action lente, et ça m’a rendue très sombre et somnolente.

Photo de Thea Hali, assise sur un lit médicalisé qui fait un geste explicatif de la main droite. Devant elle, un sac en papier blanc Sensi Seeds. Thea porte des lunettes, un pull-over en laine et ses ongles sont vernis d’une couleur foncée.

Pourquoi l’huile de CBD?

Mon frère m’a offert une bouteille d’huile de CBD de Sensi Seeds. Il avait lu à ce sujet, et voulait faire quelque chose pour moi.

Qu’est-ce que vous apporte l’huile de CBD?

L’huile m’a rapidement permis de réduire ma consommation de morphine après mon opération en septembre, et les douleurs lancinantes ne se sont pas intensifiées. J’ai donc pu recommencer à avoir des conversations, à parler à mes enfants et à avoir un esprit plus clair. La morphine me rendait très somnolente et ce n’était pas une situation agréable. Et bien sûr, la morphine crée une dépendance, et je n’aimais pas ça non plus. Après tout, je prends déjà beaucoup de médicaments.

Tout va bien avec l’huile de CBD, et elle a aussi influencé d’autres choses. Mes douleurs nerveuses ont diminué. Habituellement, j’avais besoin d’injections musculaires de vitamine B12 toutes les deux semaines, ce qui provoquait une semaine plus tard des symptômes de grippe, et puis venait encore le temps des injections. J’ai été surprise de constater que l’huile de CBD m’a permis de retarder les injections et de faire disparaître les symptômes de la grippe. J’avais moins de douleurs et pouvais mieux me concentrer.

Dans l’ensemble, je me sens plus calme et mieux avec l’huile de CBD. J’ai toujours dormi beaucoup, mais avec l’huile, je dors encore plus longtemps.

Il y a une différence marquée entre prendre de l’huile de CBD et ne pas en prendre. Après mon opération en septembre, j’ai pris immédiatement mon huile, ce que je n’ai pas fait hier après l’opération que j’ai subie.

Que s’est-il passé?

Il y avait un problème avec la prothèse de mon sein droit et j’ai eu besoin d’une opération d’urgence. J’ai été traitée en consultation externe puisque le bloc opératoire était plein. L’opération s’est effectuée dans une polyclinique sans anesthésie, j’ai tout senti. La douleur était atroce. Ce matin, j’ai appelé mon médecin pour avoir de l’aide puisque la douleur m’a gardée éveillée toute la nuit.

En ce moment, je peux clairement distinguer la différence lorsque je ne prends pas l’huile. Puisque je ne m’attendais pas à être opérée, je n’avais pas apporté la bouteille. Je souffre actuellement, les points de suture sont atroces, et j’ai à peine dormi.

Combien de gouttes prenez-vous par jour?

Photo du produit Huile au CBD de Sensi Seeds, avec à gauche, la boîte vert-blanc et à droite, le flacon marron avec l’autocollant vert-blanc. Il s’agit d'un flacon de 10 ml avec 300 mg de CBD.

J’en prends 20 le matin au réveil. C’est la première chose que je fais. Je les prends sous la langue et les laisse se dissoudre. J’en ai assez pour toute la journée. Je n’ai pas besoin d’en reprendre, même pas en après-midi. Lorsque je vais me coucher, par contre, je prends du paracétamol et de la codéine.

Combien de temps s’écoule-t-il avant que l’huile de CBD commence à faire effet?

20 minutes.

La première fois que j’en ai pris, j’ai remarqué un changement après deux jours. J’en avais secrètement apporté à l’hôpital lorsque j’ai eu l’ablation en septembre. J’ai été opérée un jeudi, et le vendredi matin, j’ai pris mes gouttes. Lorsque je suis rentrée à la maison le dimanche, je ne me sentais pas si mal, je pouvais mieux me concentrer et la douleur avait diminué. C’est là que j’ai décidé de réduire ma dose de morphine. C’est survenu rapidement.

Des commentaires pour terminer?

Plus de gens devraient avoir accès à l’huile de CBD, qu’elle soit disponible en vente libre, dans les dispensaires ou les hôpitaux. En tant que traitement de soutien, elle peut être bienfaisante.

Merci Thea.

Si vous voulez en savoir davantage au sujet de l’huile de CBD en médecine, voici ses applications possibles.

Un aperçu général des cannabinoïdes en médecine peut être consulté ici.

Voulez-vous partager votre expérience personnelle avec le CBD?

Si vous avez eu une bonne expérience avec l’huile de CBD de Sensi Seeds et aimeriez la partager avec nous, laissez un commentaire dans la section ci-dessous.

Nous avons hâte de vous lire.

L’équipe de Sensi Seeds

  • Disclaimer:
    Cet article ne remplace aucun conseil, diagnostic ou traitement d’un professionnel médical. Consultez toujours votre médecin ou tout autre professionnel de la santé habilité. Ne tardez pas à obtenir des conseils médicaux et n’ignorez aucune recommandation médicale après avoir lu tout contenu de ce site web. 

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
Retour haut de page