Une conversation avec Ben Lind : du sol à la science

Ben Lind de la Humboldt Seed Company nous raconte son parcours, de l’adolescent curieux qu’il était et de l’innovation et la recherche qu’il mène aujourd’hui en tant que scientifique en chef. Il parle de ses défis, de la création de variétés uniques et de la synergie qui s’est dégagée de la collaboration avec Sensi Seeds pour le projet Breeding Grounds.

Il est 9 heures à la Humboldt Seed Company en Californie du Nord, et Ben Lind se prépare à procéder à son inspection quotidienne. Avant tout, il allume un délicieux joint de la sativa Hella Jella pour l’aider à rester concentré et plein d’énergie. Son travail consiste à inspecter attentivement chaque plante pour s’assurer de sa santé et détecter tout signe de maladie ou de détresse.

Il effectue son inspection des plantes de cannabis dans une atmosphère aux arômes alléchants et entouré de magnifiques variétés. Nous avons discuté de sa remarquable progression au sein de la communauté du cannabis, des nombreux obstacles rencontrés, des leçons apprises et des réussites. Sa passion pour la plante est évidente tout au long de notre conversation. 

Il affirme que la lecture dans sa jeunesse du livre de Jack Herer, The Emperor Wears No Clothes, lui a ouvert l’esprit. Il réalise alors que le cannabis n’est pas seulement une plante, mais une vocation. C’est ce genre d’épiphanie qui a façonné son parcours, transformant un jeune amateur en pionnier de l’industrie du cannabis.

Après avoir grandi en Pennsylvania, Ben passe la majeure partie de sa vie en Californie du Nord. Il est membre dévoué de la communauté du cannabis depuis plus d’une décennie. Il partage aujourd’hui son temps entre les deux installations de la Humboldt Seed Company : une à Grass Valley, dans le comté du Nevada, et l’autre à Eureka, dans le comté de Humboldt.

Ben a toujours été en contact avec la plante de cannabis. Son intérêt s’est développé lorsqu’il a découvert certaines des variétés anciennes de ses grands-parents, puis il est devenu membre de la Humboldt Seed Company, la plus grande et la plus célèbre banque de graines de la Californie du Nord. Cette entreprise est exceptionnellement respectée au sein de la communauté pour ses génétiques de haute qualité, et en mars 2023, la Humboldt Seed Company a annoncé fièrement sa collaboration officielle avec Sensi Seeds. 

Découvrir le monde du croisement du cannabis

Ben explique qu’il se rappelle la première fois qu’il a cultivé du cannabis, alors qu’il avait environ 12-13 ans ; c’était pour un projet scientifique de septième année. Il explique que pendant qu’il travaillait sur le projet, sa tante lui a donné un bourgeon qui contenait quelques graines. Par curiosité, il en a planté une avec huit fèves rouges. Malheureusement, sa mère a reconnu la plante de cannabis et lui a dit de s’en débarrasser. Ben l’a donc transplantée dans les bois derrière sa maison.

C’est à l’âge de 16 ans qu’il fait l’expérience la plus mémorable de culture. Armé d’ambition, il plante 60 plantes de cannabis derrière la maison d’un ami, ne retirant que les mâles, pensant que c’était tout ce qu’il fallait faire. Des chevreuils ont malheureusement ravagé la majeure partie de sa culture. Néanmoins, il réussit à obtenir une bonne récolte, et avec l’enthousiasme d’un novice, il essaye même de sécher quelques bourgeons dans le micro-ondes. 

C’est vers la fin de l’adolescence, début vingtaine, que Ben commence à expérimenter avec le croisement génétique, amorçant son aventure dans une modeste pièce de culture intérieure munie de trois lampes achetées en ligne. C’est alors qu’il croise la California Orange originale et obtient une variété fruitée avec des teintes violettes frappantes, ce qui était rare à l’époque. Cette percée révèle à Ben le potentiel de manipuler le génome du cannabis.

Pendant son séjour à l’Université de Pennsylvanie où il étudie la paléoécologie en Mongolie avec le Smithsonian, Ben développe un intérêt pour la conservation de la génétique traditionnelle. Il explore les coutumes d’inhumation anciennes en Sibérie, ce qui l’amène à en apprendre davantage sur la culture, la préservation et l’importance culturelle du cannabis dans les premières sociétés. Ce nouveau savoir suscite chez lui une passion pour la préservation des variétés indigènes et traditionnelles du cannabis ainsi que pour le développement de nouvelles variétés.

Les origines de la Humboldt Seed Company

La Humboldt Seed Company est fondée au début des années 2000 lorsque Ben rencontre Nathaniel Pennington, son partenaire d’affaires. Après s’être partagé leur histoire familiale inhabituelle de culture de cannabis, les deux hommes décident de transformer la Humboldt Seed Company en un chef de file légitime de l’industrie. Au départ, ils vendent des graines à un public limité, mais à mesure que leur entreprise grossit, ils commencent à fournir des produits aux dispensateurs régionaux.

En tant que cofondateur et scientifique en chef, Ben dirige la recherche et supervise les efforts d’expansion internationale. Au cours de notre conversation, Ben nous révèle que la philosophie de Ben Dronkers — la priorité accordée d’abord et avant tout à la plante — a inspiré la Humboldt Seed Company à en faire autant. Ben Lind croit qu’il est essentiel de participer à chaque étape du cycle de culture, ce qui lui permet de surveiller de près la croissance et le développement de chaque plante. 

Leurs installations de culture couvrent une superficie de 12 acres (5 hectares) dans les régions montagneuses de la Californie, en pleine campagne. Deux acres sont consacrés à la production de graines, avec près de 100 chambres de croisement distinctes logées dans des serres scellées. Environ 50 % des variétés développées répondent aux rigoureux critères de mise en marché, tandis que les autres sont utilisées pour la recherche, le développement et la préservation.

Contributions génétiques de la Humboldt Seed Company

Ben souligne que l’entreprise s’investit intensément dans la chasse phénotypique. Ce processus consiste à isoler des caractères génétiques uniques et recherchés. Ceux-ci peuvent influencer la structure végétale, les profils terpéniques, les niveaux de cannabinoïde et la résilience. Une fois identifiés, les plantes les portant sont croisées de manière sélective et les caractères désirés sont exprimés à plus grande échelle. Selon Ben, Hella Jelly, Blueberry Pancakes et California Octane sont les variétés les plus populaires du catalogue de la Humboldt Seed Company.

La Hella Jelly a été obtenue en croisant une Hella Jelly BX3, une Notorious THC et une Very Cherry. Ben explique qu’elle a initialement été sélectionnée dans le catalogue méga-chasse 2019 de la Humboldt Seed Company en raison de son profil terpénique exquis et de sa teneur en cannabinoïdes. Selon lui, son profil alléchant riche en notes vibrantes de barbe à papa bleue, de fraises et de raisins est irrésistible pour ceux qui aiment les bonbons. 

La Blueberry Pancakes est rapidement devenue une variété populaire de la collection Humboldt Seed Company grâce à son arôme sucré qui rappelle les crêpes fraîchement préparées et l’expérience apaisante et relaxante qu’elle procure. Ben explique que cette variété résulte d’une chasse phénotypique méticuleuse effectuée à la Wave Rider Nursery, une installation de culture de la Californie du Nord. Elle a été lancée après trois générations de sélection précise et de rétro-croisement.

En raison de l’augmentation des précipitations et du taux d’humidité vers la fin des mois d’été, Ben doit porter une attention particulière aux variétés de floraison longue dans leurs installations situées à Eureka. Ces installations sont plutôt dédiées aux variétés de floraison rapide telles les Blueberry Pancakes et Hella Jelly. Ben souligne l’engagement de l’entreprise envers la durabilité biologique, et c’est ainsi que les plantes sont cultivées à Eureka.

Notre conversation s’est ensuite tournée vers leur deuxième site de culture, à Grass Valley. Son climat plus sec permet la culture de variétés qui fleurissent aussi tard qu’en janvier, si désiré. Ben dit que l’attention est accordée aux variétés à floraison lente telles la Sour Diesel et la Stupid Fruits, connues pour leurs vifs profils terpéniques et teneur en cannabinoïdes. En plus de la recherche et du développement de variétés THC-V, l’entreprise travaille également sur plusieurs programmes de croisement associés au cannabis triploïde.

Éthique de Ben Lind en matière de cannabis : des croisements basés sur la science

Habituellement, les variétés de cannabis sont diploïdes, ce qui signifie qu’elles contiennent deux jeux de chromosomes. Toutefois, il existe aussi des variétés triploïdes qui transportent trois jeux de chromosomes. Ben nous explique que ces chromosomes contiennent du matériel génétique qui détermine les caractéristiques d’un organisme. Avec plus de chromosomes, non seulement la teneur en cannabinoïdes peut-elle être augmentée, mais les possibilités phénotypiques sont aussi plus importantes.

En partenariat avec UC Davis, un collège prestigieux en Californie, l’entreprise travaille à lancer la première gamme de variétés triploïdes de cannabis au monde. Ben croit fermement que ces hybrides seront uniques et emballantes sur le marché du cannabis, avec leurs arômes et puissances accrus comparativement au cannabis diploïde. Ce développement est important, car il permet aux cultivateurs d’expérimenter avec des phénotypes qui contiennent des profils irrésistibles de terpènes et des caractéristiques captivantes auparavant impossibles à obtenir.

Les obtenteurs attentionnés de la Humboldt Seed Company se soucient également d’améliorer la stabilité de leurs génétiques en identifiant les facteurs génétiques et en évaluant le niveau d’homozygosité. Cela implique d’examiner si les variétés ont hérité des deux parentes les mêmes caractères, et cette approche rigoureuse assure la cohérence et l’uniformité tout au long du processus de culture. Cet aspect est crucial en culture californienne à grande échelle. 

L’entreprise est fière de relever de tels défis, et croit que chaque tâche qu’elle entreprend ainsi contribue à améliorer sa compréhension de la plante. Ben ajoute que la qualité et la viabilité sont primordiales, et il est profondément engagé à y parvenir avec excellence. Il nous décrit comment ils explorent d’innombrables variations génétiques dans différentes régions, ce qui fait d’eux de véritables explorateurs génétiques. Seules les variétés présentant des caractéristiques exceptionnelles sont conservées.

Explorer la préservation de la génétique du cannabis avec Ben Lind

La salle des semis foisonne de variétés exclusives et diversifiées, ce qui lui donne une apparence sauvage. Lorsque vous y entrez, l’air est rempli d’un arôme paisible, et vous pouvez à peine contenir votre joie alors que vous admirez le feuillage luxuriant qui vous entoure. La multitude de couleurs et de textures est un régal pour les yeux, et l’atmosphère qui y règne est vivifiante. 

Dans ces pépinières sont préservées toutes les variations génétiques possibles, de sorte que toute caractéristique précieuse ne soit pas perdue. Bien que certaines variétés ne soient pas visuellement attrayantes, elles ont une grande valeur. Ben explique que pour qu’une variété devienne précieuse, des années de travail acharné sont requises, et seulement quelques variétés se rendent au point d’être commercialisables.

Il travaille activement en étroite collaboration avec des groupes en Allemagne, en Jamaïque et en Colombie pour promouvoir l’importance de préserver le patrimoine culturel et apprécier les variétés traditionnelles. En étudiant des variétés comme la Punto Roja de la Colombie et la Lamb’s Bread de la Jamaïque, il croit qu’il y a une occasion d’accroître les connaissances scientifiques, de préserver la biodiversité et de maintenir leurs caractéristiques uniques.

Ben souligne l’importance non seulement de développer des variétés populaires comme les Cookies et Gelato, mais aussi de protéger la génétique unique transmise d’une génération à l’autre. Il croit que l’atteinte de cet objectif nécessite des efforts continus, bien qu’il trouve encourageant de voir un plus grand nombre de personnes reconnaître l’importance de préserver notre patrimoine. Ces actions peuvent créer une industrie durable du cannabis pour des générations, et Ben remarque ceci : « Cela peut sembler une tâche interminable, mais c’est essentiel. »

L’influence de Sensi Seeds

Dans l’industrie du cannabis, la International Cannabis Business Conference (ICBC) est l’événement B2B le plus ancien d’Europe et offre d’excellentes occasions d’apprentissage et de réseautage. Au cours de l’édition 2017 de Berlin, Ben Lind a eu la chance de rencontrer Ben Dronkers, et constatant leur passion et amour communs pour la plante, ils se sont liés d’amitié. 

Ayant une grande admiration pour la recherche génétique et la préservation de Sensi Seeds, Ben Lind était ravi d’avoir une conversation avec son fondateur, Ben Dronkers. Au cours de leur conversation, ils ont réalisé que tous deux accordaient une priorité au bien-être de la plante et ont découvert que leurs intentions étaient parfaitement alignées. 

Ben Lind a un souvenir net de sa première rencontre avec Sensi Seeds, lorsqu’il s’était glissé dans la remorque de son oncle quand il était jeune. Il y avait découvert un magazine High Times et avait été captivé par les photos de weed. Il se rappelle avoir vu une publicité de Sensi Seeds et avait été étonné que des graines se vendaient par la poste ! C’était la première fois qu’il découvrait le concept de banque de graines commerciale, la seule qu’il connaissait étant celle de ses grands-parents qui collectionnaient les variétés traditionnelles.

Ben explique qu’au début des années 2000, il fallait être discret lorsqu’on consultait un catalogue de graines de cannabis avec des amis. Ses amis s’inquiétaient des risques juridiques, particulièrement lorsque les autorités ont poursuivi des individus comme Tommy Chong pour des infractions liées au cannabis. Malgré les interdits, Ben affirme que son amour et son respect pour la plante ne faisaient que grandir.

Dans sa jeunesse, il n’avait accès qu’à du cannabis de culture maison ou des briques comprimées. Il se souvient vivement lorsqu’il a découvert la Northern Lights de la Californie ; il était complètement sidéré par son apparence givrée et ses teintes pourpres. Bien que Ben présume que le froid aurait pu causer de telles teintes violettes, il est convaincu que c’était l’une des plus belles plantes qu’il avait jamais vues.

Lorsque la Black Domina, un croisement de quatre puissantes indicas — Northern Lights, Ortega, Hash Plant et Afghani #1 — est arrivée en Californie, c’était un succès immédiat. Voir comment le marché a changé cette année-là était fascinant, fait remarquer Ben. La Black Domina a changé le jeu pour de nombreux cultivateurs, et l’objectif de Ben a toujours été de créer une variété avec un tel impact. Cette passion a finalement mené à une collaboration avec la plus grande et plus ancienne banque de graines d’Europe, Sensi Seeds.

L’évolution du projet Breeding Grounds de Sensi Seeds

Il est reconnu qu’Ed Rosenthal a lancé le projet Breeding Grounds. Selon Ben, lors d’une visite à Barcelone à l’occasion de Spannabis, Ed l’a présenté à Ravi, et ils ont eu une conversation agréable, le tout agrémenté de quelques bières et joints. C’est là qu’ils ont eu l’idée, tout bonnement, de lancer une collaboration : Breeding Grounds. Ben en était très enthousiaste et était ravi de combiner la génétique old school avec les variétés les plus récentes et les meilleures de la Californie !

Il est bien connu que le terroir et les facteurs environnementaux peuvent avoir une incidence sur la culture du cannabis, ce qui à son tour affecte la croissance, le développement et la teneur en cannabinoïdes de la plante. Par conséquent, le cannabis cultivé en Europe peut avoir des profils terpéniques très différents de celui cultivé en Californie. Ben explique que le croisement de leur gamme diversifiée de variétés avec nos variétés primées a donné lieu à une génétique remarquable, et il croit fermement que cette collaboration a ouvert un nouveau monde de génétiques.

Nous nous sommes attardés sur les efforts conjoints déployés par les obtenteurs de Sensi Seeds et ceux de la Humboldt Seed Company pour créer les quatre variétés uniques lancées dans le cadre de Breeding Grounds. Ben explique en détail le processus de croisement, décrivant comment les deux équipes ont travaillé pour créer deux variétés féminisées et deux variétés à autofloraison. La collaboration a été impressionnante, et nous avons pu sentir la passion et l’enthousiasme de Ben alors qu’il parlait de l’expérience.

Ben n’avait encore jamais vu de variétés aussi spectaculaires que The Bird avec ses bourgeons pourpres foncés et givrés à l’extrême. C’est ce qui fait qu’elle ait pris d’assaut les médias sociaux et les amateurs du monde entier ! Selon lui, ceux qui recherchent un profil terpénique complexe et des effets puissants trouveront qu’elle est un excellent choix. Il la recommande également aux connaisseurs qui accordent de l’importance à la génétique de haute qualité visuellement attrayante.

Une étroite collaboration avec nos obtenteurs dévoués a permis de créer la Purple Berry Muffinz, une variété qui dérive la robustesse et la densité de la Purple Bud, les délicieux terpènes de la Blueberry Muffin et le piquant de la Zkittlez. Le résultat : une combinaison charmante de génétiques européennes et nord-américaines. Les bourgeons de la Purple Berry Muffinz sont reconnus pour leur structure dense et bien qu’ils soient prêts après une floraison de durée moyenne, l’attente en vaut la peine !

Deux variétés à autofloraison ont été produites, puisque Ben était habitué aux fortes pluies des zones côtières du comté de Humboldt, et fort d’une expérience dans le domaine : la Pineapple Kush Cake et la Amnesia Jelly. Ces deux variétés ont été développées à partir des parentes Sensi Seeds robustes et résilientes et rendues toutes puissantes grâce à la génétique Humboldt. Ben affirme que ces hybrides faciles à cultiver sont parfaites pour l’Europe du Nord où les étés sont plus courts et les niveaux de précipitation plus élevés. 

Ravi Spaarenberg, directeur de la recherche et du développement chez Sensi Seeds, a exprimé un grand enthousiasme à l’égard du projet Breeding Grounds avec la Humboldt Seed Company. Comme Ben Lind, il croit que ce partenariat est un témoignage de la qualité exceptionnelle de la génétique produite. 

Après le succès de 2023, Sensi Seeds était très heureuse de continuer à travailler avec la Humboldt Seed Company pour offrir des produits novateurs et haut de gamme à la communauté mondiale du cannabis. C’est d’ailleurs ce qui a mené à la petite nouvelle de 2024 : la California Haze. Cette variété provient d’une lignée stellaire, combinant une Haze, une Sensi Amnesia et une Trainwreck, pour produire une plante qui fleurit dans les climats ensoleillés et qui offre un high cérébral envoutant et un profil terpénique subtilement sucré.

Breeding Grounds – la force réside dans la communauté 

Alors que nous terminons notre conversation, Ben Lind nous avertit que bien des choses restent à faire. À son avis, le plus crucial est de donner la priorité à la plante et d’encourager tout le monde à soutenir la communauté cannabique qui a contribué à la création d’entreprises comme Sensi Seeds et Humboldt Seed Company. Il souligne que l’écoute, le partage de connaissances et l’amour pour le cannabis sont cruciaux lorsqu’il s’agit de rassembler les gens ; la plante de cannabis recèle tant d’aspects intéressants.

En tant que professionnel expérimenté de l’industrie du cannabis, Ben comprend l’importance de l’éducation et croit qu’il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre. Dans le cadre du projet Breeding Grounds avec Sensi Seeds, il s’engage à repousser les limites de ce que nous savons sur le cannabis et à lancer sur le marché mondial les meilleures génétiques. Il estime que cette collaboration avec Sensi Seeds est exceptionnelle, et il est ravi d’en faire partie.

Dans le cadre de notre engagement continu à innover dans le domaine de la génétique du cannabis, Sensi Seeds continuera de travailler en étroite collaboration avec des obtenteurs réputés pour lancer sur le marché des variétés de haute qualité.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profile-Sensi-Mark-Smith

    Mark Smith

    Mark Smith est un défenseur du cannabis anglais basé aux Pays-Bas. Il travaille depuis dix ans dans le secteur du cannabis au Canada, en Espagne et en Californie dans des installations de culture. Il a poursuivi sa passion partout dans le monde et se consacre aujourd’hui à disséminer l’information en tant que rédacteur chez Sensi Seeds, à Amsterdam.
    En savoir plus
Retour haut de page