Cannabis pourpre : pourquoi certaines variétés sont-elles pourpres ?

Pendant des années, les seules variétés pourpres de cannabis étaient celles cultivées en plein air dans un climat froid. Plusieurs variétés deviennent en partie pourpres quand elles sont exposées au froid ; aujourd’hui, des programmes ciblés de sélection ont permis d’obtenir des variétés génétiques de cannabis pourpres même dans des conditions normales.

Que sont les anthocyanes ?

Les anthocyanes sont un groupe de près de 400 molécules ou pigments solubles dans l’eau qui, en raison de leur structure et de la biosynthèse sont classés comme flavonoïdes. Elles apparaissent rouges, pourpres ou bleues en fonction de leur pH (plutôt rouges avec des taux de pH acides, elles sont pourpres avec des taux neutres et bleues avec des taux alcalins).

Les flavonoïdes ont généralement une apparence jaune, d’où leur nom dérivé étymologiquement du latin flavus qui signifie « jaune », ce qui n’a aucun rapport avec leur saveur. En fait, les flavonoïdes sont généralement extrêmement amers et associés avec la pigmentation.

Le cannabis est considéré comme étant une plante supérieure (d’un point de vue phylogénique). Les plantes supérieures possèdent un système vasculaire constitué d’un xylème et d’un phloème, des structures qui distribuent les nutriments et l’eau dans toutes les parties de la plante. Les plantes vasculaires contiennent des anthocyanines dans toutes leurs parties : les feuilles, les fleurs, les tiges et même les racines.

En fonction du génotype de la plante de cannabis, ces anthocyanes peuvent être exprimées vers la fin de la période de floraison, quelles que soient les conditions environnementales. Elles s’expriment aussi dans des conditions froides. Pourtant, si la plante n’en produit pas suffisamment, elles n’auront aucune influence sur la plante.

Comment les anthocyanes affectent-elles l’apparence des plantes ?

Les anthocyanes ne sont pas produites pendant toute la durée de vie de la plante, et c’est seulement au cours des toutes dernières semaines de floraison qu’elles commencent à modifier son apparence. L’absence de chlorophylle au cours des derniers stades permet aux pigments d’être encore mieux visibles. 

Quand les jours raccourcissent et les heures d’obscurité augmentent, les plantes dépendant de la photopériode reçoivent le signal de cesser de produire de la chlorophylle (qui est essentielle pour la photosynthèse et la croissance végétative), de façon à ce que l’énergie soit uniquement consacrée à la production de fleurs et finalement de fruits. Lorsque la chlorophylle se décompose et s’évacue hors des structures de la plante et que les anthocyanes commencent à s’accumuler, la plante prend des teintes vives de pourpre, de bleu et de rouge.

Même les plantes de cannabis qui contiennent de faibles taux d’anthocyanes changent souvent de couleur vers la fin du cycle de floraison. La plupart des producteurs connaissent bien les teintes dorées, orange et ocre qui apparaissent sur de nombreuses variétés de cannabis au cours des semaines précédant la récolte et, alors qu’un jaunissement au cours de la période végétative ou pendant le début de la floraison indique normalement une maladie ou une déficience, il est tout à fait naturel au cours des derniers stades de la floraison.

Dans ce cas, les pigments responsables sont les caroténoïdes, un groupe de près de 600 molécules dont l’apparence va du jaune pâle au rouge-orangé foncé.  Comme les caroténoïdes sont produits pendant tout le cycle de vie de la plante, leur apparence au cours des derniers stades de la floraison est le résultat de l’arrêt de la production de chlorophylle plutôt que d’une production plus importante de pigments.

Le cannabis peut devenir pourpre lorsqu’il est exposé au froid

Certaines variétés de cannabis contiennent des anthocyanes mais leur apparence demeure inchangée sauf si elles sont exposées à des températures froides pendant des périodes prolongées. On ne comprend pas bien le mécanisme sous-jacent à ce phénomène, mais il y a un lien évident entre le froid et une production accrue d’anthocyanes, comme dans le cas des oranges sanguines qui ont besoin d’une période de froid pour bien se colorer en rouge. 

Une étude a montré que ce phénomène est déclenché par un ensemble complexe de circonstances génétiques : le gène connu sous le nom de Ruby, que toutes les variétés d’agrumes ont en commun mais qui ne s’exprime pas dans la plupart d’entre elles, s’exprime dans l’orange sanguine en raison de la présence d’une séquence particulière d’ADN constituée de rétrotransposons, des éléments génétiques mobiles capables de se transposer en tant que partie de plusieurs gènes essentiels.

En raison de la capacité des rétrotransposons à s’insérer dans des gènes essentiels et par conséquent à provoquer des mutations et une non-viabilité potentielle, les plantes ont développé en évoluant des mécanismes complexes pour assurer que les rétrotransposons et autres éléments génétiques similaires restent inactifs. Cependant, ces mécanismes peuvent être perturbés en période de stress, par exemple lors de l’exposition à des périodes de froid. 

L’étude ci-haut citée a montré que dans les oranges sanguines, l’activation des rétrotransposons déclenchait l’expression du gène Ruby autrement inactif, ce qui menait à la production d’anthocyanes. Bien que des études sur la production d’anthocyanes liée au froid dans le cannabis n’aient pas été menées, on peut supposer qu’un mécanisme similaire se produit.

Les anthocyanes sont-elles utiles, ou seulement attirantes ?

Les anthocyanes sont réputées être de puissants antioxydants, et on pense qu’elles possèdent aussi des propriétés analgésiques, anti-inflammatoires et neuroprotectrices. Des recherches récentes ont montré que certaines anthocyanes ont des affinités sélectives avec les récepteurs de cannabinoïdes, certains types se liant aux récepteurs CB1 et d’autres aux CB2.

Des études sont en cours, mais il est encore trop tôt pour confirmer avec certitude que les anthocyanines méritent l’attention médiatique récente qui encense les aliments pourpres comme étant des « super aliments ». Des études antérieures ont associé les anthocyanines à une gamme de bienfaits thérapeutiques, incluant la longévité, la santé cardiovasculaire ainsi que la prévention du cancer et de la démence.

La consommation d’oranges sanguines a aussi été associée de diverses façons avec l’amélioration de la santé cardiovasculaire, et certains indices montrent qu’elles peuvent aider à éviter l’obésité même chez des individus ayant un régime riche en matières grasses.

Comprendre pourquoi le cannabis et d’autres plantes produisent des anthocyanes en abondance en cas de froid ou de stress pourrait représenter de nombreux avantages en médecine et pour la recherche. En outre, s’il s’avère que les anthocyanes ont effectivement les avantages pour la santé qu’elles semblent avoir, le cannabis pourpre pourrait se voir bien mieux considéré que simplement pour son apparence séduisante et serait un candidat sérieux pour des recherches plus poussées.

Quelles variétés de cannabis sont pourpres ?

Il existe de nombreuses variétés de cannabis pourpre. Notre Purple Bud féminisée en est un exemple. Cette variété provient de génétiques des plus renommées, ses ancêtres provenant directement de cultivars indicas de la célèbre région de l’Hindou Kouch, des Pays-Bas et du mouvement de cannabis médical californien.  

D’autres variétés incluent la Purple Haze, la Blackwater et la Purple Skunk.

Comment donner un aspect pourpre à votre cannabis ?

Bien que certaines variétés sont spécifiquement croisées pour se colorer de pourpre, il est important de se rappeler que le changement de couleur est le résultat direct d’un bon choix de variété, mais aussi, de techniques de culture. C’est le mariage entre l’inné et l’acquis. Les variétés ont des « tendances » (de fortes concentrations en anthocyanines), mais certaines conditions de culture favorisent l’expression de couleurs vives.

Pour augmenter la coloration pourpre de vos plantes, abaissez la température la nuit pendant la floraison. Elle devrait se situer sous les 13°C (55°F). Si de telles températures sont maintenues, vos plantes devraient devenir pourpres quelques semaines avant la récolte.

  • Disclaimer:
    Cet article ne remplace aucun conseil, diagnostic ou traitement d’un professionnel médical. Consultez toujours votre médecin ou tout autre professionnel de la santé habilité. Ne tardez pas à obtenir des conseils médicaux et n’ignorez aucune recommandation médicale après avoir lu tout contenu de ce site web. 

Comments

1 réflexion sur “Cannabis pourpre : pourquoi certaines variétés sont-elles pourpres ?”

  1. Super article très détaillé, cependant une petite question me perturbe, supposons qu une graine certifié amnésia vire au violet très prononcé dés le début de flo, ( en indoor) sans aucun choc thermique a part quelques fortes chaleurs mais aucun grand froid, quelle en est la cause? Car j ai regardé un peu de partout, et je n ai trouvé aucun cas similaire?? Merci de m éclairer ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur et réviseur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
  • Sanjai_Sinha

    Sanjai Sinha

    Dr Sanjai Sinha est membre du corps enseignant du Centre médical Weill Cornell de New York où il reçoit des patients, enseigne aux médecins résidents et aux étudiants en médecine et fait de la recherche en services de santé. Il prend soin d’éduquer ses patients et pratique la médecine fondée sur les preuves. Son grand intérêt pour l’examen médical est nourri de ces passions.
    En savoir plus
Retour haut de page