Portrait d'une personnalité connue : le professeur David Nutt

Le prof. David Nutt est l’un des protagonistes les plus compétents, et controversés, du débat sur les drogues psychédéliques et leur rôle en médecine. Très impliqué dans la recherche sur les produits psychédéliques comme le cannabis, le LSD et la psilocybine, c’est également un fier défenseur d’une réforme politique au bénéfice de la science et du savoir.

Qui est le professeur David Nutt ?

Nom : David Nutt

Nationalité : britannique

Né le : 16 avril 1951 (68 ans)

Le professeur David Nutt est un neuropsychopharmacologue britannique spécialisé dans la recherche sur les drogues psychédéliques et sur leur potentiel pour le traitement des troubles psychiatriques et neurologiques.

Après avoir obtenu son doctorat en médecine au Downing College de l’université de Cambridge, Nutt travaille comme spécialiste en recherche clinique jusqu’en 1982. Pendant cette période, il mène des recherches révolutionnaires sur le concept d’agonisme inverse, les premières en leur genre. Ce travail est couronné par un article publié dans la revue Nature. Il donne ensuite des conférences en psychiatrie à l’université d’Oxford de 1983 à 1985.

Il est nommé président du Conseil consultatif sur l’abus des drogues en 2008 et crée le Département de neuropsychopharmacologie et d’imagerie moléculaire à l’Imperial College de Londres en 2009. Il est aussi rédacteur du Journal of Psychopharmacology et est un temps président du Conseil européen du cerveau.

Nutt est particulièrement connu pour l’étude controversée qu’il a publiée dans the Lancet intitulée « Equasy – une dépendance généralement négligée ayant des implications sur le débat actuel sur les méfaits de la drogue », dans laquelle il compare les dangers potentiels de l’équitation (environ un accident grave pour 350 pratiquants) à ceux de l’utilisation d’ecstasy (environ un accident grave pour 10 000 consommateurs). 

Si la secrétaire d’État à l’Intérieur du moment, Jaqui Smith, n’est guère impressionnée par les allégations de Nutt, l’objectif du professeur est avant tout d’attirer l’attention sur le fait que la dangerosité des stupéfiants peut être comparable à celle d’autres activités de la vie quotidienne.

En octobre 2009, Nutt souligne la dichotomie entre l’attitude du gouvernement vis-à-vis des dangers de la drogue et les statistiques réelles telles qu’elles sont mesurées scientifiquement. Nutt tient une conférence sur le sujet en juillet 2009, dans le cadre de laquelle il réitère son opinion quant au fait que la classification des drogues devrait tenir compte de leur dangerosité statistique, basée sur des éléments de preuve concrets. Il rappelle également que selon les neuf paramètres de nocivité (qui comprennent la nocivité physique, la dépendance et la nocivité sociale), le tabac et l’alcool sont plus nocifs que le cannabis, le LSD, et l’ecstasy.

Suite à la publication d’un pamphlet reprenant les éléments de ce plaidoyer, le ministre de l’Intérieur de l’époque, Alan Johnson, démet David Nutt de ses fonctions de président du Conseil consultatif sur l’abus de drogues (ACMD). Dans une lettre adressée au Journal the Guardian, Johnson déclare : « Sa démission était nécessaire car il ne pouvait à la fois conseiller le gouvernement et militer contre la politique dudit gouvernement ». De nombreux conseillers répondent à ce licenciement de fait en donnant eux-mêmes leur démission.

Nutt consacre sa carrière à l’étude des produits psychédéliques et publie les résultats de ses recherches relatives au potentiel de la psilocybine dans le traitement de la dépression. Il recueille alors plus de 50 000 livres sterling pour financer ses recherches sur les effets du LSD sur le cerveau.

Travaux et réalisations notables

En 2014, son livre Drogues sans air chaud reçoit le prix Transmission pour sa capacité à vulgariser les sciences.

En 2013, le professeur David Nutt remporte le prix John Maddox pour la défense de la science. Ce trophée John Maddox décrit adéquatement le combat de David Nutt :

« Le prix John Maddox pour la défense de la science récompense une personne qui œuvre pour promouvoir une recherche scientifique avérée et fondée sur des preuves dans un domaine d’intérêt public. Il cible en particulier celles et ceux qui ont été confrontés à des difficultés ou à une certaine hostilité dans cette démarche. »

Interview du professeur David Nutt par Howard Marks (Mr. Nice)

En 2010, le très apprécié Howard Marks interviewe le prof. David Nutt au sujet des politiques relatives aux stupéfiants et de leur éventuelle réforme.

Le prof. Nutt exprime son opinion concernant la fiabilité des drogues et explique comment, selon lui, une politique sur un produit stupéfiant donné ne reflète pas nécessairement un éventuel caractère dangereux dudit produit. Le prof. David Nutt considère que l’alcool et le tabac sont aussi dangereux que d’autres produits pourtant « illicites ».

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
Retour haut de page