by Diana on 11/09/2013 | Culture

Terpènes – Partie 1

Récemment, nous évoquions les différents cannabinoïdes contenus dans la marijuana et la manière dont ils sont liés aux divers effets psychoactifs et physiques. Mais quel est l’élément responsable de l’odeur et du goût du cannabis ? Qu’est-ce qui crée ces arômes et ces saveurs ? La vaste gamme de goûts et de parfums que l’on peut détecter dans les différentes variétés de Cannabis sativa est liée aux molécules connues sous le nom de terpènes.


Les différents types de terpènes trouvés dans le cannabis sont nombreux
Les différents types de terpènes trouvés dans le cannabis sont nombreux

Récemment, nous évoquions les différents cannabinoïdes contenus dans la marijuana et la manière dont ils sont liés aux divers effets psychoactifs et physiques. Mais quel est l’élément responsable de l’odeur et du goût du cannabis ? Qu’est-ce qui crée ces arômes et ces saveurs ? La vaste gamme de goûts et de parfums que l’on peut détecter dans les différentes variétés de Cannabis sativa est liée aux molécules connues sous le nom de terpènes (et, dans une moindre mesure, à un autre groupe appelé les flavonoïdes).

(En ancienne Egypte, la vaporisation était réalisée par le biais de pierres chaudes afin de diffuser le terpenes. Pour en savoir plus sur les techniques de vaporisation passées, cliquez ici.)

Dans ce chapitre, nous examinerons la chimie qui se cache derrière les terpènes et les effets, arômes et saveurs, que chacun d’entre eux produit lors de sa consommation.

Les terpènes sont les composants principaux des huiles essentielles existant dans de nombreuses familles de plantes. Ces huiles sont utilisées par les humains comme additifs alimentaires, dans l’industrie du parfum, en aromathérapie ainsi qu’en médecine traditionnelle et médecines douces. La même chose se produit avec le cannabis puisque les terpènes constituent 10 à 20 % de la résine dans les glandes de la plante qui contient également du THC et d’autres cannabinoïdes (Sensi Seeds a récemment publié un article traitant de la science cannabinoïde ici).

La vie des terpènes

Concernant leur chimie, les terpènes forment une famille extrêmement importante et diversifiée de substances naturelles. Ils ont été dans le passé considérés comme dérivant d’unités d’isoprène (nomenclature IUPAC : 2-méthyl-1,3-butadiène). Ceci leur a donné la possibilité d’être étudiés et classés. Toutefois, les terpènes ne sont en réalité pas dérivés de cette molécule, car celle-ci n’a jamais été trouvée sous forme de produit naturel. Les terpènes, dont dérivent diverses familles de composés en fonction du nombre de molécules liées les unes aux autres, sont formés à partir du précurseur isopentényl pyrophosphate (IPP). Les hémiterpènes dérivent d’un seul IPP, les monoterpènes de deux, les sesquiterpènes de six, etc.

Isopentényl pyrophosphate
Isopentényl pyrophosphate

Les terpènes commencent à s’évaporer lorsqu’ils entrent en contact avec l’air, en particulier lorsqu’ils sont exposés au soleil et à des températures élevées. Pour cette raison, les plantes sont plus aromatiques en début de journée que le soir. Certains cultivateurs, conscients de ce fait, coupent les têtes des plantes de leur serre juste avant « l’aube ». Pour la même raison, autant que possible, le cannabis doit sécher dans l’obscurité (oui, nous le savons, ils le sèchent en plein soleil dans les montagnes du Rif…) et à une température modérée afin de conserver la concentration de ces molécules, qui se combinent de diverses manières selon les variétés.

Nous pouvons sentir et goûter les terpènes mais ils ne nous affectent pas uniquement de cette façon-là. En réalité, la plupart d’entre vous a entendu parler de l’aromathérapie, une pratique qui utilise les huiles essentielles (romarin, lavande, rose, etc.) afin d’améliorer le bien-être psychologique et physique. Ces effets sont le résultat des divers terpènes et cannabinoïdes présents dans les plantes.

Author: Manel

Commentaires

Laissez un commentaire ici.

Laissez un commentaire

Merci d'entrer un nom
Oups, on dirait que vous avez oublié quelque chose.