Détox THC : 3 façons de tester négatif pour le cannabis

Parmi toutes les substances intoxicantes au monde, c’est le THC qui demeure le plus longtemps dans l’organisme. Cela pose problème aux gens qui doivent se soumettre à un test de drogue ou ceux qui habitent les endroits où le dépistage routier est une mesure courante. Voici trois méthodes pour éliminer le cannabis si vous devez vous soumettre à un test.

Malgré le fait que le cannabis est de plus en plus accepté dans le monde, les consommateurs se heurtent encore à des obstacles. Dans certains pays, le dépistage périodique de drogues est une pratique d’entreprise courante à laquelle doivent se soumettre les employés. Au cours des dernières années, le dépistage de drogue sur la route s’est aussi intensifié.

La classification du cannabis est encore débattue, et malgré la croissance du mouvement de légalisation, il demeure considéré comme un intoxicant dangereux dans la plupart des pays. Même aux endroits où le cannabis est légal, il est encore tabou de conduire sous l’influence ou de tester positif en contexte professionnel. Naturellement, cette situation complique la situation pour les patients ou les consommateurs récréatifs – surtout lorsqu’ils testent positif pour le cannabis.

Combien de temps le cannabis demeure-t-il dans l’organisme ?

Les tests de dépistage ne détectent virtuellement jamais le THC. Ils sont plutôt sensibles au métabolite du THC produit par le foie : le THC-COOH. Ce métabolite du THC demeure dans l’urine et le sang beaucoup plus longtemps que le THC. Selon les données, la demi-vie d’élimination plasmatique du THC-COOH est de 12,6 jours chez les consommateurs chroniques de cannabis, ce qui veut dire que tous les 13 jours, la quantité retrouvée dans le corps diminue de moitié.

Selon un feuillet d’information du National Drug Court Institute, les personnes qui ne fument qu’une seule fois (ou très rarement) peuvent éliminer le cannabis en l’espace de quelques jours. Chez les consommateurs plus fréquents, l’élimination des cannabinoïdes accumulés peut être plus longue; à une concentration limite de 50 ng/ml, l’échantillon d’urine d’un consommateur occasionnel ne contiendrait pas une concentration détectable de métabolites de cannabinoïdes trois ou quatre jours après la consommation. Dans le cas d’un consommateur régulier, la période de détection peut aller jusqu’à dix jours.

La détection du cannabis est influencée par plusieurs facteurs, dont la puissance du cannabis, la fréquence de consommation et la condition physique de la personne (son métabolisme, sa masse adipeuse et son degré d’exercice).

Le corps est une variable centrale dans l’équation, puisque le THC est emmagasiné dans les cellules adipeuses. Celles-ci le libèrent graduellement, avec d’autres cannabinoïdes, dans le sang. Les cellules adipeuses dictent la perte ou le gain de poids. Selon une théorie qui n’a pas encore été confirmée par des études scientifiques, plus les cellules adipeuses sont nombreuses, plus le corps peut emmagasiner du cannabis.

Comment tester négatif en deux jours

Pour éliminer avec succès le cannabis de votre organisme à temps, il faut savoir quelle sorte de test sera effectué. La plupart des tests obligatoires d’entreprise s’appuient sur l’urine ; dans le cas des tests routiers, c’est généralement la salive qui est utilisée.

Pour les consommateurs occasionnels, les tests effectués dans la plupart des laboratoires détecteront le cannabis dans l’urine de trois à quatre journées après la consommation. Les échantillons de salive détectent le cannabis et ses métabolites jusqu’à 30 heures après la consommation.

Cet intervalle augmente rapidement avec une consommation plus importante, sauf dans le cas des tests de salive qui ne sont pas sensibles à la fréquence de consommation. Voilà pourquoi la meilleure manière de tester négatif est de s’abstenir de consommer. Bien des consommateurs de cannabis n’aiment pas cette solution qui ne leur convient pas, et c’est pourquoi la deuxième meilleure solution est de bien se préparer et se coordonner.

Il n’y a pas de solution miracle pour éliminer rapidement le cannabis et ses métabolites, même si certains produits détoxifiants affirmeront le contraire. Il y a trop de facteurs qui influencent le résultat, et ces facteurs varient pour la plupart d’une personne à l’autre. Toutefois, on peut se préparer à un test de dépistage et réduire nos chances de tester positif.

1. Détox par l’alimentation : consommez des aliments et des boissons détoxifiants

Voilà une technique délicate. La détoxification par l’alimentation est un sujet controversé. Les régimes détoxifiants sont populaires, et visent généralement deux objectifs : favoriser la perte de poids et éliminer les toxines. Le premier objectif ne fait pas l’objet de cet article, nous visons plutôt le second.

Les aliments détoxifiants aident-ils vraiment à éliminer les toxines ? Cela n’a encore pas été prouvé. On espère que plus d’études seront faites, considérant le fait que tant de gens suivent de tels régimes. Les rapports anecdotiques suggèrent que certains changements alimentaires pourraient vous aider :

  • Augmenter son hydratation

Les métabolites sont les composés chimiques produits par le corps à partir d’autres composés consommés, le THC COOH dans le cas du delta-9 THC. Les tests de drogue sont conçus pour détecter une certaine concentration de métabolites, et en deçà d’un seuil, les résultats sont considérés comme étant négatifs. Il n’est donc pas nécessaire d’éliminer à 100 % les traces de métabolites pour réussir le test.

Cependant, boire de grandes quantités d’eau peut abaisser les taux de créatine dans l’urine. Lorsque les échantillons d’urine sont utilisés pour détecter des drogues, on procède aussi à la détection de créatine ; sa présence sous un certain seuil (4 mmol/l) peut invalider un résultat négatif. Plusieurs laboratoires spécialisés dans le dépistage de drogues peuvent y voir une tentative évidente de dilution et ainsi signaler l’échantillon comme étant « douteux » (ce qui pourrait occasionner un résultat positif ou invalider le test).

Une façon de contourner ce risque est de boire une boisson qui procure d’autres éléments, par exemple, un jus naturel de détoxification comme le jus de canneberge ou le thé vert. Si vous ne vous limitez pas aux produits naturels, plusieurs boissons énergétiques à haute teneur en minéraux et électrolytes peuvent rendre votre urine une « solution qui conduit mieux l’électricité ».

  • Se concentrer sur les fruits, les légumes et les boissons saines

Beaucoup, beaucoup d’aliments contiennent des glucides et des lipides. Si votre alimentation est riche en aliments transformés, il est presque impossible de les éviter. Plus vous remplacez les aliments transformés par des aliments sains comme les fruits et les légumes, plus vous avez de chances de vous détoxifier rapidement. Notons aussi que les fruits et légumes sont remplis d’eau, ce qui vous aide à vous hydrater !

De grandes quantités de gras dans le système digestif peuvent ralentir le rythme du processus de détoxication. Le THC est liposoluble, ce qui pourrait suggérer qu’une augmentation de la consommation de gras pourrait déclencher un tout nouveau cycle de vie pour le cannabinoïde.

  • Jus de citron / eau citronnée

Tout le monde connaît une personne aux saines habitudes alimentaires qui boit au levé du jus de citron dilué dans l’eau chaude. Le jus de citron accélère en effet le métabolisme, particulièrement la dégradation des gras – l’endroit précis où le corps emmagasine les cannabinoïdes. Si vous avez un test de dépistage au programme, commencez au plus vite à boire du jus de citron le matin.

  • Jus de canneberge

Les naturopathes et les herboristes recommandent souvent le jus de canneberge comme méthode de détoxification, bien que les preuves scientifiques à l’appui soient maigres. Son efficacité dans le cas du THC est dérivée principalement de preuves anecdotiques. D’une manière ou d’une autre, la consommation de jus de canneberge diminue le nombre d’infections urinaires (IU) cliniques chez les femmes récemment affectées d’IU ; voilà pourquoi on le recommande en naturopathie.

Avertissement : le jus de canneberge colore votre urine rose ! N’en consommez donc pas la journée avant votre test, au risque de rendre votre tentative de détoxification évidente.

  • Thé vert

Le thé vert ressort souvent lorsqu’on fait des recherches sur les manières d’éliminer le THC. Il possède des propriétés antioxydantes et apparemment, il élimine efficacement les contaminants de l’organisme.

Cependant, il faudrait consommer de grandes quantités de thé vert pour éliminer le THC de votre corps. Les concentrés en comprimés sont peut-être plus efficaces pour augmenter la capacité plasmatique d’antioxydation du thé vert, mais mieux vaut les utiliser comme moyen complémentaire en non comme dernier recours.

  • Café

L’ingrédient actif de ses petites fèves noires adorées de tous est la caféine, un diurétique naturel. Son mode d’action réside dans son pouvoir de vous faire uriner abondamment. Consommer beaucoup de café en buvant aussi abondement d’eau et d’électrolytes peut aider à éliminer de grandes quantités de liquide, et si on a un peu de chance, d’éliminer par le fait même les métabolites du THC emmagasinés dans votre corps.

En plus de ces suggestions, vous pouvez aussi consommer d’autres aliments détoxifiants comme les légumes à feuilles, l’ail et la coriandre.

2. Détox par la transpiration : peut-on suer le THC ?

Bien des gens croient qu’on puisse éliminer le THC en le suant. La peau est parfois considérée comme un troisième rein, particulièrement en médecine naturelle. Cette conception provient du fait que, qu’on en soit conscient ou non, la peau est un des plus importants organes d’élimination du corps en entier, d’où le principe que suer est un moyen de se détoxifier. Pourtant, ce fondement n’est pas reconnu de tous, et certains scientifiques suggèrent que la détoxification par la sueur est un mythe.

Si vous voulez l’essayer, adonnez-vous à une activité cardiovasculaire comme la course, le jogging ou la marche, pour favoriser naturellement la transpiration. En outre, de telles activités vous aident à éliminer vos cellules adipeuses, endroits où se cachent les molécules de THC. Vous pourriez aussi passer quelques séances dans le sauna pour y suer abondamment – bien que la science n’ait pas encore étayé cette hypothèse (et quelle étude plaisante ce serait !)

3. La véritable façon de se détoxifier : prendre une pause de tolérance au cannabis

Le sommeil est une autre façon pour le corps de se détoxifier naturellement, et ce, au quotidien. L’anxiété et le stress, au contraire, réduisent le rythme des processus de détoxification. De bonnes nuits de sommeil et la relaxation favorisent naturellement la détoxification. Essayez le yoga, adonnez-vous à la lecture ou à d’autres activités apaisantes qui favorisent un sommeil réparateur.

Finalement, il faut dire la vérité que redoutent plus d’un consommateur de cannabis : aussitôt que vous savez que vous aurez à passer un test de drogue, cessez votre consommation de cannabis. Une pause de tolérance au cannabis est véritablement la manière la plus naturelle d’éliminer le THC. En plus, vous serez surpris des bienfaits que vous retirerez d’une telle détoxification. Mais surtout, laisser à votre corps le temps d’éliminer naturellement le THC est la meilleure façon d’obtenir un résultat négatif.

Se méfier des produits « détox » achetés en magasin

Il vaut la peine de vous mettre en garde contre certains des produits détoxifiants qu’on vous offrira à la suite de vos recherches Google sur l’importante question de l’élimination du THC. Oui – il existe des produits conçus spécifiquement à cette fin, qui supposément permettent une détox suffisante et en temps opportun pour réussir le test de drogue. La plupart de ces produits, sinon tous, n’ont pas été fabriqués selon des preuves scientifiques, et peuvent même être nocifs.

Ces produits ne sont pas infaillibles ; ils peuvent occasionner des résultats de test positifs et même des effets néfastes. Ayez donc conscience de ces risques avant d’acheter des produits détox.

Vous pouvez aussi acheter des trousses de dépistage qui vous permettent de faire un test à la maison pour voir « où vous en êtes » avant de passer le test officiel. Cette mesure est très recommandée. Bien qu’elle ne soit pas le véritable test, elle vous donne au moins l’heure juste en matière de résultats potentiels.

  • Disclaimer:
    Cet article ne remplace aucun conseil, diagnostic ou traitement d’un professionnel médical. Consultez toujours votre médecin ou tout autre professionnel de la santé habilité. Ne tardez pas à obtenir des conseils médicaux et n’ignorez aucune recommandation médicale après avoir lu tout contenu de ce site web. 

Comments

33 réflexions sur “Détox THC : 3 façons de tester négatif pour le cannabis”

  1. Nathalie leduc

    Bonjour! Je dois passer un test d’urine demain matin à 9hrs30. Malheureusement, j’ai fumé un joint samedi dernier donc 4 jours avant ce test de dépistage. Je dois réussir ce test car sinon je ais perdre mes prestations d’invalidité . Merci de me répondre

  2. Bonsoir ,
    J’ai fumé a une soirée 2/3 joints jamais seul .
    Je doit passer une visite médical 20jours plus tard ! J’ai une chance de ne plus avoir de thc dans le sang ?
    Y a t’il dès test plus performant que d’autres ? Pour Les test urinaire !
    Merci bonne soirée

  3. Après sa dépend vachement du poids mon amis fait 55kg et il a du mètre 2 moi pour tous éliminé sachant qu’il fumer régulièrement

    1. Je fait 55 kilo sa fait 1 mois que j’ai arrêter et que je cours tout les jours vous croyez que sa peut s’éliminer en sachant que je je fai le teste dans 15 jourd

  4. Je dois passer un test sanguin pour voir si il y a du THC. Rdv le 8 Février. Ma question est: combien de temps faut il au corps pour ne rien avoir après le test?? Et existe il une solution pour tromper ou fausser ses test?? Merci d’avance pour la réponse. Bonne journée

  5. Bonjour, sa fait 2 jours que je n’en consomme plus du tout de cannabis j’ai un test de dépistage urinaire à passer le 31 janvier donc cela fait une vingtaine de jours penser vous que cela sera suffisant pour être négatif avez vous des conseils à me procurer, je doit absolument réussir cet test pour mon avenir professionnel.
    Je vous remercie par avance de vos conseil.
    Cordialement
    Matthieu

    1. Je suis dans le même cas que toi, j’ai fumé mon dernier joint en début décembre et j’ai pris une taff sur le joint d’un pote quelques jours avant Noël. J’ai une visite médicale le 23janvier et si je rate je fou mon avenir en l’air… j’ai 4h30 d’entra De boxe par semaine donc je transpire beaucoup, j’habi dans un pays chaud donc je transpire à longueur de journée. J’ai vraiment besoin d’un avi de quelqu’un qui s´y connait

  6. Sa fait un moi que j’en touche je doit passé le texte dans les semaines à venir
    À votre à vis est que le texte sera négatif ??

  7. Bonjour, j ai fumé le 1er janvier 1g-1g5 avec un ami…
    Je passe un test le 19 janvier…
    Je serais positif sachant que je fait beaucoup de sport et que j ai déjà fait 2 sauna? (J ai perdu 1kg d eau par sauna)
    Répondez moi au plus vite…
    Bàv.

  8. Salut les fonce-D
    Moi j vais passé un Putin de test ou je vais pisse 2 fois une fois le 5 février jous avent mon anni bien sûr et le 12! Dans 18 jours donc le 5 premier test! Ça fait 3 mois que J fumme du canna avec 1%thc ! aujourd’hui j’ais fumme mon dergner allor que ça fezai 4 jours que j avais pas fummer wee j’ai kraker… avec tout ces factur de merde!!! Enfin bon j croise les mains que 18 jours suffise autrement plu de permis voiture… vous en pensé coi ?!

      1. Totalement d’accord avec toi. En le lisant j’ai saigner des yeux.

    1. J’en pense tout d’abord que tu devrais apprendre à écrire correctement. Dergner… je suppose que tu voulais dire dernier. Fezai ?? Là aussi tu voulais dire faisait. Tu es sûrement plus à l’école et autant de fautes d’orthographe et déplorable, franchement.
      En ce qui concerne donc ton THC, même du CBD (avec <1% THC) tu devrais être positif. Car c'est pas le THC directement qui est cherché mais le THC COOH.
      En espérant que cela t'aide. Mais par pitié, apprend à écrire !

  9. Je fume régulièrement, et j’ai un test le mois prochain un test urine et un teste sanguin y a t’il un moyen de contourné ou un médicament pour éviter de devoir encore le repasser ?

  10. Salut à tous expérience perso je fume depuis 16 ans tous les jours (c’est à dire depuis 5ans) et depuis 3ans de la résine (mdr j’aime pas dire shit) qui est très concentrée et qui pue la beuh et ben après 2semaine et demi j’ai passé un test urinaire qui a révélé que j’étais au palier 2/5 sur leur test à la con ( bref positif) on m’a donné une autre chance alléluia sachant que c’est le boulot ça la met mal mais très mal quand même … Je vous conseille à tous ou vous voulez être clean faites du sport course à pied à donf suez comme des porcs + mangez pas trop pour éliminer votre gras ou achetez de la fausse urine sur internet.. je repasse le test dans une semaine et demi je vais transpirer comme un porc lol
    Ce monde est injuste t’es alcoolique 2jours plus tard impossible de le savoir par contre t’es un fumeur 1mois plus tard on peut le savoir sérieux…

  11. Salut svp hier samedi 27 janvier jai fumer 6 joints et jai un test dans 1 à 2 semaine comment faire pour éliminer ceci ?

  12. J ai un ami qui fume depuis longtemps mais ca fait 2 a 3 mois qu il fume chaque jour il est gros et dans 2 semaine il a un test de dépistage est-ce possible qu il soit négatif si il voit beaucoup

  13. bonjours ça fait 5 jours que je fume l’équivalent de 1 joint par jour , j’ai un test sanguin dans 1 a 2 semaines pensez vous que je serai toujours positif ou que ca sera parti d’ici ?
    merci de répondre svp

  14. Bonjour jai tirer juste une taff a 17h et mon pere va le faire un test a 9 heure la demain que faire ??? Jute une taf pas une de plus

  15. bonjour je suis un gros consomateur a peut pres 6 a 10 joint par jour jai perdu mon permis nous somme le 16/02/18 et je passe le 31/03/18 faire des test prise de sang etc…. si jarrete de fume a partir aujourdui le test sera negatif ??? merci

  16. Slt enfete j consomme du canabis mais jai arrete car doit fair des tests en mois de septembre prochain jete un gos consommateur quelles sont mais chances de ne pa etre positves pour toutes les testes.Et maintenant si j consomme regulierement comme 2a3 joint par semaine quelles seront mes chances aussi

  17. Bonjour,

    Je voulais juste vous partager mon experience car suite a la perte de mon permis j’ai du faire des test urinaires en laboratoire.
    Je fumais 5,6 joints par jour pdt plus de 2 ans et j’ai du passer un test urinaire pour recuperer mon permis du coup je me suis renseigné sur le temps de detection dans l’urine etc… j’ai donc decidé d’arreter totalement le cannabis pdt 3 semaines, resultat final : TEST NEGATIF ! Pour moi il est surtout question de metabolisme car pour ma part je fais 1m75 pour 65 kilos et je sais que j’ai un metabolisme rapide (mon medecin me l’a tjrs dit d’ailleurs c’est bien pour cela que je n’arrive d’ailleurs pas a grossir) et vu que le THC se stocke dans la graisse disons qu’il n’avait pas trop d’endroits ou se mettre lol. Alors bien sur j’ai bu pas mal pdt les 3 semaines et plus de bieres que d’eau d’ailleurs et sans faire de sport. Au final, je pense que ca depend bcp du metabolisme et de la masse graisseuse dr chacun car plus vous avez de graisse plus ca mettra du temps a evacuer le THC et n’ayant pas un pet de graisse je suis casi sur a 100% que c’est grace a cela que j’ai eliminer plus rapidement le THC, ce qui est une tres bonne chose pour nous, les sticksy ! 😀
    Voila pour la petite histoire, cela dit ca reste mon avis perso je peux me tromper mais d’apres mon experience c’est ce que j’ai pu en conclure.
    Bon courage a tous !

    1. Salut,moi c’est à peu près pareil j’ai du arrêter le canabis dû à une suspension de permis sauf que 2mois et demi après avoir stoppé j’était toujours postif au teste urinaire ,( fumeurs chronique depuis 10ans ,3-4g par jours ) et même avec un métabolisme qui élimine rapidement on peu resté 6mois positif aux thc dans les urines !

  18. Bonjour je suis un gro consommateurs jfumai des joints de 0,5 a 1g 7 a 8 par jours depuis hier matin j’ai arreter je passe au tribunal le 18juin vous pensez que il ya moyen que je serait negatif ou pas ?? J’ai arrete d’un coup sec peu etre que sa aide ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur et réviseur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
  • Sanjai_Sinha

    Sanjai Sinha

    Dr Sanjai Sinha est membre du corps enseignant du Centre médical Weill Cornell de New York où il reçoit des patients, enseigne aux médecins résidents et aux étudiants en médecine et fait de la recherche en services de santé. Il prend soin d’éduquer ses patients et pratique la médecine fondée sur les preuves. Son grand intérêt pour l’examen médical est nourri de ces passions.
    En savoir plus
Retour haut de page