Dix chambres de culture des plus étranges

Les cultivateurs de cannabis déploient d’ingénieux efforts pour ne pas se faire attraper, ce qui les pousse à cultiver dans des endroits les plus étranges ! Voici les dix endroits les plus absurdes où des cultures clandestines ont été découvertes – église, bunker nucléaire, même à côté d’un poste de police !

Les politiques absurdes et draconiennes qu’affligent encore aux populations les gouvernements un peu partout dans le monde poussent les cultivateurs de cannabis aux frontières de l’ingéniosité pour éviter de se faire détecter. Nous présentons la liste des dix endroits les plus magnifiques et pour le moins inhabituels pour cultiver le cannabis.

1. Sous terre, dans un complexe de remorques

Il n’est pas totalement inhabituel de retrouver des installations de culture dans des remorques sous terre, mais celle-ci se démarque par l’ingéniosité dont ont fait preuve les hommes en charge.

En janvier 2015, deux Anglais ont été arrêtés relativement à une opération de culture découverte dans un champ isolé du comté du Somerset, plutôt connu pour son cidre et l’accent des locaux, bucolique, bien qu’incompréhensible.

Leur opération occupait quatre conteneurs d’expédition enfouis sous terre et reliés entre eux par un système complexe de tunnels. Une trappe dans le plancher d’une caravane servait de porte d’accès au complexe !

2. Dans des usines de traitement des eaux

Au moins deux cas d’opérations illégales de culture de cannabis dans des usines de traitement des eaux ont été recensés au Royaume-Uni.

En août 2015, des plantes de cannabis ont été découvertes dans un endroit isolé d’un site du Hampshire après qu’un homme ait été intercepté et questionné par le personnel alors qu’il se rendait dans l’endroit secret pour s’occuper de ses cultures. Au mois de septembre cette année, une culture de 80 plantes de cannabis mesurant plus de 1,5 m a été découverte dans une usine de traitement des eaux du Wiltshire.

Malheureusement, il semble que la tactique de masquer l’odeur n’a pas permis d’éviter de se faire pincer avant le temps des récoltes !

3. Dans une piscine

Bien que la Floride commence lentement à légaliser le cannabis, jusqu’en 2016, il était encore illégal. Globalement, l’Etat penche lourdement vers la droite en matière de libéralisation des drogues, mais il y existe également une scène festive débridée que fréquente une foule de personnes possédant beaucoup d’argent, ce qui explique l’abondance d’opérations de culture. En janvier 2014, la police du comté de Miami-Dade a découvert une opération dans une piscine abandonnée ! Chlorophylle et chlore ne sont pas une combinaison très inspirante, alors espérons que la tendance ne devienne pas trop populaire… 

4. Dans un manoir

Ces cultivateurs ont dû méprendre l’expression « prendre de l’expansion ou rentrer à la maison » pour « prendre de l’expansion dans une grande maison » lorsqu’ils ont décidé de changer la vocation d’un manoir figurant sur la liste des structures de rang II à Cumbria, dans le nord de l’Angleterre, en y implantant une opération estimée à 7,1 millions d’euros par la police locale.

On pourrait penser qu’un manoir n’est pas l’endroit le plus discret pour déployer une opération clandestine. Ils y sont pourtant parvenus, produisant un total de 263,25 kg de cannabis en un peu moins d’un an – jusqu’à ce que la police intervienne, évidemment.

5. Dans des tunnels ferroviaires

Officiellement, les installations douteuses trouvées dans un tunnel ferroviaire à Bangor, au pays de Galles, devaient servir à produire des champignons. Cependant, lorsque la police a inspecté ce qui se cachait derrière les multiples cloisons d’acier qui protégeaient les lieux, elle a trouvé une culture beaucoup plus verte, odorante et lucrative que n’importe quelle exploitation de champignons, morelles et truffes confondus. Quatre grandes pièces étaient consacrées à la culture clandestine de cannabis, et les recettes annuelles étaient estimées à plus de 2,7 millions d’euros !

6. Dans une église !

Avec la ferme intention de produire de l’herbe sacrée, des individus encore non identifiés auraient converti une petite église communautaire à Escazù, au Costa Rica, en une opération de 226 plants et 8 kg de cannabis séché. 

Le ministère de la Sécurité publique (MSP) a affirmé « ne pas s’être trop attardé à la nature spirituelle de la marijuana, mais que le petit revolver Spécial 0,38 trouvé sur les lieux n’avait rien d’un symbole religieux » !  

7. Dans un bunker nucléaire de l’époque de la guerre froide

Durant la guerre froide, l’impressionnant réseau de tunnels Drakelow – construit à l’époque de la Deuxième Guerre mondiale pour servir d’usine – avait été converti en bunker nucléaire top-secret conçu pour abriter et protéger les membres du gouvernement régional en cas de bombardement nucléaire. Ce plan secret avait semé la controverse et causé des protestations généralisées.

En 2013, le site a de nouveau provoqué la controverse quand on y a découvert une énorme opération illégale de plus de 400 plantes et d’une valeur marchande évaluée à 885 000 euros ! Une culture sous terre des plus atterrantes !

8. À deux pas d’une station de police

Le mois passé, la police a découvert une opération mise sur pied par des individus aussi écervelés qu’audacieux. Cent quarante-six plantes matures et une quantité non spécifiée de cannabis déjà récolté et mis à sécher ont fait l’objet de la perquisition.

Rien n’indique pour l’instant ce qui a mis la puce à l’oreille des policiers, mais une chose est certaine, ces individus sont parvenus à effectuer au moins une récolte avant de se faire attraper !

9. Dans un jardin botanique

En 2008, la police a été appelée au jardin botanique Matthaei de l’université du Michigan pour ce qui pourrait bien être l’une des raisons les plus farfelues de toute l’histoire : des plantes avaient été trouvées poussant dans le jardin.

Bien sûr, il s’agissait de onze tout petits représentants de nos bien aimées alliées, ces insidieuses mauvaises herbes ! Ne semblant guerre intéressée à poursuivre l’enquête, la police n’a jamais déterminé si les plantes avaient été placées là par un membre du groupe d’étudiants en botanique avancée qui se rencontrait au jardin toutes les semaines.  

Cacher des plantes de cannabis dans un jardin botanique, voilà le camouflage parfait !

10. Dans une grotte naturelle de 75 mètres

Cette opération figure sûrement au sommet de la liste des lieux clandestins les plus étranges pour cultiver le cannabis. Au Tennessee, non loin de Nashville, la police a découvert en 2005 une opération de culture des plus impressionnantes, apparemment en fonction depuis des années déjà.

La compagnie électrique a alerté les autorités suite à la détection dans la grille locale d’approvisionnement d’un mystérieux puits énergétique. Lorsque les policiers ont perquisitionné une grande maison familiale de forme triangulaire, ils y ont découvert une descente menant à une grotte naturelle faisant 75 mètres qui avait été convertie par des experts en une chambre de culture abritant plus de mille plantes de cannabis de plus de 1,8 m de haut !

Y a-t-il d’autres endroits extraordinaires qui sont passés sous notre radar ? Partagez-les avec nous pour que nous les ajoutions à notre liste !

  • Disclaimer:
    Les lois et règlements régissant la culture du cannabis différent d’un pays à l’autre. Ainsi, Sensi Seeds vous recommande fortement de vérifier les lois et règlements de votre région. Ne contrevenez pas à la loi. 

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
Retour haut de page