by Olivier on 21/05/2018 | Uncategorized

10 fantastiques bienfaits du cannabis

Bienfaits du cannabis Au 19e siècle, les gens avaient des cannabinoïdes dans leur pharmacie. Puis ont sévi des décennies de répression alimentée par la propagande et le lobbying racistes. On est sur le point de redécouvrir le cannabis comme médicament. Que ce soit pour combattre la douleur, la perte d’appétit ou l’inflammation, le cannabis est efficace pour bien des symptômes.


Kyle Turley est l’image parfaite de l’athlète musclé, blond, en forme, aux yeux bleu glacial et au regard perçant. Mais les apparences sont parfois trompeuses, et comme bien des athlètes professionnels, il souffre d’une gamme de problèmes de santé ; maux de tête, dépression, commotion cérébrale et troubles du sommeil. Durant plusieurs années, il a essayé d’alléger ses symptômes avec un cocktail d’analgésiques et de médicaments psychiatriques. Sans succès.

La situation a commencé à s’améliorer seulement lorsqu’il a cessé de prendre tous ses médicaments pour essayer la marijuana. « Elle a sauvé ma vie », a déclaré Turley dans le Men’s Journal. De plus en plus de gens rapportent avoir vécu la même expérience que lui. Ils se tournent vers la nature et rejettent les produits chimiques.

Un avantage majeur est à noter : le cannabis peut être consommé durant des années sans endommager les organes. Même les poumons ne sont pas affectés par une consommation quotidienne. Ce fait a été confirmé par une étude de l’Université de Californie effectuée sur 5000 adultes âgés de plus de 20 ans.

Mais bien sûr, tout ce qui brille n’est pas or, et cela s’applique aussi au cannabis. Nous venons tout juste de documenter le syndrome d’hyperémèse cannabique. La consommation de cannabis comporte indéniablement certains risques.

Néanmoins, il n’y a pratiquement aucun autre médicament efficace contre autant de symptômes. Nous vous présentons dix fantastiques bienfaits du cannabis.

1. Le cannabis combat la douleur

La photo montre la partie inférieure du corps d'un homme, dans une salle de gym. Le genou de l'homme est rouge et il le tient avec ses deux mains.

D’innombrables études et témoignages de patients confirment les propriétés analgésiques du cannabis. Un rapport de l’Académie nationale des sciences, de l’ingénierie et de la médecine procure de solides preuves de l’efficacité des cannabinoïdes contre la douleur chronique. Il se base sur l’une des études les plus complètes à avoir été effectuées sur le cannabis.

La plupart des gens prennent du cannabis médical pour soulager la douleur. Les patients souffrant de cancer, de migraines et de la sclérose en plaques (SP) en retirent une expérience particulièrement positive.

2. Le cannabis soulage la nausée et stimule l’appétit

Portrait d'une jeune femme qui lève les yeux d'un air malicieux, en mangeant avec une fourchette. D'après l'arrière-plan, elle est assise à la table d'un restaurant.

« Il est possible de vieillir avec le SIDA ». C’était le message de la Journée mondiale du SIDA 2017. Pourtant, même les traitements antirétroviraux les plus efficaces s’accompagnent d’une gamme d’effets secondaires indésirables, incluant la nausée et des changements dans l’appétit.

De nombreuses enquêtes et études confirment ce que les rapports anecdotiques ont longtemps mentionné : le cannabis s’avère extrêmement efficace contre le traitement de plusieurs symptômes et effets secondaires liés au SIDA.

3. Le cannabis peut remplacer les opiacés

Des comprimés de forme, de couleur et de taille différentes sont représentés sur un fond blanc.

Les Etats-Unis vivent actuellement la plus grande épidémie de drogues de toute leur histoire. Chaque jour, près de 150 personnes meurent d’une surdose d’un opioïde, principalement la morphine et le fentanyl. Il n’y a pas de lumière au bout du tunnel.

Le cannabis médical offre une lueur d’espoir. Il peut réduire le besoin de prendre des analgésiques à base d’opiacés. Pour bien des toxicomanes, le cannabis allège aussi les symptômes de sevrage.

4. Le cannabis combat la démence et ralentit la progression de l’Alzheimer

À droite de la photo, on voit un médecin. Elle tient des clichés de radio représentant les coupes d'un cerveau.

Même de très petites quantités de tétrahydrocannabinol (THC) peuvent ralentir et même stopper l’Alzheimer. On attribue depuis longtemps à ce cannabinoïde le plus commun des propriétés neuroprotectrices. Le cannabidiol (CBD) joue aussi un rôle important dans son traitement, l’Alzheimer étant associé à l’inflammation du système immunitaire.

Le chercheur Gary Wenk a déclenché une polémique lorsqu’il a déclaré que selon lui, les jeunes adultes sont les mieux protégés contre la démence en consommant une « pincée de marijuana au quotidien ». Effectivement, de plus en plus de gens découvrent les bienfaits des microdoses.

5. Le cannabis soulage l’inflammation

Représentation graphique d'un homme, où l'on voit la partie supérieure de son corps et sa tête de derrière. Les muscles colorés en rouge au niveau de l'épaule sont clairement visibles. L'homme touche son épaule avec sa main gauche.

Les naturopathes utilisent la marijuana pour soulager l’inflammation depuis des milliers d’années. L’entreprise anglaise GW Pharmaceutical a mis au point Sativex se basant sur différentes recherches. Ce vaporisateur oral à base de cannabis est efficace contre les crampes musculaires douloureuses souvent déclenchées par la sclérose en plaques.

Les patients affectés de l’asthme bénéficient aussi des effets anti-inflammatoires du cannabis. Les propriétés analgésiques et antibiotiques de la plante de cannabis dans ce contexte sont bien documentées.

6. Le cannabis combat les troubles du sommeil et les cauchemars

Photo d'une femme couchée sur un lit, fixant le réveil devant elle d'un air anxieux.

Nous souffrons tous d’insomnie de temps en temps, et compter les moutons ne semble pas efficace pour trouver le sommeil. Il est normal de faire de l’insomnie à l’occasion, mais lorsque ça devient chronique, c’est très problématique. Les cachets somnifères sont populaires et efficaces, mais demeurent controversés puisqu’ils causent une grande dépendance.

Dr Michael Moskowitz, psychiatre et auteur scientifique, préfère prescrire à ses patients une alternative à base de plante. « Je préfère que mes patients prennent une teinture à forte teneur en THC la nuit au lieu de Lunesta, Ambien ou tout autre cachet hypnotisant ou somnifère. Le cannabis est le meilleur médicament somnifère pour mes patients ».

Les personnes souffrant du TSPT (trouble de stress post-traumatique) rapportent aussi que le cannabis réduit leurs cauchemars.

7. Le cannabis réduit la fréquence des tics associés au syndrome de La Tourette

Photo d'une table avec une tablette, un téléphone portable, un stéthoscope, quelques comprimés et deux bouteilles. Sur la tablette, on peut lire les mots « Tourette Syndrome », alors que le téléphone portable affiche la silhouette d'une personne.

Le syndrome de La Tourette est un trouble neuropsychiatrique caractérisé par des tics physiques et vocaux. Il est aussi associé à la production de commentaires socialement inacceptables qui peuvent mettre la personne affectée dans une situation embarrassante.

Plusieurs études confirment l’efficacité du cannabis chez les patients affectés de La Tourette. En plus de réduire la fréquence des tics, il aide aussi à réduire l’anxiété et améliorer le sommeil.

8. Le cannabis est bénéfique aux patients atteints du Parkinson de bien des manières

La photo montre deux mains qui tiennent celle d'une personne âgée. Les manches blanches et le stéthoscope montrent qu'il s'agit d'un examen médical.

Le Parkinson survient lorsque les neurones de certaines parties du cerveau meurent. C’est la maladie neurodégénérative la plus commune après l’Alzheimer. Le Parkinson affecte d’abord les habiletés motrices, puis il provoque des symptômes mentaux et psychologiques telles la démence et la dépression.

Le cannabis est une bénédiction pour plusieurs personnes souffrant du Parkinson. Elles se sentent plus en forme, plus heureuses et souffrent de moins de tremblements et rigidité.

Voyez ce que le cannabis peut faire :

9. Le cannabis soulage les crampes

Image d'un cerveau avec quatre lignes ondulées roses qui passent devant l'image.

En plus de soulager les crampes légères associées au cycle menstruel et au système digestif, le cannabis peut aussi soulager les crampes plus sévères. Quiconque s’intéresse au potentiel médical du cannabis connaît l’histoire de Charlotte Figi, cette petite fille qui est parvenue à contrôles ses crises épileptiques grâce à une variété de cannabis riche en CBD.

Les propriétés anticonvulsives du cannabis sont connues depuis longtemps. Les premières indications scientifiques à cet effet remontent à 1947, mais le mode d’action précis fait encore l’objet de recherche.

10. Le cannabis réduit la pression intraoculaire

Gros plan sur un œil ouvert avec un iris bleu-vert-jaune.

Le glaucome regroupe une variété de maladies oculaires dont les plus graves peuvent causer la cécité. Le facteur de risque réside dans l’augmentation de la pression oculaire.

Les gouttes pour les yeux à base de cannabis appelées Canasol offrent un remède. Un type exceptionnellement perfide de glaucome appelé à angle fermé s’accompagne de fortes douleurs oculaires. La large efficacité du cannabis comme analgésique, relaxant musculaire et stimulant d’humeur améliore la situation de bien des patients.

 

Commentaires

Poster un commentaire

thesy refouvelet

bonjour

je souffre d'un glaucome et je souhaite me procurer le canasol ,où pourrais je le trouver?merci de me donner l'info..
il y a quelques années j'ai essayé désespérément d'en trouver mais cela n'a rien donné .nous en avions parlé avec mon ophtalmologiste qui était d'accord sur l'efficacité mais ne pouvait pas le prescrire;mais maintenant il part dans une autre ville pas accessible pour moi.alors....
merci et recevez mes sentiments les meilleurs
thesy refouvelet

10/06/2018

Ribes

Article trés intéressant J'utilise le canabis Pour mes douleurs et ce dernier me soulage trés bien

10/06/2018

godment josette

Bonjour

Peut t'on utiliser les feuilles de cannabis en tisane

en cigarette il y a le goudron du papier ! pas très bon pour les poumons ?

merci bon dimanche

10/06/2018

David Didier

Bonjour,
Depuis quelques années, je souffre d'arthrose et de crampes musculaires. On me donne des médicaments codéïnés. Les effets secondaires à moyens et longs termes peuvent être important, voir dangeureux, pour une efficacité médiocre.
Je suis client chez vous depuis un an et j'ai essayé à plusieurs reprise de faire pousser quelques pieds de cannabis dans mon appartement. Je n'y suis pas arrivé.
Pourriez-vous me conseiller pour les variétés susceptibles de me soulager et la façon de les cultiver.
Je vous remercie.
Cordialement.

17/06/2018

jony

sa peux soulager les pincement au cœur du au stresse ou autre tentions artérielle ?

27/09/2018

Laissez un commentaire

Merci d'entrer un nom
Oups, on dirait que vous avez oublié quelque chose.
Read More
Read More
Read More
Read More
Read More
Read More
Read More
Read More
Read More
Read More