by G.B.I. on 12/09/2018 | Uncategorized

Histoire de culture Sensi Seeds racontée par Green Born Identity – G.B.I. Hindu Kush

Hindu Kush Sensi Seeds possède la génétique Hindu Kush, 100 % indica, depuis les années 1980 et l’a conservée dans toute sa pureté depuis. C’est une des variétés de cannabis les plus fondamentales sur la planète. Le Doc a soumis cette légende à un test de culture, découvrez le résultat dans ce rapport de culture…


Certaines variétés de cannabis marquent tant l’histoire qu’elles sont enveloppées dans le mythe. La Hindu Kush de Sensi Seeds est une de ces variétés et elle représente la pierre angulaire dans l’univers des variétés de cannabis.

Présentation du cultivateur

Le Doc est un vétéran de la culture de cannabis qui possède un pouce des plus verts. Après quatre décennies de pratique, il a développé de solides compétences et une expertise approfondie. Largement admiré pour ses extraordinaires et majestueuses plantes couvertes de gros buds de la tête au pied, son savoir-faire en culture de cannabis lui a valu une réputation mondiale. Son surnom reflète sa capacité de s’occuper à la perfection des plantes sous ses soins, de répondre à tous leurs besoins, et en cas de (rares) problèmes, de poser un diagnostic précis et de régler le problème.

Indica résineuse pur-sang aux effets inhabituels

Gros plan sur une tête séchée de cannabis Hindu Kush sur fond noir.

Cette pierre angulaire s’est un jour détachée du brouillard ancestral dans lequel baignait le monde du croisement de variétés, et depuis, elle demeure fondamentale. Les vétérans de la culture ne font qu’entendre son nom pour que leur cœur s’emplisse de bonheur et que leurs yeux pétillent. Il faut presque prendre le terme « pierre angulaire » au sens littéral, puisque cette impérissable variété a ses racines dans les montagnes de l’Hindou Kouch qui sillonnent l’Afghanistan, le Pakistan et l’Inde. En vertu de ses origines, les connaisseurs reconnaîtront instantanément le type de cannabis auquel appartient la Hindu Kush – l’espèce C. indica ssp. afghanica, encore communément appelée une indica. C’est son matériel génétique 100 % indica qui distingue cette variété pur-sang et lui confère ses traits particuliers. La génétique Hindu Kush appartient à Sensi Seeds depuis les années 1980 et n’a jamais été hybridée ; elle a préservé sa pureté puisque les croisements ont toujours été faits à partir d’un parent récurrent (inbred), la sélection s’effectuant à même son propre bassin génétique sur d’innombrables générations. Le résultat est une variété stable et uniforme affichant toujours les mêmes caractéristiques de croissance et de floraison. Cette réalité explique aussi pourquoi la Hindu Kush est abondement croisée avec d’autres variétés. Sensi Seeds, par exemple, est parvenue à la création d’une autre variété classique, la Skunk Kush, en la croisant avec la Skunk #1. La Hindu Kush ne cache pas sa nature indica ; c’est une plante trapue aux branches courtes et robustes et aux feuilles vert foncé divisées en larges folioles. Elle fleurit aussi comme une vraie indica. En seulement 45 à 50 jours, elle offre une lourde récolte d’énormes buds denses couverts de résine. Pendant des milliers d’années, cette variété traditionnelle frugale s’est endurcie pour survivre dans son habitat d’origine, sur les flancs montagneux et venteux, en haute altitude. Les cultivateurs de partout au monde profitent de sa résistante aux moisissures et aux nuisibles. Etant robuste et résiliente, elle tolère très bien les maladresses de jardiniers. Ses récoltes sont toujours généreuses même sous des conditions de culture non optimales. Ainsi, elle est un excellent choix, tant pour le novice que pour l’expert. Elle se cultive également à l’extérieur, mais nécessite un climat chaud et ensoleillé pour donner un bon rendement (sous environ le 42°N est idéal). En matière d’arômes, Sensi Seeds nous assure qu’aucune autre variété ne dégage un parfum aussi prononcé d’anis et de bois de santal lorsqu’on manipule ou consomme ses buds. En début de floraison, son odeur est plutôt douce, mais en murissant, elle devient de plus en plus aromatisée et âcre et rappelle le parfum du charas ou du haschisch afghan. Quant à ses effets, la Hindu Kush ne procure pas les effets habituels d’indicas qui vous jettent dans une telle stupéfaction que vous vous écroulez par terre, K.-O. Non, elle induit plutôt une sorte de contemplation zen qui vous remplit d’un calme profond et d’une certaine clarté. En plus de divertir votre esprit, la Hindu Kush relaxera votre corps en entier et vous donnera un sentiment de chaleur et de confort. En vertu de ses effets puissants, cette variété est certainement idoine pour un usage médical, pouvant entre autres soulager le stress, les nausées et les douleurs.

Le Doc se met au travail

La rencontre de deux pierres angulaires : le Doc, cultivateur vétéran, voulait déterminer si la Hindu Kush était toujours aussi bonne après toutes ces décennies. Il a fait germer deux graines féminisées et environ 2,5 jours plus tard, elles sortaient de terre. Notre cultivateur a été surpris par leur grande vigueur en dépit de leur haut niveau de consanguinité. En trois semaines de croissance, elles se sont transformées en plantes vigoureuses et buissonnantes pourvues de nombreuses et solides branches latérales. Il a encore été surpris lorsqu’il a constaté que les feuilles en éventail étaient plus étroites que larges, bien qu’elles conservaient la couleur vert foncé typique des indicas. Lorsque le Doc a déclenché la phase de floraison, les deux plantes d’apparence uniforme mesuraient 30 et 32 cm de hauteur. Les deux Hindu Kush ont rapidement entamé leur floraison, une semaine après que le cycle d’éclairage soit passé à 12/12, et des bourgeons floraux femelles ont commencé à se former. Le Doc a ainsi décrit le processus : « C’était le signe précurseur d’une forte tendance à la floraison qui allait se déclencher rapidement. Aussi peu qu’une semaine plus tard, des chapelets de fleurs dodues se formaient à l’extrémité des branches alors que des primordia floraux remplissaient l’axe des nœuds. Après quatre semaines de floraison, les plantes portaient des masses d’inflorescences denses couvertes de poils blancs. L’élongation de la tige durant les premières semaines de floraison a été plus marquée que ce que j’avais anticipé, les deux plantes doublant en hauteur et en largeur. Je me suis dit que tout était superbe jusqu’ici. Cette variété consacrée a apparemment conservé sa vitalité, qui s’exprime aussi par une abondante production de glandes de résine étonnamment tôt en cours de floraison. Déjà, les calices et les jeunes feuilles sucrées sont tapissés de beaux trichomes. En outre, les deux plantes dégagent un parfum doux et épicé de plus en plus fort, une odeur de hasch qui me donne une bonne impression d’old-school. »

Buds solides comme du roc, aromatisés et incroyablement incrustés de résine

Gros plan sur une tête de cannabis Hindu Kush recouverte de trichomes sur fond noir.

Durant la période qui a suivi, le tapis de trichomes s’est transformé en une spectaculaire incrustation étagée de résine, et lorsque les plantes sont parvenues à maturité, le Doc débordait de joie et de fébrilité, et a relaté ceci : « C’était comme si elles étaient enveloppées d’un opulent manteau de fourrure blanc argenté, je ne croyais jamais qu’elles auraient autant de trichomes ! Les formations florales sont aussi impressionnantes sur le plan structurel, les nombreux buds latéraux sont si massifs qu’on pourrait les prendre pour des buds principaux une fois séchés. Leur ratio calices/ feuilles si incroyablement élevé ne fait que les rendre encore plus attrayants,  avec des masses de pistils orange vif qui débordent des fleurs, sur une des deux plantes plus particulièrement. Ils sont aussi solides que le roc, et ne s’écrasent pas d’un millimètre quand on les compresse doucement. Et puis ils dégagent une telle odeur… à l’époque, je pouvais souvent me procurer du haschisch noir népalais… eh bien, le bouquet épicé que dégage la Hindu Kush où se mêlent des arômes de terre, de noix et des notes sucrées me rappelle drôlement ce type de hasch que j’aimais tant. Jusqu’à la toute fin, les deux plantes sont demeurées uniformes, atteignant des hauteurs de 72 et 76 cm. Voilà ce que j’appelle de l’homogénéité, et elle s’applique aussi au temps de maturation : j’ai pu récolter les deux plantes au bout de 54 jours, soit quatre jours après la fenêtre de temps officielle. J’aurais cependant pu les récolter une semaine plus tôt (manque de temps) puisque quand je suis passé à l’action, déjà 80 % des pistils étaient fanés. »

Classe des poids lourds : la pesée des championnes

Une fois après avoir séché les buds, c’était maintenant le temps de la pesée : « C’est comme ça que je l’appelle, parce que ce sont définitivement de vrais champions super cristallins qui, lorsqu’on les compresse doucement, sont aussi odorants que du haschisch noir qui vient fraichement d’être frotté à la main. Oui, si vous fermez les yeux et humez les buds, leur arôme magique vous projettera dans les montagnes de l’Himalaya où des fermiers de cannabis sont assis sur le toit d’une ancienne maison de pierres en train de presser des morceaux de haschisch frais en divines boules. Les buds de mes Hindu Kush ne sentent pas exactement les graines d’anis, mais exhalent plutôt l’odeur classique fortement épicée et lourde du haschisch qui fait monter en moi un sentiment de nostalgie et me plonge dans un voyage mental dans les régions isolées de l’Himalaya. » Les championnes ont fait basculer la balance avec des poids (matière sèche) de 95 et 108 grammes, en d’autres mots, une moyenne supérieure à 100 grammes par plantes. Constatant que ses plantes avaient franchi un tel seuil magique, le Doc a gloussé : « Comme il est bon de retrouver la classe des poids lourds du cannabis ! »

Consommer la Hindu Kush : le Doc se transforme en bouddhiste zen

Histoire de cultiver la Hindu Kush : durabilité d’une puissance élémentaire
Achetez ici

Comme la Hindu Kush a éveillé en lui une si grande nostalgie, le Doc a eu envie de ressortir sa vieille pipe pour effectuer le test de consommation. Il l’a donc bourré d’une belle fleur grossièrement moulue, et l’a allumée. La fumée si dense et concentrée (« qui m’a poussé involontairement à commencer à mastiquer ») a produit dans sa bouche des feux d’artifice de saveurs : « A ma grande surprise, je pouvais maintenant pleinement goûter la douceur anisée s’entrelaçant de manière complexe à des notes de bois et à un soupçon de cannelle. Mes papilles étaient saturées d’une sapidité longue en bouche, une expérience gustative digne des connaisseurs ». La Hindu Kush s’est aussi avérée frapper rapidement, aussitôt la première bouffée expirée, le Doc a ressenti le Big Bang retentir dans son esprit. Pourtant, il a vite su que ce stone d’indica était plutôt de type méditatif et instructif et non abrutissant et engourdissant. Il s’est senti enveloppé d’une chaude vague d’euphorie, comme si tous les aspects désagréables et accablants de la vie disparaissaient de son esprit pour ne laisser place qu’aux bons côtés des choses. Le Doc s’est exprimé en ces termes : « Deux ou trois bouffées plus tard, j’ai commencé à me sentir comme un bouddhiste zen, avec un grand équilibre interne, empli de paix et concentré sur le positif ». Sa séance de « méditation » a duré plus de deux heures. Le divertissement mental a été suivi d’une relaxation physique, et son épaule qui était tendue et douloureuse a commencé à se détendre, si bien que le Doc s’est confortablement étendu sur son sofa.

La conclusion du Doc : « Félicitation à Sensi Seeds d’avoir su garder cette variété fondamentale si incroyablement vigoureuse, productive et puissante. Si je ne m’y connaissais pas autant, j’aurais bien pu penser qu’il s’agissait d’une toute nouvelle variété hybride obtenue à partir de croisements. La Hindu Kush est l’exemple le plus remarquable de la durabilité d’une puissance élémentaire, elle vous offre la magie pure et ancienne du cannabis des régions de l’Himalaya ! »

Green Born Identity – G.B.I.

 

Données de culture :

Génétique Hindu Kush (100 % indica)
Stade végétatif 3 semaines (après la germination)
Stade de floraison 54 jours / 45-50 jours en moyenne
Médium de croissance Terreau Plagron Grow Mix, pots de 11 litre
pH 6,2-6,6
CE 1,2–1,8 S/m
Eclairage Jusqu’à 12 x SANlight S4W = 1680 watts
Température 18-28°C
Humidité atmosphérique 40-60 %
Irrigation A la main
Engrais Solution liquide Organic Bloom (Green Buzz Liquids)
Additifs/stimulants Living Organics, More Roots, Humin Säure Plus, Big Fruits, Fast Buds et Clean Fruits (Green Buzz Liquids)
Hauteur 72 et 76 cm
Rendement 95 et 108 g

 

Commentaires

Laissez un commentaire ici.

Laissez un commentaire

Merci d'entrer un nom
Oups, on dirait que vous avez oublié quelque chose.
Read More
Read More
Read More
Read More
Read More