Foire Aux Questions

En savoir plus sur les graines de cannabis féminisées

La plante de cannabis mâle juste avant la floraison
La plante de cannabis mâle juste avant la floraison. Chaque bourgeon va grossir puis s’ouvrir pour révéler une petite fleur mâle produisant du pollen.

Il existe certains malentendus au sujet des graines de cannabis féminisées et au sujet des hermaphrodites (plantes qui montrent une intersexualité), qu’il est nécessaire d’aborder.

Contrairement à des organismes plus complexes, le cannabis n’est pas catégoriquement d’un sexe ou d’un autre. C’est une espèce très inhabituelle, dans la mesure où c’est une plante annuelle qui est aussi dioïque (produisant des fleurs mâles et femelles distinctes sur des pieds différents), mais chaque plante de cannabis a la capacité de produire des fleurs du sexe opposé dans certaines conditions. Il s’agit d’un mécanisme de survie des espèces, permettant au cannabis de parvenir à se reproduire tout en étant à la fois annuel et dioïque.

Certaines plantes deviennent assez facilement intersexuelles en réaction au stress lorsqu’elles poussent dans un environnement où elles sont exposées à des variations de température, des cycles lumineux irréguliers, des dommages physiques, etc. Il s’agit d’une réaction de survie : la plante détecte que les conditions ne sont pas favorables à sa croissance, ce qui signifie que ses chances de reproduction sont plus faibles. De mauvaises conditions signifient qu’il est moins probable qu’une plante survive toute la saison, et aussi qu’il y a moins de chance qu’une plante du sexe opposé soit assez proche pour permettre une pollinisation croisée.

Dans ces conditions, certaines plantes femelles développent des fleurs staminées (mâles) afin de produire leur propre pollen, de fertiliser leurs propres fleurs munies de pistils (femelles) et de produire des graines qui repousseront de nouveau la saison suivante. Des plantes mâles produisent quelquefois des fleurs femelles à pistils, mais c’est moins commun.

Méthodes anciennes et nouvelles pour sélectionner des graines féminisées

La plante de cannabis femelle en début de floraison
La plante de cannabis femelle en début de floraison. Chaque calice produit une paire de pistils blancs.

Au début, les graines féminisées étaient généralement obtenues à partir de deux plantes femelles, dont l’une avait été identifiée comme ayant des tendances hermaphrodites, à savoir qu’elle était encline à produire des fleurs mâles en cas de stress. La plante ayant tendance à l’intersexualité était soumise au stress en l’exposant à un cycle lumineux irrégulier ou en la taillant, et ainsi encouragée à produire des fleurs mâles dont le pollen serait utilisé pour la « véritable » femelle (à savoir une plante n’ayant pas tendance à l’intersexualité dans des conditions de stress).
Cette méthode avait pour inconvénient que les « donneurs de pollen » femelles étaient des plantes ayant une forte tendance à l’intersexualité, et que les graines féminisées produites de cette façon risquaient fortement d’hériter de cette tendance.

Depuis, la méthode de sélection avait été considérablement améliorée. A l’aide de méthodes uniques à Sensi Seeds, on est parvenu à forcer des plantes femelles ayant une très faible tendance à l’intersexualité — donc des plantes qui restent femelles dans des conditions très difficiles, irrégulières et stressantes — à produire des fleurs mâles. Cela signifie que leurs rejetons n’ont pas plus tendance à l’intersexualité qu’une plante de cannabis femelle normale. Les variétés féminisées proposées par Sensi Seeds et White Label sont obtenues de cette façon.

Pour résumer, l’intersexualité est un aspect fondamental du génome du cannabis. Chaque plante individuelle a simplement une tendance plus ou moins forte à devenir hermaphrodite en réaction à des conditions différentes.

Par ailleurs, les plantes utilisées pour produire des graines féminisées ne sont absolument pas génétiquement modifiées ! Aucun gène n’est ajouté ni supprimé. On pourrait presque plutôt dire que les plantes parentes sont modifiées physiquement par l’utilisation d’argent et que les graines sont produites de façon normale, par pollinisation.