Raphael Mechoulam : profil de célébrité et interviews rares

Raphael Mechoulam, aussi connu comme le « père de la recherche sur le cannabis », a été le pionnier de la science des cannabis. Après avoir isolé le THC en 1964, ses travaux ont mené à la découverte du système endocannabinoïde – l’avancée médicale la plus importante du 20e siècle.

Qui est Raphael Mechoulam ?

Nom : Raphael Mechoulam

Nationalité : Bulgare

Naissance : 5 novembre 1930 (maintenant âgé de 89 ans)

Biographie

Raphael Mechoulam, aussi appelé le « père de la recherche sur le cannabis » est né à Sofia en Bulgarie de parents juifs. Il a grandi dans une famille aisée jusqu’à ce qu’on les expulse de la Bulgarie conformément aux lois antisémites. Son père a été envoyé dans un camp de concentration duquel il est parvenu à survivre. Mechoulam a étudié le génie chimique, mais n’y a pas trouvé d’intérêt. En 1949, la famille a déménagé à Jérusalem, en Israël, et Mechoulam a entrepris des études en chimie.

Il a reçu une maîtrise ès sciences en biochimie de l’université hébraïque de Jérusalem, puis un doctorat de l’Institut Weizman. A l’université, il s’est graduellement immergé dans l’étude du cannabis et des cannabinoïdes. La science à ce moment avait isolé et identifié le CBD, mais le THC demeurait un mystère. Mechoulam est parvenu à l’isoler et l’identifier en 1964 durant son séjour à l’Institut Weizman.

Cette percée a déclenché une rafale de découvertes au sujet du cannabis, de ses constituants et de sa pharmacocinétique sur le corps humain.

Mechoulam habite à ce jour à Jérusalem et demeure un des plus importants contributeurs à la recherche sur le cannabis. 

Réalisations et travaux remarquables

  • Mechoulam isole et identifie le THC en 1964.
  • Trois décennies plus tard, entre 1992 et 1995, Mechoulam et son équipe identifient et isolent l’anandamide et le 2-AG, deux cannabinoïdes endogènes. Cette avancée constitue la base de toutes les études sur le système endocannabinoïde, permettant de découvrir les récepteurs endocannabinoïdes et d’esquisser le concept d’un système endocannabinoïde.  
  • En 2000, Mechoulam reçoit le prix Israël de sciences exactes.
  • En 2001, Mechoulam reçoit un doctorat honorifique de l’université d’Etat de l’Ohio.  
  • En 2011, Mechoulam reçoit le prix Découverte NIDA.
  • En 2012, Mechoulam est récipiendaire du prix Rothschild en sciences chimiques et sciences physiques.
  • En 2016, Mechoulam est récompensé d’un prix pour l’ensemble de sa carrière chez CannaMed.
  • Mechoulam a été mis en nomination pour un prix Nobel, et de nombreux groupes continuent d’appuyer ses initiatives.  

Citations de Raphael Mechoulam

« Je crois que les cannabinoïdes représentent un trésor médical en attente d’être découvert. »

« J’ai passé la plus grande partie de ma vie à décoder les mystères que recèle cette plante incroyable. Les travaux collectifs effectués sur elle ont permis d’identifier un système physiologique majeur, le système endocannabinoïde qui semble impliqué dans de nombreuses maladies humaines. J’aimerais que mes collègues poussent plus avant leurs recherches pour que les cannabinoïdes, en particulier le cannabidiol, ses dérivés et les agonistes spécifiques aux CB2, soient encore mieux acceptés en médecine traditionnelle. »

SensiBilisation : vidéos d’interviews rares que Sensi Seeds a eus avec Raphael Mechoulam

La série SensiBilisation de Sensi Seeds présente les personnes qui ont eu une influence marquante dans le monde du cannabis. Les 15 premiers épisodes mettaient en vedette Jack Herer, alors que la deuxième partie est consacrée à Raphael Mechoulam. Cliquez sur CC pour les sous-titres en anglais, en français, en espagnol, et allemand ou en néerlandais.

Identification de composés

Dans cette première vidéo, Mechoulam partage le moment où son équipe et lui identifiaient des composés à partir de haschich obtenu illégalement.

Identification de récepteurs et révolution de l’histoire du cannabis

Ce deuxième épisode avec le professeur explore la découverte des récepteurs cannabinoïdes et l’importance de ce système pour le corps et le cerveau.

Parfois la science passe à côté de certaines découvertes

Dans ce troisième épisode de SensiBilisation, Raphael Mechoulam mentionne que la science passe parfois à côté de découvertes importantes. Comme preuve à l’appui, il explique que l’anandamide, un composé très simple mais combien important, n’a été découverte qu’en 1992.

La quantification est cruciale en médecine  

Le professeur THC fait une déclaration univoque dans cet épisode de SensiBilisation. Mechoulam établit que si les traitements au cannabis ne sont pas quantitatifs et scientifiquement démontrables, aucun médecin ne les acceptera. Le professeur appuie son opinion de solides exemples.

Les bienfaits inconnus du cannabis

Bien des découvertes sur la valeur médicale des cannabinoïdes ont été faites depuis que le THC a été isolé en 1964, mais le professeur croit qu’il y a encore bien des choses à découvrir. Il rend hommage à tous les scientifiques qui ont étudié la plante de cannabis et à ceux qui continuent de s’y intéresser.

Le cannabis et l’effet entourage

Il y a des années, le professeur Raphael Mechoulam faisait des recherches sur les terpènes, ces composés non actifs du cannabis qui se trouvent aussi dans d’autres plantes. Il a découvert qu’ils influençaient l’activité d’autres composés du cannabis, comme le THC et le CBD. Dans cet épisode, le professeur souligne l’importance des terpènes dans le cannabis.

L’expérience personnelle de Mechoulam avec le THC

Dans cet épisode, le professeur Mechoulam révèle en détail quelque chose qu’il n’a encore jamais partagé devant une caméra : sa propre expérience avec le THC, ainsi que celle de sa femme, des membres de son équipe et de quelques amis.

Plus de vidéos de Raphael Mechoulam

Le grand scientifique du cannabis, Mechoulam, a été le sujet de plusieurs interviews et films. Il a été un important conférencier lors du symposium de l’UFCM iCare à Strasbourg en octobre 2014. De nombreux chercheurs et scientifiques du monde du cannabis y ont parlé du cannabis médical et de sa progression dans le monde moderne. Voici la conférence qu’il a donnée lors du symposium.  

Raphael Mechoulam : le scientifique

Il convient parfaitement de faire un film en l’honneur de Mechoulam. Il a en quelque sorte été l’étincelle qui a enflammé la recherche sur le cannabis. Sans ses initiatives de recherche, bien des découvertes sur le cannabis et le système endocannabinoïde n’auraient pas été faites.

Le documentaire parle de sa jeunesse en Bulgarie avant qu’il fuie la Seconde Guerre mondiale. Le film raconte sa recherche clandestine et montre comment Mechoulam parvient à une carrière des plus fructueuses de l’histoire.

Comments

0 réflexion sur “Raphael Mechoulam : profil de célébrité et interviews rares”

  1. Sylent Jay - Sensi Seeds

    Bonjour KShoo,

    Nous y travaillons. L’interview a été mise en ligne rapidement pour pouvoir profiter à un maximum de personnes, et les sous-titres en Français arrivent bientôt. L’article sera rediffusé pour l’occasion. Stay tuned ! 🙂

    Bientôt disponible également, une autre interview du professeur Mechoulam, réalisée par l’équipe de Sensi Seeds ! (Celle ci-dessus est une collaboration de Sensi Seeds avec Cannabis News Network)

  2. Sylent Jay - Sensi Seeds

    Re Bonjour,

    Les voilà désormais disponibles; voir les paramètres de la vidéo pour les changer.

  3. Unis vers l'uni

    Rien d’étonnant à ce que Monsieur le professeur Mechoulam ne fasse allusion à aucun scientifique ou chercheur Français. En France, la loi interdit de présenter le cannabis sous un jour favorable, que ce soit d’un point de vue récréatif ou médical. En conséquence, les études scientifiques Françaises sur le cannabis sont très rares et lorsqu’elles ont lieu elles sont orientées de façon à aboutir à un résultat défavorable.
    C’est très triste et de ce point de vue il n’y a pas de quoi être fier d’être Français.
    Heureusement, d’autres pays sont tolérants ou/et des personnalités de la communauté scientifique ou médicale ont eu le courage de braver les interdits et ont pu découvrir le potentiel thérapeutique du cannabis.
    Le retard pris par la recherche médicale et scientifique dans les applications thérapeutiques du cannabis sont donc une conséquence directe de la prohibition.
    Je suggère donc que les cannabinophiles multiplient et renforcent leurs actions tout en s’unifiant pour accélérer le processus de légalisation initié par l’Uruguay et les USA et qu’ils inscrivent dans leur future loi un article de cette teneur:

    On réservera un pourcentage (à définir) de la TVA perçue sur la vente du cannabis récréatif à destination de la communauté scientifique d’une part, dans un but de recherche pour élaborer des médicaments cannabiques (ou déterminer les variétés de cannabis) ciblés, et de la communauté médicale d’autre part, pour leur formation et l’élaboration de protocoles de soins avec les médicaments cannabiques (ou les variétés) dont ils disposeront progressivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

auteur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
Retour haut de page