Les dix meilleurs conseils pour garder votre chambre de culture propre

Clean grow room

Maintenir la propreté et l’ordre dans sa chambre de culture est extrêmement important, mais peut représenter un défi, surtout pour les novices. Un manque d’organisation et des conditions malpropres peuvent amener une gamme de problèmes auxquels il est difficile de remédier. Mieux vaut prévenir que guérir.

Propreté personnelle

Avant d’entrer dans votre chambre de culture, il est hautement recommandé d’enfiler des vêtements spécialement réservés à vos séances de culture. Il est même recommandé de se doucher, bien qu’il ne s’agisse pas d’une pratique essentielle. Si vous avez de longs cheveux, il est préférable de les attacher, et assurez-vous de bien laver vos mains. Toutes ces mesures sont conçues pour éviter d’introduire dans votre chambre des agents pathogènes et des maladies (bactéries, spores fongiques, et œufs de tétranyques).

Propreté de l’équipement

Gardez vos plantes propres et ordonnées pour y avoir accès facilement et assurer un meilleur éclairage

Autant que possible, ne laissez rien traîner par terre. Installez des tablettes près de votre chambre, à l’extérieur de celle-ci, et rangez-y votre matériel – nutriments, gants, sécateurs, etc. Pour ce qui est de l’équipement nécessaire à la culture – ventilateurs, thermohygromètres, etc. – suspendez-le ou soulevez-le du sol. Finalement, placez vos ballasts sur des supports muraux à l’extérieur de la chambre (pour réduire la chaleur et les risques), et assurez-vous que les câbles soient branchés adéquatement.

Disposition ordonnée des pots

Les pots doivent être disposés en rangées ordonnées de manière à être facilement accessibles et à recevoir une quantité égale de lumière. Les pots carrés permettent une meilleure optimisation de l’espace que les pots ronds. Il est important que tous les pots reposent sur des plateaux afin d’éviter les dégâts d’eau ou de terre.

Aucune eau stagnante

De l’eau s’accumulera très certainement sur le sol de votre chambre de culture, et il est impératif de s’assurer qu’elle n’y reste pas trop longtemps. En effet, les flaques et les mares d’eau augmentent drastiquement le taux d’humidité ambiant, créant les conditions idéales pour l’apparition de moisissures, de maladies fongiques et d’autres pathogènes. Un arrosage bien dosé est la clé pour s’assurer de ne pas causer de dégâts d’eau. Si vous renversez de l’eau, épongez-la au plus vite.

Tailles fréquentes

Une chambre propre commence d’abord avec des plantes propres. Vous devez régulièrement les tailler, et enlever les feuilles mortes. Non seulement une taille fréquente est bénéfique à la croissance de vos plantes, mais de plus, elle augmente considérablement leur rendement. L’élimination des feuilles sèches et des matières végétales mortes est aussi importante pour réduire les risques de moisissures.

Vérification de la texture de la terre

Bien des gens qui cultivent en terre négligent la pratique de base qui consiste à vérifier régulièrement la texture de la terre pour s’assurer qu’elle offre un drainage et une aération adéquats. La texture permet aussi de relever certains indices, par exemple, si l’apport en nutriments est excessif, une croute dure se formera sur la couche supérieure, ce qui pourrait favoriser la croissance de bactéries. Il est alors important d’ameublir délicatement la couche superficielle de terre quelques fois par semaine, manuellement ou à l’aide d’une houlette ou autre, pour améliorer l’aération. C’est aussi un moyen de faire le suivi du régime nutritif de vos plantes.

Balayage des feuilles et de la saleté

Assurez-vous de ne pas laisser traîner les câbles électriques par terre, et gardez-les loin de l’eau…

Les feuilles, la terre et la saleté provenant de vos activités de culture (nettoyage des feuilles mortes, taille, transplantation) s’accumuleront évidemment sur le plancher de votre chambre. Il est important de toujours balayer et de maintenir un plancher propre, encore une fois, parce que tôt ou tard, des pathogènes et des maladies sauteront sur l’occasion de coloniser les détritus, et d’ensuite infecter vos plantes.

Approvisionnement en eau propre

De bonnes pratiques concernant l’eau et les nutriments sont essentielles pour parvenir avec succès à produire du cannabis de haute qualité, et devraient faire partie de votre routine. Les tuyaux, les pompes et les réservoirs doivent être nettoyés régulièrement pour prévenir l’accumulation de nutriments qui ne manquerait de susciter une croissance bactérienne qui, en retour, pourrait obstruer votre équipement d’irrigation.

Si possible, nettoyez après chaque usage le contenant utilisé pour faire les dilutions de nutriments et les administrations, et gardez-le séparé de votre réservoir principal, qui idéalement, devrait être stérile. Les solutions biologiques de nutriments requièrent une attention particulière puisqu’elles sont composées de particules plus grosses que les solutions non biologiques. De plus, elles sont préférées des bactéries.

Sécurité en tout temps

Il peut être risqué de mettre en place de manière inadéquate une chambre de culture. Le trio eau, électricité et températures élevées présente en effet de réels risques de blessures ou d’incendies. Il est impératif de s’assurer que tous les câbles et fils électriques sont en parfaite condition, qu’ils sont bien fixés au mur ou au plafond, et que leur gaine est intacte. Des incendies catastrophiques peuvent facilement et rapidement survenir lorsque de l’eau met en contact deux câbles nus. Une autre bonne raison d’éponger toutes les surfaces mouillées ou les dégâts d’eau.

Les ballasts peuvent être fixés au mur pour un meilleur accès et une plus grande sécurité

Outre le risque que représentent les défaillances électriques, il existe une foule d’autres façons de se blesser dans la chambre de culture. Par exemple, on peut se blesser le crâne ou le visage sur un ventilateur fixé à la hauteur de la tête (en se relevant après s’être penché pour s’occuper d’une plante). Il faut donc porter une attention particulière à tout ce qui présente un risque de blessure.

Nettoyage de fond après chaque cycle

Après chaque cycle de culture, votre chambre et votre équipement devraient être scrupuleusement nettoyés si vous prévoyez faire un autre cycle. Les ventilateurs, tuyaux de ventilation, filtres, déshumidificateurs, climatiseurs, pots, plateaux, tout doit être nettoyé en profondeur et stérilisé, si possible, avant d’entamer le cycle suivant. Le plancher de la chambre devrait être rigoureusement balayé et lavé, la chambre nettoyée, préférablement avec une solution d’eau de Javel diluée, ou une autre solution similaire, pour éliminer tout agent pathogène.

Beaucoup de gens ignorent que cette dernière mesure sanitaire est des plus importantes. Cette négligence cause une diminution de la vigueur et du rendement des plantes du cycle suivant. Vous tirerez certainement profit d’un nettoyage de fond puisqu’un équipement et une chambre de culture propres et entretenus vous permettront de produire de nombreuses récoltes.

  • Disclaimer:
    Les lois et règlements régissant la culture du cannabis différent d’un pays à l’autre. Ainsi, Sensi Seeds vous recommande fortement de vérifier les lois et règlements de votre région. Ne contrevenez pas à la loi. 

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

auteur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
Retour haut de page