by Seshata on 13/11/2014 | Culture

Comment régénérer des plantes de cannabis

Régénérer Le cannabis est une plante annuelle – les plantes sauvages germent, poussent, fleurissent et meurent dans l’espace d’un an, réagissant aux variations saisonnières de la lumière du jour ; l’année suivante, de nouvelles plantes poussent à partir des graines produites par la génération précédente. Cependant, il est possible de rajeunir une plante après sa floraison et de « l’induire en erreur » afin qu’elle se remette à produire.


Comment faire

Quand on récolte une plante de cannabis parvenue à maturité, il faut enlever entièrement le tiers supérieur de la plante, y compris toutes les feuilles, fleurs et tiges. Le tiers intermédiaire doit être taillé de façon sélective pour enlever les bourgeons terminaux tout en laissant en place la majorité des plus grandes feuilles en éventail.

À partir du tiers inférieur, il faut enlever les plus grandes fleurs aux extrémités sans toucher aux bourgeons plus petits ni à aucune des feuilles. Un grand nombre de ces bourgeons plus petits sont sans importance en termes de poids sec, mais sont cruciaux pour stimuler le processus de régénération. Il est par conséquent conseillé de laisser autant de petits bourgeons que possible sur les branches les plus basses. Contrairement au mode de croissance normal de la plante de cannabis, au cours du processus de régénération, une nouvelle croissance se produit plus rapidement sur les branches les plus basses.

Le concept sous-jacent

Une fois qu’une plante a fleuri, elle doit retourner à une brève période de croissance végétative. Cela permet à la plante de faire repousser plus de branches et de feuilles pour préparer une nouvelle floraison. Afin de revenir à la croissance végétative, les producteurs font généralement passer l’éclairage d’un cycle de 12h/12h à un cycle de 18h/6h (pouvant aller jusqu’à 24h/0h), tout en faisant passer simultanément le régime nutritif à une alimentation végétative.

Une forte dose d’azote est généralement administrée immédiatement après la récolte, pour envoyer un signal clair à la plante afin qu’elle reprenne sa croissance végétative. Important à noter : étant donné qu’une grande partie de la plante a été supprimée, ses besoins en eau sont moins importants que ce qu’ils étaient immédiatement avant la récolte et doivent donc être réduits à près des deux tiers de ce qu’ils étaient alors. Après deux semaines de croissance végétative, la nouvelle croissance devrait être déjà bien amorcée et la plante devrait être prête à se remettre à fleurir.

Si une plante de cannabis à maturité est taillée de façon à enlever la plupart des bourgeons et des branches, elle peut se remettre sur un mode de croissance végétatif et produire une seconde récolte.
Si une plante de cannabis à maturité est taillée de façon à enlever la plupart des bourgeons et des branches, elle peut se remettre sur un mode de croissance végétatif et produire une seconde récolte.

Plusieurs mesures peuvent être prises pour favoriser le processus de rajeunissement, en plus de modifier l’éclairage et le régime nutritif. Dans le cas de cultures en pot dans du terreau, le fait de transplanter les plantes dans des pots plus grands et de renouveler la plupart du terreau encourage la pousse de nouvelles racines et une croissance végétative vigoureuse.

Avantages de cette technique

L’avantage le plus évident de la régénération des plantes de cannabis est le gain de temps représenté. Comme le réseau de racines et de tiges est entièrement formé et que quelques branches sont conservées, cela permet de supprimer une grande partie du temps consacré à la croissance végétative en vue de floraisons consécutives. Par conséquent, comme il suffit de deux semaines de croissance végétative pour régénérer la plante, une seconde récolte peut généralement être réalisée en huit semaines à peine.

Une autre raison de rajeunir la plante est de préserver certaines propriétés génétiques. Quand on cultive à partir de graines, il n’est pas toujours possible ni pratique de prélever des clones de chacun des spécimens. En outre, quand la plante fleurit, on peut en apprendre bien plus sur ses caractéristiques et sa valeur potentielle qu’au tout début de la période végétative. Par conséquent, il est particulièrement intéressant de rajeunir des plantes après leur floraison, dans la mesure où non seulement la plante elle-même peut être incitée à produire plus de têtes, mais que des clones peuvent être prélevés pendant les deux semaines de croissance végétative précédant la seconde floraison. Il est aussi possible de maintenir indéfiniment la plante dans un état de croissance végétative et de continuer à prélever des clones.

Il peut même être possible d’augmenter la puissance et la saveur lors des récoltes à condition de prendre certaines mesures. Selon certaines informations, le fait de polliniser la plante pendant des périodes alternatives de floraison est fondamental pour améliorer la qualité – pendant la période de floraison initiale, la plante ne doit pas être pollinisée, mais au cours de la période suivante de floraison, une fois que la plante est retournée à une croissance végétative, les fleurs doivent être exposées à du pollen mâle. Après quelques cycles, la plante devrait atteindre une grande taille et produire des clones et des fleurs d’excellente qualité. Cependant, cette technique n’est pas très connue et l’on ne sait pas exactement comment ce processus se produit, s’il se produit effectivement.

Inconvénients potentiels

Le principal inconvénient de la régénération des plantes après la floraison, c’est que chaque récolte suivante aura un rendement global moins important. Une réduction potentielle de la qualité lors de chaque récolte a été aussi signalée, bien que certains avancent que cela soit dû à des techniques inappropriées (par exemple, l’accumulation progressive d’éléments nutritifs dans les systèmes d’hydroculture).

Les plantes régénérées sont aussi soumises à un stress important dont la plante peut mettre plusieurs semaines à se remettre. Souvent, certains signes de stress tels que la réduction du nombre de folioles par feuilles, des feuilles flétries et une croissance ralentie peuvent se manifester.

Il est clair que la régénération des plantes n’est pas à la portée de tous. Dans les systèmes d’hydroculture, il y a plus d’inconvénients potentiels et la croissance végétative à partir de clones se produit si rapidement que les éventuels gains de temps sont presque négligeables.

Régénérer des plantes d’extérieur

Bien que régénérer du cannabis soit bien plus facile à l’intérieur, où il est possible de contrôler avec précision l’éclairage et d’autres variables relatives à l’environnement, il est aussi possible de régénérer des plantes de cannabis cultivées en plein air. Ceci est généralement uniquement possible dans des régions où les saisons de culture sont longues, ou bien lorsqu’il y a peu de variations sur le plan des températures saisonnières et de la photopériode. Par exemple, dans des régions subtropicales comme Hawaï, certains producteurs ont signalé qu’ils avaient conservé les plantes pendant plusieurs années en produisant des récoltes multiples.

Immédiatement après que la plante est revenue sur un mode de croissance végétatif, il faut lui administrer une forte dose d'azote ; au bout de deux semaines, elle doit recommencer à pousser.
Immédiatement après que la plante est revenue sur un mode de croissance végétatif, il faut lui administrer une forte dose d’azote ; au bout de deux semaines, elle doit recommencer à pousser.

Fondamentalement, la clé du rajeunissement de plantes de plein air est la longueur du jour. Si vous pouvez récolter vos plantes en juin (dans l’hémisphère nord), les plantes auront alors suffisamment de temps pour repousser pendant plusieurs semaines avant que l’intensité de la lumière retombe, ce qui leur permettra de refleurir naturellement. Pour ce qui est des plantes cultivées à l’intérieur, le tiers supérieur doit être entièrement enlevé, le tiers intermédiaire doit être taillé de façon sélective et le tiers inférieur doit être laissé en majeure partie intact, à part les plus gros bourgeons terminaux. Si vous veillez à ce que la plante reçoive de l’azote en quantité et beaucoup de soleil, elle reprendra sa croissance végétative au bout de deux semaines environ.

Régénérer des plantes à autofloraison

Bien qu’il existe des exemples de régénération réussie de plantes à autofloraison, il y a une vraie controverse et une grande confusion à ce sujet. Beaucoup sont parvenus à enlever avec succès les bourgeons terminaux centraux des plantes à autofloraison conservant les plus petits bourgeons, et ont ainsi pu assister à la pousse de nouvelles fleurs.

Cependant, il n’a pas été démontré que les plantes reviennent à leur état végétatif, qui est une phase essentielle du processus de régénération. En outre, la plupart des rapports signalent que la nouvelle pousse est plus lente et moins productive et que le processus est probablement moins efficace que de simplement faire pousser de nouvelles plantes à partir de graines.

Globalement, il semble que la régénération des plantes peut avoir des avantages dans certaines situations, par exemple quand on cherche à préserver les propriétés génétiques qui n’ont pas été clonées pendant la période végétative initiale ; cependant, pour de nombreux producteurs standards, l’effort et la complexité que nécessite la régénération avec succès des plantes rend ce processus infaisable.

Commentaires

Poster un commentaire

neko

Très intéressant !
merci à toi pour cette article :) ;)

30/01/2015

mrgreen

C'est tentant ... Mais ça n' a pas l'air simple ...

27/08/2016

argl bloum

La regeneration existe. Une année on avait donné des plans a un copain qui ne s'y connaissait pas trop. Plans poussés en placard. plutot petits (30 cm env). Sortit d'un éclairage de 18h et plantés pleine terre. Ils ont bien fleuris. Le copain les a même laissé fleurir un peu trop. Mais bons quand même. On a récolté les têtes résineuses un peu trop sombres. Et les pieds ont été laissé sur place. A notre grande surprise des petites branches on repoussées. Jusqu’à donner des pieds de 1m50 en automne. Architecture branchues a partir du pied (pas en sapin quoi). Et très bonne. J'ai jamais réessayé mais l'expérience me prouve que c'est possible.

15/09/2016

Jim

Questions:
J'ai des graines féminisées, je voudrais en faire des boutures, mais après plusieurs lecture, j'ai vue que plusieurs boutures pouvaient devenir Hermaphrodite.

Ma première question est: les graines qui résulte de l'hermaphrodisme sont-elles des graines hermaphrodite ?

Ma deuxième question est: Si le plans deviens Hermaphrodite, Est-ce que je peux polleniser un plans régulier avec le pollen du plan hermaphrodite et quel en sera le résultat?

12/02/2018

Silent Jay

Bonjour Jim,

Merci pour votre commentaire. Malheureusement pour des raisons légales nous ne pouvons répondre à vos questions sur le sujet de la cultivation du cannabis. Nous vous conseillons de vous rendre sur le forum de Sensi Seeds : http://forum.sensiseeds.com
Ses utilisateurs pourront vous aider !

Bien cordialement.

13/02/2018

aurelien56

j ai ma plante de cannabis de 3 semaine qui est en train de mourir j ai coupe la tige est que elle va repartir

27/02/2018

Silent Jay

Bonjour Aurélien,

Pour des raisons strictement légales, nous ne sommes malheureusement pas autorisés à répondre directement aux questions relatives à la culture du chanvre et vous conseillons de ce fait de vous reporter sur le site suivant : http:/forum.sensiseeds.com . Ce forum vous offre la possibilité de trouver des informations générales sur le cannabis ainsi que des conseils sur sa culture. En utilisant la fonction de recherche de ce forum, vous pouvez rapidement voir si vos questions ont déjà obtenu réponses. Bonne journée !

Cordialement,

08/03/2018

Laissez un commentaire

Merci d'entrer un nom
Oups, on dirait que vous avez oublié quelque chose.
Read More
Read More
Read More
Read More