by Ben Sensi on 22/08/2012 | Medicinal

Effet du cannabis sur l’épilepsie

l'épilepsie Selon le docteur Ben Whalley, directeur de recherche du département de pharmacie de l'université de Reading, des tests sur des animaux ont démontré l'efficacité des composés pour prévenir les crises et les convulsions, tout en provoquant moins d'effets secondaires que les médicaments antiépileptiques existants.


Des chercheurs à l’Université de Reading ont découvert que trois composés pouvaient permettre de diminuer et contrôler les crises d’épilepsie.

Effet du cannabis sur l'épilepsie

Selon le docteur Ben Whalley, directeur de recherche du département de pharmacie de l’université de Reading, des tests sur des animaux ont démontré l’efficacité des composés pour prévenir les crises et les convulsions, tout en provoquant moins d’effets secondaires que les médicaments antiépileptiques existants.
Il commente : « le cannabis a été victime d’une forme de stigmatisation, les années 60 et 70 en ayant fait une drogue essentiellement récréationnelle, et son intérêt médicamenteux a largement été ignoré du public. »
« On estime que le cannabis renferme une quantité de trésors qui pourraient être exploités dans le développement de la pharmacologie. Nous avons une liste d’environ une douzaine de candidats potentiels pour le traitement de l’épilepsie et avons testé trois personnes qui ont montré des résultats prometteurs. »
« Ces composés sont très bien tolérés et l’on ne constate pas les mêmes effets secondaires que ceux provoqués par les traitements existants. »

L’épilepsie est causée par des poussées soudaines d’activité électrique dans le cerveau qui perturbent la transmission normale des messages. Cela peut provoquer des crises et accès débilitants qui peuvent également entraîner des blessures corporelles chez les patients.
Le docteur Whalley, ses collègues le docteur Claire Williams et le docteur Gary Stephens, ont collaboré avec l’entreprise pharmaceutique GW Pharmaceuticals pour développer et tester de nouveaux traitements de la maladie à base de cannabis.
Deux des composés identifiés, l’un appelé cannabidiol (CBD) et l’autre GWP42006, se sont avérés extrêmement efficaces pour contrôler les crises chez les animaux et les chercheurs espèrent maintenant commencer les essais cliniques sur des humains dans les trois prochaines années.
Aucun des composés ne produit l’effet « planant » caractéristique du cannabis.
Les scientifiques, dont les dernières découvertes sur les composés sont publiées dans la revue scientifique Seizure, pensent qu’ils agissent en faisant obstacle aux signaux qui provoquent l’hyperexcitation du cerveau, à l’origine des crises épileptiques.

Jusqu’à présent l’utilisation médicale du cannabis s’est essentiellement portée sur le traitement de la sclérose en plaques et sur le soulagement de la douleur chez les patients atteints d’un cancer. Mark Rogerson, de GW Pharmaceuticals, déclare : « Les cannabinoïdes médicinaux peuvent traiter un large éventail de pathologies comme la sclérose en plaques et la douleur. »
« Les travaux du docteur Whalley et son équipe ouvrent la voie vers un domaine thérapeutique totalement nouveau dans lequel il existe un besoin réel non satisfait. »
« La stigmatisation du cannabis est contrebalancée par le fait qu’il est un médicament sérieux pour traiter une pathologie sérieuse. »
Un porte-parole de l’organisation Epilepsy Action a déclaré : « L’épilepsie est une pathologie qui peut être très difficile à traiter. »
« Nous savons que certaines personnes souffrant d’épilepsie ont utilisé du cannabis dans un but médical. Il faut cependant noter que même si la prise de cannabis peut réduire les crises chez certaines personne, elle peut également augmenter les crises chez d’autres. »
« Nous sommes donc tout à fait favorables à ce que des recherches soient entreprises dans ce domaine thérapeutique. Cela peut nous aider à mieux comprendre les thérapies alternatives et s’avérer utile sur le long terme pour les personnes chez qui l’épilepsie ne réagit pas aux méthodes conventionnelles. »

Source:University of Reading

 

Commentaires

Poster un commentaire

Anonyme

Il y a encore beaucoup à chercher, le cannabis cache encore beaucoup de ses capacités pour la recherche médicale, il m'a permis d'aller en meilleur forme, j'avais beaucoup d'asthme et depuis que je fume une à deux fois par semaine je vais beaucoup mieux !

24/08/2012

KLEIN

Continuez vos recherches car j'ai un ami atteint de crises d'épilepsie qui arrivent à les stopper par le traitement médical mais il continue d'avoir des "absences", il n'est plus lui même pendant quelques instants qui peuvent être fatals pour lui comme pour les autres : au volant d'un véhicule (dans son travail) il s'est souvent retrouvé dans le fossé et quand il revient à lui, il ne se souvient de rien. Récemment, sur le fenwick, il a défoncé une baie vitrée qui a failli blessé un de ses collègues ! Son médecin m'avait expliqué qu'après absence qu'il faisait, il morceau de sa vie s'effaçait totalement de son cerveau. Effectivement, il a oublié des tas de périodes de sa vie !

D'autre part, mon fils atteint d'acné à l'adolescence a été soigné au "roacutane" médicament qui s'est avéré, des années plus tard, très dangereux pour le cerveau. Il souffre de crises d'angoisses permanentes et d'autres effets secondaires que seul le cannabis a réussi a canalisé.

Il serait temps de réagir et de ne plus classer le cannabis comme une drogue dure !
Pour les gens qui vivent autour de ces personnes malades, ce serait un soulagement que le cannabis soit légalisé.

Je précise que je n'en consomme pas, pas plus que du tabac d'ailleurs qui est sans doute plus nocif pour la santé !

25/08/2012

Smoke~Weed

Bonjour , effectivement j'ai connu se genre de mésaventure .. il y a un peu plus d'un an j'avais deja fais une crise d'epilepsie puis entre temps je me suis mis a fumer du cannabis . Quelques temps aprés j'ai arreté puis il y a 2 semaines j'ai refais une crise d'epilepsie sur mon lieu de travail . Je prend du lamictal 25mg mais j'ai decidé de me remettre au cannabis qui selon moi ne soigne pas l'epilepsie mais la diminue. Je souhaiterai aussi la légalisation de cette plante qui est classé la moins nocive des drogues ( 7eme comparé au tabac et a l'alcool qui sont 4eme et 3eme ) je souhaite tous le meilleur pour ton amis et que sa s 'arrange pour lui

20/08/2016

lulu-afrika

bon courage et merci de remettre les vrai valeur de nos plantes en vigeur!!!!!

11/09/2012

Anaïs

Je suis moi même épileptique et je prends un traitement médicamenteux depuis 2 ans, puis-je prendre du cannabis sans craindre de mauvaises réactions par rapport à mes médicaments justement !

14/09/2013

benoit

bonsoir,

je suis également épileptique depuis plus de 5 ans et il y a un an j'ai voulu fumer un "joint" avec accord de ma fiancer qui m'a accepté un peu de consommation, j'avais donc fumer pendant 2 semaines (1 joint le soir tout les 2 jours) tout le monde sais que le THC reste quelques jour actif dans le corps.
quelques jours après le consommation j'avais RDV avec mon neurologue et avec plein de test il a vue avec résultat du labo qu'il y avais du THC, je lui avais dit que je fume très rarement et que je ne vais plus en reprendre, et d'un coup il me dit que je n'ai pas besoin d'arrêter de en prendre.
cette prase m'avais choquer venant d'un professionnel de la santé.

conclusion, qui croire ? mon neurologue ou l'état français avec cette pénalisation ?

pour moi je fais confiance a mon neurologue et aux chercheurs.

16/09/2013

Anonyme

Je voudrais apporter mon témoignage, étant moi-même épileptique depuis 12 ans : crises de grand mal (la totale) une à trois fois par an, "petites" secousses et absences beaucoup plus souvent, la 1ère ayant été visiblement déclenchée par une drogue mise à mon insu dans mon café, à l'époque.
Je suis passée par 3 différents traitements prescrits par les neurologues (Dépakine chrono, Lamictal et Keppra), le dernier a été pire que tout: dépression, pensées suicidaires, perte d'appétit et problème de digestion (grosse perte de poids du coup), des bleus sur tout le corps (pb de circulation) et j'en passe.Et autant de crises.
J'ai bien failli me foutre en l'air, à cause de ce foutu médoc.
J'ai alors décidé de stopper tout traitement chimique (le plus doucement possible mais il y avait urgence donc bon, à ce moment-là j'ai refait une crise) et de me contenter de fumer ma sativa toute bio du jardin (ne me poursuivez pas je n'en fais plus et je n'ai plus de jardin ;-) ), j'avais l'impression qu'elle me faisait plus de bien qu'autre chose, à des moments où je me sentais fragile, apte à faire une crise (par manque de sommeil ou au réveil).
C'est ce que j'applique, comme j'ai la chance de sentir le moment où les sursauts peuvent arriver.Et quand ils arrivent, grâce à ça ils s'arrêtent, ils ne se renforcent pas ou ne partent pas en crise généralisée comme avant.
Pour le moment plus de crises de grand mal, très peu de sursauts et de rares absences (gérables même dans un boulot speed, ouioui, je respire, je reconnecte et c'est reparti!).
En revanche l'herbe de type indica, à trop forte dose, me PROVOQUE parfois des sursauts.En tout cas elle ne bloque aucunement mes crises, seule la Sativa est efficace.
Voilà, mon rêve serait d'avoir droit à un traitement comme celui-là, sans le THC, parce qu'en revanche je n'ai pas toujours envie d'en avoir l'effet, au réveil notamment!
Malheureusement je vis en France.Avis aux médecins et autres concernés.
Merci de m'avoir lue!

15/01/2014

Silent Jay

Bonjour Anonyme,

Merci infiniment pour votre témoignage, qui montre encore une fois une des facettes du cannabis et de ses effets … « méconnus » …. que les prohibitionnistes partout dans le monde s'entêtent à ignorer.

Notre seul souhait serait de pouvoir proposer des solutions à tous les patients qui ont grand besoin de médecines alternatives, ayant déjà dû subir des effets secondaires plus qu'inconfortables liés aux solutions chimiques préconisées par la médecine "standard".
La situation en France est quasiment comparable à de l'immobilisme pur et simple, situation qui commence à évoluer, très lentement mais relativement sûrement, ce qui constitue une avancée peu satisfaisante comparé aux progrès constatés dans d’autres pays, mais qui nous l’espérons, provoquera une prise de conscience plus large au sein de la population française.

Si vous deviez avoir besoin de conseils sur la meilleure variété de cannabis médical pour votre cas personnel, n’hésitez pas à demander conseil sur les forums de Sensi Seeds. Si vous vous rendez à Amsterdam, bien sûr, n’hésitez pas à rendre visite à Sensi Seeds ou au Cannabis College. Notre équipe sera ravie de vous conseiller !

Bien cordialement, et bon courage.

15/01/2014

garandes

Je suis maman d'une adulte de 34 ans atteinte d'une épilepsie sévère, diffuse (pas opérable) et médico-résistante depuis son plus jeune âge. En plus d'un traitement lourd (DEPAKINE chrono, LAMICTAL, EPITOMAX et RIVOTRIL) ma fille est équipée d'un stimulateur qui envoie des impulsions électriques vers le cerveau.
Malgré tout ceci, des absences et des crises généralisées surviennent pratiquement chaque jour. Son frère (39 ans) à fait quelques crises au cours de sa vie mais n'a été sous GARDENAL que jusqu'à 5 ans et 1/2. Depuis qu'il est adulte il consomme de temps à autre du cannabis. Est-ce pour cela qu'il n'a jamais refait de crise d'épilepsie ???
C'est juste un constat. Nous avons un ami qui a refusé la médecine traditionnelle pour se soigner au cannabis, depuis sa maladie n'évolue plus et il peut vivre normalement.
Evidemment qu'on se pose des questions…
Le problème, lorsque vous prononcez le mot cannabis chez le médecin… vous vous attirez toutes les foudres de la terre !!! Alors comment faire ? à qui s'adresser ? l'institution acceptera-t-elle toujours ma fille si elle prends du cannabis ?
Pourtant j'aimerai tellement que cette épilepsie ne gâche plus la vie de ma fille !

29/01/2014

inconnu57

Je fait des crises d'épilepsie depuis mes 6 ans j'en ai 30 maintenant... Avant je fesait 1 crises par semaines même sous depakine... Après mes grossesse j'ai desider d'arrêter mes traitement trop fatiguant et d'essayer le cannabis depuis 6 ans que je fume j'ai du fait 2/3 crise dans l'année et maintenant plus du tout et je m'en porte que bien surtout quand tu fait une crise devant t enfants

30/01/2014

Silent Jay

Bonjour garandes,

Nous conseillons de s'adresser aux diverses associations militant pour le cannabis médical en France afin d'obtenir ce type d'informations. Par exemple, Mères pour la Marijuana : https://www.facebook.com/pages/M%C3%A8res-pour-la-Marijuana-France/151590471679963
Il reste en effet compliqué d'accéder à ce type d'informations lorsque l'on vit dans un pays qui n'autorise pas le cannabis médical ...

Cordialement,

10/02/2014

ourgh

Crises d'épilepsie http://ifcs-psy.eu/cours-neuro-les-crises-epileptiques/

25/03/2014

Lilouminati

Merci de toutes ces informations je peux enfin consommer du cannabis à petite dose sans trop m'inquiéter de mon épilepsie

07/07/2015

Laissez un commentaire

Merci d'entrer un nom
Oups, on dirait que vous avez oublié quelque chose.
Read More