Qu’est-ce que « l’herbe Skunk » ? Petit guide d’introduction au Skunk

En anglais, « skunk » est devenu le jargon pour parler de toute variété de cannabis puissante et forte en THC. Les médias l’utilisent pour désigner l’herbe de rue, de manière désobligeante. En fait, Skunk #1 est le nom officiel d’une des variétés de cannabis les plus populaires et vieilles, et ses descendants forment la « famille Skunk ».

Les renseignements erronés abondent au sujet du terme « skunk ». Les connaisseurs de cannabis savent que la Skunk #1 est une variété légendaire utilisée dans le croisement d’innombrables variétés modernes. Cependant, les médias appellent « skunk » toute herbe de rue puissante (et « herbe de rue » est synonyme de cannabis illégal).

Certains groupes médiatiques (majoritairement les tabloïdes) sont même allés jusqu’à décrire le « skunk » comme un nouveau type de cannabis particulièrement dangereux d’une certaine manière complètement différent du hasch et de l’herbe de rue des années 1960 à 1980. Toute la confusion n’est pas étonnante, compte tenu de cette manière irresponsable de rapporter l’information. Ce petit guide d’introduction au Skunk clarifie la situation.

Quelle sorte de cannabis est appelé Skunk ?

Tous les membres de la famille Skunk descendent de la Skunk #1. Cette variété patrimoine est un hybride dérivé de l’Acapulco Gold, la Columbian Gold et une Afghane. L’Acapulco Gold et la Colombian Gold sont deux sativas traditionnelles provenant de la région d’Acapulco (Mexique) et de celle des montagnes Santa Marta (Colombie) respectivement.

La combinaison de cette génétique a donné une nouvelle variété qui garde de son côté sativa un high énergisant et un arôme d’agrume, et qui dérive de son côté indica une floraison rapide, un rendement imposant et des effets relaxants. La Skunk #1 de Sensi Seeds est facile à cultiver et parfaite pour les jardiniers novices. Elle est aussi abordable.  

D’où provient la Skunk ?

Loin d’être un nouveau type de cannabis n’ayant émergé que récemment (comme on l’entend souvent, ce qui est faux), la Skunk #1 a été croisée pour la première fois en 1970. Certains affirment que c’était en 1969, à San Francisco, en Californie. Aux E.-U., les graines de la Skunk #1 se sont retrouvées sur le marché dès 1980.

Bien qu’il soit possible que certaines représentantes se soient retrouvées en Europe à la fin des années 1970, la première Skunk #1 a officiellement été importée aux Pays-Bas sous forme de graines en 1982. Sa génétique a été préservée depuis. La Skunk #1 demeure une des variétés les plus fiables et homogènes et a engendré probablement bien plus de variétés de cannabis qu’aucun autre hybride.  

Pourquoi utiliser le mot « Skunk » pour le cannabis ?  

« Skunk » (putois en français) est évidemment le nom d’un mammifère d’Amérique du Nord, et il est inextricablement utilisé en jargon pour parler du cannabis. Une des caractéristiques immanquables de toute Skunk est son odeur qui rappelle celle du putois. Le caractère piquant de l’odeur peut être plus marqué dans certains hybrides créés à partir de la Skunk originale, par exemple, la Shiva Skunk ; plusieurs autres (comme la Sensi Skunk) penchent plutôt du côté agrume sucré piquant.

La Skunk #1 a tant révolutionné la culture (particulièrement dans les climats froids) qu’il n’est pas surprenant que le nom « skunk » soit devenu synonyme de cannabis puissant, de qualité et sans graine ; comme « Cola » de la boisson Coca-Cola lancée en 1886 qui est aujourd’hui devenu un terme générique.

Deux manières d’interpréter le cannabis dit « Skunk »  

La confusion principale provient du fait que le terme désigne en fait deux choses : c’est le nom d’une célèbre variété de cannabis, et c’est la façon informelle de désigner de « l’herbe de rue ».

Evidemment, la confusion peut survenir. Quand quelqu’un parle de « Skunk », peut-être se réfère-t-elle à une variété, un membre de la famille Skunk (descendants de la Skunk #1) ou encore, tout type de cannabis fortement parfumé et puissant.

Le Skunk est-il plus dangereux que le cannabis ?

Cette question est souvent débattue dans les médias populaires, malgré le fait qu’elle soit tout aussi absurde que « le vin rouge est-il plus dangereux que l’alcool ? » ou « le pantalon est-il plus risqué que les vêtements ? » Le document source original sur lequel sont fondées ces affirmations a été publié en 2009 par le British Journal of Psychiatry, et ce texte associe de façon claire le « Skunk » au cannabis sinsemilia (sans graine) (« 78 % des personnes de l’échantillon utilisaient du cannabis très puissant [sinsemilia, « Skunk »]).

Cette association erronée de tout cannabis sans graine, donc puissant, à une variété véritable de Skunk a perduré des années après la parution de cet article. Il existe un lien entre la consommation de cannabis et les maladies mentales telle la schizophrénie ; les gens qui ont des antécédents familiaux, ou des prédispositions, devraient obtenir des conseils médicaux avant de consommer du cannabis.

Malheureusement, cette causalité a été si souvent rapportée que les gens l’acceptent comme un fait, malgré la nécessité de conduire d’autres études et malgré les preuves qui montrent que les cannabinoïdes – particulièrement le CBD – peuvent en fait aider les gens qui souffrent d’une gamme de troubles mentaux tels l’anxiété et le TSPT.

Mettons de côté le facteur de la prédisposition, et posons-nous cette question plus intéressante : « le cannabis puissant est-il plus dangereux que le cannabis faible ? » Ceci est l’équivalent de « le whiskey est-il plus dangereux que la bière ? » Si vous le consommez de la même manière, et que vous n’aimez pas être très intoxiqué, la réponse est oui. La comparaison s’arrête là, puisqu’il est physiquement impossible d’ingérer une dose mortelle de cannabis, alors que l’alcool au RU en 2017 a causé le décès de 7697 personnes.

Le cannabis est-il devenu plus puissant ?

Maintenant que nous avons établi que la Skunk #1 est une variété de cannabis faisant partie d’une famille complète, voyons quelle est la composition en cannabinoïdes de « l’herbe de rue », puisqu’il s’agit du facteur qui influence le plus les effets.

Rappelons-nous qu’en occident au cours des années 1970, le croisement de cannabis commençait pour la première fois à se faire dans une optique commerciale. Depuis, les niveaux de THC dans les échantillons de cannabis ont continué à augmenter de façon constante alors que les obtenteurs et les cultivateurs élaborent des hybrides de plus en plus forts.

Pendant plusieurs années, on ignorait que le CBD modérait les effets indésirables du THC, comme la perte de mémoire, la paranoïa et l’anxiété (même cette étude fait référence au « skunk » alors que rien n’indique qu’il s’agissait véritablement d’une variété Skunk). C’est ainsi que des obtenteurs n’ont cessé de rechercher des ratios THC:CBD de plus en plus élevés, ignorants qu’ils étaient en train de créer des variétés plus problématiques pour certaines personnes.

L’apparition de variétés de cannabis à plus forte teneur en THC coïncide aussi avec l’amélioration des systèmes de culture intérieure : de meilleures lampes, des fertilisants plus sophistiqués spécialement conçus pour le cannabis et l’accès soudain à de l’information de culture jusqu’alors difficile à obtenir grâce à internet ont tous contribué à l’augmentation de la puissance de « l’herbe de rue » au cours des deux dernières décennies.

Ainsi, les expériences subjectives de consommateurs ont reflété cette augmentation constante de la puissance du cannabis. Le cannabis a été durement ciblé par les médias lors de la guerre contre les drogues, et « skunk » est devenu un terme médiatique pour désigner tout cannabis puissant causant une forte intoxication. Ironiquement, il est beaucoup plus probable que le cannabis en question n’avait rien à voir avec la Skunk #1 relativement moins forte, mais bien avec de nouvelles variétés de ratios THC:CBD beaucoup moins équilibrés.  

Variétés Skunk de Sensi Seeds

Comme mentionné, la Skunk #1 a été choisie comme parent pour engendrer plusieurs autres variétés Skunk en vertu de sa force et sa puissance distinctes. Sensi Seeds figure parmi les rares obtenteurs à avoir reçu la génétique de la Skunk #1 originale arrivée des E.-U. en 1982, et depuis, elle s’en est servi pour élaborer plusieurs hybrides Skunk intéressants.

Skunk #1

La variété Skunk originale est la Skunk #1. Elle a eu l’une des plus grandes influences sur la génétique cannabique depuis les années 70. Elle a l’odeur caractéristique de Skunk sucrée, et est reconnue pour son high euphorique, mais relaxant. C’est une variété hybride typique qui offre le meilleur des mondes indica et sativa.

Super Skunk

La Super Skunk a été croisée à partir de la Skunk #1 et d’une puissante variété afghane à hasch. Peu de temps après son lancement dans les années 1990, elle a remporté une Cannabis Cup. Cette variété est extrêmement odorante et produit des buds épais, denses et résineux. Son goût est doux et ses effets apportent généralement une relaxation corporelle.

Early Skunk

La Early Skunk est une variété extérieure de Sensi Seeds. Elle aussi a remporté une Cannabis Cup. Obtenue à partir de la Skunk #1 et de la Early Pearl, cette variété hybride à dominance indica est très facile à cultiver. Elle est attrayante en vertu de sa floraison rapide et de ses récoltes énormes. Elle offre un high euphorique, relaxant et joyeux et favorise la créativité et la concentration.  

Skunk Kush

La Skunk Kush a aussi été obtenue par le croisement de la Skunk #1 et d’une puissante variété afghane, plus précisément, la Hindu Kush, d’où son nom. Cet hybride sativa/indica mobilise le corps alors que votre esprit flotte dans les nuages et que vous rigolez à travers vos yeux embrumés.

White Skunk

La White Skunk provient de la White Label Seed Company, une entreprise sœur de Sensi Seeds. Elle est issue d’un croisement de génétique Skunk et sativa. Elle a la même odeur classique que ses parents Skunk, mais les larges buds à structure ouverte témoignent de sa génétique sativa. Elle dégage un parfum d’orange amère et procure un effet euphorique, relaxant et favorisant la concentration.

Sensi Skunk

La Sensi Skunk se démarque des autres Skunk en vertu de sa saveur d’agrume qui change de l’arôme fort et terreux typique des représentantes de cette grande famille. A forte dominance indica, elle produit un effet relaxant et calmant comme bien des variétés indicas. Son pouvoir soporifique est particulièrement apprécié par ceux qui veulent soulager le stress, bien dormir et relaxer leur muscle.

Shiva Skunk

La Shiva Skunk est la Skunk la plus forte que Sensi Seeds ait créée jusqu’à présent. Elle provient du croisement de la célèbre Northern Lights #5 et de la Skunk #1. Elle garde l’arôme typique de son patrimoine Skunk alors qu’elle donne d’abondantes récoltes comme son parent Northern Lights. Son stone puissant s’apparente à celui de la Northern Lights, et plusieurs préfèrent la consommer le soir.

La Skunk #1 a engendré de nombreuses variétés, et assurément, la génétique Skunk continuera à jouer un rôle important dans les programmes de croisement. C’est l’une des variétés les plus stables et à ce jour, sa génétique a influencé d’innombrables variétés.

La confusion qui entoure le mot « skunk » relève de la sémantique, et pourrait être éclaircie si on diffusait plus largement de l’information au sujet de la généalogie de la Skunk #1 et si on arrêtait d’utiliser le mot pour décrire tout type de cannabis puissant sans graine.

  • Disclaimer:
    Les lois et règlements régissant la consommation de cannabis diffèrent d’un pays à l’autre. Sensi Seeds vous conseille donc fortement de vérifier les lois et règlements de votre pays. Ne contrevenez pas à la loi.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

auteur

  • Profile-image

    Sensi Seeds

    L’équipe de rédaction de Sensi Seeds regroupe des botanistes, des experts médicaux et juridiques ainsi que certains des activistes les plus renommés tels Dr Lester Grinspoon, Micha Knodt, Robert Connell Clarke, Maurice Veldman, Sebastian Marincolo, James Burton et Seshata.
    En savoir plus
Retour haut de page