Le cannabis contaminé – 2ème Partie

Dans cet article du 22 Juillet, Sensi Seeds a commencé à informer ses lecteurs au sujet des produits de coupe du cannabis; des substances délibérément ajoutées aux têtes ou aux plantes pour un gain purement financier. La liste continue dans l’article d’aujourd’hui, avec encore plus de substances utilisées sans scrupules pour augmenter la masse du cannabis.


Dans cet article du 22 Juillet, Sensi Seeds a commencé à informer ses lecteurs au sujet des produits de coupe du cannabis; des substances délibérément ajoutées aux têtes ou aux plantes pour un gain purement financier. La liste continue dans l’article d’aujourd’hui, avec encore plus de substances utilisées sans scrupules pour augmenter la masse du cannabis.

Éclats et poussières de plomb

Bleisulfid Cannabis DHV
Plomb à cannabis. Source: Deutscher Hanf Verband

Le plomb comme tout métal lourd est extrêmement dangereux pour la santé et donc probablement le plus dangereux des produits de coupe du cannabis. À l’œil nu, il est difficile de distinguer le plomb à cause de sa couleur sombre, il faut utiliser un microscope pour l’identifier (un petit microscope de poche par exemple).

Les empoisonnements et intoxications graves et chroniques au plomb peuvent avoir des effets dévastateurs. Le plomb peut endommager le système nerveux central et périphérique. Il atteint l’hématose (le processus d’entrée de l’oxygène dans le sang), et cause des troubles de l’estomac et des intestins ainsi que des dommages aux reins. À part quelques rares exceptions, les composés en plomb sont classés comme produits dangereux.

En 2007, la ville de Leipzig en Allemagne déclarait 160 cas de consommateurs qui avaient fumé du cannabis contaminé au plomb. Sur ces 160 personnes, 113 nécessitaient un traitement médical, certains ont même dû être hospitalisés. Des années sont nécessaires au corps humain pour évacuer le plomb et cela avec l’aide de médicaments. Georg Wurth de la DHV (Deutscher Hanf Verband = Alliance Allemande du Chanvre) explique que : « les cas déclarés sont seulement la partie immergé de l’iceberg ». Cette vidéo montre sa courte déclaration à propos de la contamination (au plomb) du cannabis  (Disponible en Allemand uniquement).

Les champignons

Mould The Cannabis College Amsterdam
Moisissure à cannabis. Source: The Cannabis College Amsterdam

L’aspect et l’odeur de moisi permet d’identifier facilement des champignons dans le cannabis. En fonction du degré de moisissure, le cannabis peut comporter des points blancs filamenteux.

Les spores de ces champignons peuvent être dangereuses, en particulier chez les personnes souffrant d’asthme, d’allergies ou d’une dépression du système immunitaire. Les personnes sans antécédents de santé particuliers peuvent aussi être victimes de problèmes respiratoires, d’irritation des muqueuses et des maux de têtes.

Éclats de verre

Glassplitter Cannabis Hanf Streckmittel
Verre à cannabis. Source: Deutscher Hanf Verband

Des morceaux de verre pillé dans le cannabis sont généralement difficile à distinguer à l’œil nu, mais peuvent être vues à l’aide d’un microscope. Les résidus dans le contenant peuvent aussi indiquer leur présence.

Les hautes températures  (lors de la combustion) font éclater le verre en encore plus petit fragments qui une fois inhalés peuvent provoquer des microcoupures le long des voies respiratoires. Des lésions sur les tissus meurtris peut provoquer une silicose (maladie pulmonaire), surtout lorsque le cannabis contaminé est consommé régulièrement.

La poudre de Talc

Talkum Cannabis Hanf Streckmittel
Talc à cannabis. Source: Deutscher Hanf Verband

Le talc est un minéral blanc mat à la texture grasse au toucher, qui lui a valu en anglais le nom de pierre à savon (soapstone). Le cannabis enrobé de poudre de talc est sensé sembler plus résineux et lourd, mais la couleur naturelle de l’herbe est estompée. De plus le cannabis y perd son odeur caractéristique.

La poudre de talc affecte le système respiratoire de la même manière que le sable et le quartz. La consommation excessive de cannabis au talc peut entrainer des silicoses.

Aide et information

Puisque le commerce des drogues est illégal, les personnes souffrant à la suite de consommation de cannabis contaminé ne peuvent ni retourner le produit ni se plaindre auprès du vendeur clandestin. C’est pour cela qu’il est vital pour les consommateurs d’être bien renseignés.

Pour cette raison, l’Alliance Allemande du Chanvre (DHV-Deutscher Hanf Verband) documente une base de donnée des contaminants connus –appelée Extender detector– et une plateforme en ligne sur laquelle les victimes peuvent rapporter leurs expériences. De plus, la DHV publie une brochure d’information sur le sujet.

Le Cannabis College d’Amsterdam, un centre d’information gratuite à but non-lucratif basé au cœur de la Venise du Nord, donne des conseils sur tout ce qui relate au cannabis. Ils éduquent également les visiteurs sur les produits de coupe et leurs dangers pour la santé.

Plusieurs initiatives de dépistage des contaminants du cannabis en Allemagne, Autiche, Suisse et aux Pays-Bas offrent l’option d’analyser les substances contenues dans le cannabis.

 Une solution au problème

La mise en place de Cannabis Social Clubs ou de Clubs de Cultivateurs (qui devrait voir le jour légalement en Uruguay sous peu) libèrerait le cannabis de son statut illégal. La plante pourrait être légalement cultivée sous surveillance. Les consommateurs pourraient obtenir de l’information et suivre des formations. La production, distribution et consommation s’alignerait alors avec la législation.

Au-delà de la qualité du cannabis, les légistes auraient plus de contrôle au travers d’une décriminalisation et une régulation.

La transparence et l’échange d’expériences permettrait de créer une éducation spécifique au cannabis. Le choix des consommateurs dans un marché légal mettrait rapidement hors d’état de nuire les fournisseurs de cannabis contaminé.

Enfin, la culture générale de culture de la plante pour usage personnel, que ce soit pour des raisons thérapeutiques ou récréatives, serait une mesure significative en termes de prévention des dangers associés aux contaminants du cannabis.

Plus d’information à venir de l’équipe Sensi Seeds sur le dépistage et les drogues légales.

Commentaires

Poster un commentaire

goossens

do as I sent the sample cut with all the possible information to the police because it is a public health concerns, protecting our children, I sign even the testimony of my name ;)

13/12/2013

Laissez un commentaire

Merci d'entrer un nom
Oups, on dirait que vous avez oublié quelque chose.
Read More
Read More